Rugby

Top 14 : Brive relève le défi rochelais

Brive s’est imposé sur sa pelouse ce mardi 11 mai face à La Rochelle sur le score de 24 à 12. Face à un effectif rochelais remanié, les Coujoux ont su prendre l’avantage dès la première mi-temps pour glaner un point de bonus offensif.

Les effectifs n’avaient plus l’habitude de jouer un mardi soir. Horaire habituellement privilégié pour le repos des équipes de Top 14. Le championnat devait se remettre à l’heure et les finalistes de Champions Cup doivent enchaîner 3 confrontations en 10 jours, l’objectif étant le maintien au sommet du Top 14. Brive, de son côté, n’a plus rien à jouer, étant assuré de rester dans l’élite l’an prochain.

Amédée-Domenech est une place difficilement prenable par les visiteurs. La Rochelle de Ronan O’Gara a décidé de remanier son effectif en vue de ce deuxième déplacement consécutif. La défaite à Montpellier n’a pas causé de problème au classement général mais le spectre du Racing 92 situé à 3 points d’écart avant ce match de rattrapage pèse sur les Rochelais qui veulent s’assurer une demi-finale de top 14. 

 

Brive domine sans qualité dans le jeu

Après une ouverture du score de Laranjeira pour Brive, le Stade rochelais est parvenu à reprendre l’avantage avec deux pénalités de Jules Plisson (3-6, 19e). Après 10 minutes de domination rochelaise dans le camp briviste, les Corréziens récupèrent un ballon primordial dans leurs 22 mètres. L’ailier droit Briviste, Bituniyata découpe le premier centre Lafon. Le ballon s’échappe lors de cette lourde collision. Le ballon est à l’avantage de Brive qui continue sa course en contre. 

Un mauvais choix au pied de Julien Blanc ne permettra pas au Briviste de marquer un essai. Cette action permet toutefois à Brive de réinvestir le camp rochelais. Wiaan Liebenberg écroule un troisième maul consécutif et concède logiquement un carton jaune. Situé à 5 mètres de la ligne, l’arbitre de la rencontre Pierre-Baptiste Nuchy accorde un essai de pénalité. (10-6, 31e). Avant la pause, Thomas Ployet, le jeune deuxième ligne de La Rochelle est clairement hors jeu sur un maul et concède un carton jaune. Les Maritimes doivent terminer la première moitié de match à 13 contre 15.  

Le troisième ligne centre coujoux, Kamikamica, inscrit un second essai pour son équipe (37e).  À la pause, Brive mène 17-9 avec deux essais primordiaux. 

 

Le huit de devant, la force des brivistes

En seconde période, Brive part avec l’ambition de gagner ce match, réussi en première période. Malgré les quelques coquilles dans le jeu avec les fautes de mains, Brive déroule son jeu typique d’avant. Plisson marque les derniers points de son équipe à la 50e minute suite à une pénalité concédé pour un plaquage haut de Lees. 

À l’heure de jeu, Kamikamica double la mise en marquant un nouvel essai (22-12, 60e). Cet essai est synonyme de bonus offensif.  Pour les 20 dernières minutes, les partenaires du capitaine Saïd Hirèche décident de fermer le jeu. Aucune des deux équipes ne parvient à inscrire de nouveaux points. C’est ainsi que Brive-la-Gaillarde obtient un superbe bonus offensif. 

Pas de regret du côté rochelais contraint de faire tourner son effectif en vue des prochaines semaines relevées à venir (finale européenne puis phase finale de Top 14). Brive, de son côté, montre de belles promesses pour les mois à venir en prouvant qu’il reste impérial à domicile et cela, dans n’importe quelle situation. Le calendrier de La Rochelle est largement abordable. Deux réceptions consécutives de Pau et Agen avant de se déplacer à Clermont pour la dernière journée de championnat. Si les partenaires de Grégory Alldritt ne font pas faux bonds, ils devraient s’assurer facilement une deuxième place et une accession directe aux demi-finales qui se dérouleront au stade Pierre-Mauroy de Lille. 

 

Crédit image : Icon Sport

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire