Europe

Champions Cup : Toulouse rejoint Clermont en quarts en bottant le Munster

Après la victoire des joueurs de l’ASM du côté de Coventry, les Toulousains ont battu les Irlandais du Munster, eux aussi en déplacement. Une deuxième période survolée a permis aux hommes d’Ugo Mola de réaliser l’exploit (33-40).

 

Dans le choc entre la Red Army et les Toulousains, l’avantage penchait du côté des locaux, sur le papier. Une seule équipe française avait battu le Munster chez eux. C’était Clermont, qui avait créé l’exploit en 2014. Depuis, la forteresse du Thomond Park a toujours été lieu de défaites pour les clubs français, à l’exception du nul décroché par le Racing 92 en 2020.

 

Le Munster a joué sa carte à fond

Dans une première période mouvementée, ce sont les joueurs de Ugo Mola qui imposent dans un premier temps leur rythme. Dès la troisième minute, les Irlandais sont poussés à la faute et Chris Farrell, le second centre, écope d’un carton jaune. Ntamack concrétise et Toulouse mène de trois points (3-0, 4e). Mais Toulouse, malgré une mainmise sur le ballon pendant dix minutes, ne trouve pas de solution. Les partenaires de Maxime Médard ne parviennent pas à récolter le moindre point.

Avant le retour de leur carton jaune, les Munstermen égalisent même (3-3, 15e). Peu avant la demi-heure de jeu, les Irlandais trouvent des solutions pour marquer un essai, puis un deuxième. Les deux sont inscrits par Keith Earls. L’international irlandais brille, comme son partenaire De Allende, à l’origine de ces deux réalisations (13-6, 28e). Après une pénalité supplémentaire de chaque côté, les Toulousains rentrent aux vestiaires menés de sept points (16-9).

 

Un monsieur nommé Dupont, un enfant nommé Lebel

Sept points d’écart sont à combler pour des Toulousains qui ne comptent pas laisser le Munster prendre un avion pour Clermont à leur place. Comme un symbole, c’est la jeunesse qui va sonner la révolte avec une superbe action qui permet à Toulouse d’égaliser (13-13, 43e). Un certain Matthis Lebel fait la différence et s’impose physiquement face à son vis-à-vis. Irrésistible, Lebel marque de cette manière son premier essai pour sa première titularisation en dehors des frontières (16-16). Le Munster n’attend pas pour rétorquer et marquer un essai en puissance avec C.J. Stander, suite à une pénalité jouée rapidement (21-16, 51e).

Tekori fait alors son apparition pour remplacer un des frères Arnold en deuxième ligne. Avec Jérôme Kaino, champion du monde, Toulouse impacte les corps adverses par des percussions tonitruantes. Sur ce genre d’action, un certain Julien Marchand lancé plein fer marque et permet à Toulouse de recoller (23-23, 54e).

C’est sur un “ tchick tchack ” de Lebel que Toulouse fait une nouvelle fois la différence. Le jeune Toulousain transperce le rideau irlandais sur l’aile, et sert le ministre de l’Intérieur :  Antoine Dupont. Ce dernier file entre les perches, et permet aux siens de prendre l’avantage (26-30, 69e) ! Rebelote quelques minutes plus tard, puisque Dupont plonge pour la deuxième fois dans l’en-but de Thomond Park. Un essai qui met fin aux espoirs des Munstermen, qui quittent prématurément la scène européenne.

 

Véritable exploit du Stade toulousain, qui réussit l’impossible grâce à un Lebel et un Dupont de gala. Après une première mi-temps en demi-teinte, les paroles dans les vestiaires auront sans doute réveillé les Haut-Garonnais, qui retrouveront Clermont en quarts de finale, le week-end prochain. 

 

Crédit pour l’image mise en avant : ©Icon Sport

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire