Broncos @ Jets (37-28) : New York n’y arrive toujours pas

0
Broncos Jets
(Crédits : Elsa/Getty Images)
Ligue 1

Dans un match plutôt offensif, les Jets ont cru tenir leur première victoire mais ont encore calé en fin de match face à des Broncos opportunistes malgré de nombreuses erreurs.

Darnold le running back

Si beaucoup d’observateurs s’attendent à un match très brouillon, que ce soit offensivement ou défensivement, les deux franchises vont très vite essayez de les faire mentir. Sur le premier drive du match, les Jets remontent doucement jusqu’à la mi-terrain grâce aux jambes et au toucher de Sam Darnold (23/42, 230 yds, + 84 yds, 1 TD au sol). Bien en rythme, le quarterback new-yorkais va alors se muer en coureur, traversant la moitié du terrain à la course pour aller jusque dans la endzone et ouvrir le compteur point de son équipe (0-7).

Après ce drive assez rapide (3min35), Denver récupère le cuir pour la première fois du match et va également se lancer en inscrivant des points. Melvin Gordon (23 runs, 107 yds, 2 TD) lance la machine avec plusieurs courses, puis les Broncos profitent de deux pénalités à l’encontre de la défense et d’une passe de 21 yds de Brett Rypien (19/31, 242 yds, 2 TD, 3 INT) pour Tim Patrick (6 rec, 113 yds, 1 TD) pour arriver devant la Redzone. Toutefois, Denver va bafouiller et devra se contenter d’un field goal, réduisant légèrement l’écart (3-7).

Brett Rypien ne tremble pas

Si New York réussit à remonter jusqu’à la mi-terrain sur l’attaque suivante, ils se voient contraints de se dégager et rendant le ballon à Denver qui va parfaitement l’utiliser. Après une course sans gain et une passe courte vers Nick Vannett, Denver profite d’un roughing the passer sifflé à Quinnen Williams pour se retrouver à 48 yds de l’en-but. Brett Rypien, qui dispute son premier match en carrière en tant que titulaire, met alors Jerry Jeudy sur orbite pour la première fois de sa carrière, ce dernier filant jusque dans l’en-but (10-7).

Si New York se dégage à nouveau sur la série suivante, Rypien va commettre sa première erreur dans la foulée en envoyant sa passe dans les mains de Pierre Desir. Les Jets ont l’occasion de passer devant, mais malgré une incursion jusque dans les dix yards adverses ils ne seront pas en mesure d’obtenir mieux qu’un field goal. Denver va alors rattraper son erreur en remontant jusque devant l’en-but, profitant encore une fois de plusieurs pénalités contre la défense des Jets. Melvin Gordon rentrera se frayera un chemin dans l’en-but, accentuant l’avance des siens. Les Jets réduiront l’écart avant la pause sur un nouveau field goal de Sam Ficken, mais ce sont bien les Broncos qui sont devants à la pause (17-13).

Le pied au plancher

Au retour des vestiaires, Denver patine et rend la balle aux Jets après seulement trois jeux. Profitant d’une interférence de passe défensive, New York se retrouve très vite en Redzone, mais bute encore au moment de conclure en ne passant qu’un coup de pied. Après deux drives très courts, les Broncos posent leur attaque et remontent méthodiquement le terrain en u peu moins de sept minutes, se mettant à nouveau en position d’inscrire des points. La connexion Rypien/Patrick s’effectue cette fois pour le TD, et Denver fait à nouveau gonfler son avance (24-16).

Nous sommes à la fin du troisième quart-temps, et le rythme va s’accélérer. Entre punts et scores rapides, aucun drive ne va dépasser les trois minutes. New York punte après huit jeux en fin de reprise, mais Diontae Spencer effectue un superbe retour qui place presque les siens là où le coup de pied de dégagement avait été frappé. Denver n’avance pas mais peut compter sur le pied de Brandon McManus qui rentre une tentative de 54 yds, mettant les siens un peu plus à l’abri au tout début du dernier quart-temps. (27-16).

New York y croit, Denver le fait

Si les Broncos ont la main sur la rencontre, les Jets vont réussir à inverser la tendance. En un peu plus de deux minutes, les verts se retrouvent devant la endzone, mais sont obligés de se contenter d’un field goal de 54 yds après que Sam Darnold se soit à nouveau fait sacké (atteint à six reprises hier soir). Brouillonne hier soir, la défense des Jets va tout de même réussir à renverser la vapeur sur le drive suivant. Juste après le coup de pied de renvoi, Brett Rypien envoie un nouveau ballon dans les mains de Pierre Desir, qui convertit cette offrande en Pick-6. Denver est secoué et se fait à nouveau intercepter sur l’attaque suivante, et les Jets en profitent alors pour rentrer un nouveau field goal qui les fait passer devant au tableau d’affichage (27-28).

Alors qu’il reste seulement six minutes à jouer et que New York mène, les Jets vont se montrer incapable de conserver l’avantage.À peine trois minutes plus tard, Brandon McManus rentre un nouveau coup de pied de 53 yds et Denver reprend la main. Les Jets doivent réagir, mais Sam Darnold se fait encore une fois sacker sur une tentative de conversion de quatrième tentative. Denver peut tuer le match, et Melvin Gordon va s’en charger dès le premier jeu du drive suivant. L’ancien coureur des Chargers remontent 43 yds jusqu’en terre promise et met définitivement les Broncos à l’abri. Le score n’évoluera plus, et les Jets prouvent encore qu’ils sont partis pour vivre une très longue saison.

Première victoire de la saison pour les Broncos [1-3], qui auront su (à nouveau) tirer profit de certaines failles des Jets [0-4]. Une victoire qui fait du bien avant d’affronter les Patriots dans une semaine, tandis que New York aura du mal à relever la tête avec un déplacement dans l’Arizona.

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here