Coupes d'Europe

Champions Cup : Le périple difficile des joueurs de La Rochelle

Ce samedi aura lieu le quart de finale de Champions Cup entre Leinster et La Rochelle. Un choc aux allures de finale qui s'annonce très disputé. Le Stade Rochelais sera-t-il dans les meilleures dispositions pour affronter Leinster ? Pas si sûr, au vu du voyage compliqué qu'a réalisé le groupe de La Rochelle pour se rendre en Irlande. Explications.

21 000 kilomètres en 6 jours : le Stade Rochelais arrive en Irlande épuisé !

“Le fait qu'il n'y ait pas de décalage horaire c'est quand même un avantage.” Si vous demandez à Grégory Alldritt de vous trouver du positif dans le déplacement en Afrique du Sud, il saura vous en trouver. Cependant, le capitaine rochelais a conscience que son équipe a vécu une semaine particulièrement éprouvante. Au total, le Stade Rochelais a effectué plus de 21 000 kilomètres en 6 jours. D'abord en se rendant vers Le Cas (Afrique du Sud) pour affronter le Stormers. Puis en retournant à Paris. Désormais, les Maritimes se trouvent à Cork (Irlande) pour préparer leur quart de finale de Champions Cup contre Leinster. Certes, La Rochelle arrive en Irlande après avoir fait le plein de confiance. Les Rochelais ont certes perdu contre Bayonne (13-12). Mais la victoire contre les Stormers (21-22), le bon résultat offensif contre Oyonnnax (40-21) ainsi que l'écrasant succès contre le Stade Français permettront d'aborder ce quart de finale de manière relativement sereine.

Le rythme imposé par le calendrier de la Champions Cup pourrait déstabiliser les coéquipiers de Grégory Alldritt. D'autant plus que le Stade Rochelais ne part pas favori dans son duel face à Leinster. La campagne de poule s'est avérée être plus compliquée que prévue. L'ex-équipe de Johnny Sexton s'était imposée en décembre dernier (9-16), et reste invaincue cette saison en Europe. Les joueurs de La Rochelle le savent : pour s'imposer en Irlande, il faudra réaliser le match parfait ! En seront-ils capables après le périple difficile et 21 000 km dans les jambes des joueurs ? Pour Grégory Alldritt, pas question de s'en servir comme excuse. La veille de la rencontre face aux Stormers, le capitaine rochelais s'était déjà montré intransigeant quant à l'idée d'utiliser ce prétexte. “On s'est promis de ne pas utiliser le trajet comme une excuse”. Reste à savoir si les joueurs de Ronan O'Gara tiendront le coup physiquement.

Louis

Nostalgique des Verts, je m'en remets aux Reds de Klopp pour garder le sourire. À la recherche de sensations fortes grâce aux sports de haute montagne, je vibre devant ma TV à travers le tennis, le basket, le football et les sports d'hiver. Hâte d'être derrière l'Equipe de France lors des Jeux Olympiques de Paris !

Dernières publications

En haut