Championnats Etranger

Conference League – Les enjeux du Tour de Barrage Retour

Conference League

Leicester et Marseille se sont mis en bonne position pour se qualifier jeudi, mais les poids lourds européens que sont le Celtic, Fenerbahçe et le PSV Eindhoven ont encore beaucoup à faire s'ils veulent passer le cap des barrages à élimination directe de l'UEFA Europa Conference League.

Pour rappel, le règlement a été modifié pour 2021/22 : les matchs nuls à l'issue du match retour se termineront par des prolongations et une séance de tirs au but si nécessaire, quel que soit le nombre de buts marqués à l'extérieur par une équipe.

Vitesse vs Rapid Vienne (match aller : 1-2)

Vitesse a réussi à laisser passer une occasion et a concéder un but dès la première minute du match aller contre le Rapid Vienne, mais l'entraîneur Thomas Letsch a estimé qu'une cinquième défaite consécutive dans toutes les compétitions était dure pour son équipe.

Considérant qu'ils menaient 2-0 au bout de 16 minutes, le Rapid aurait pu être un peu consterné par le résultat de 2-1 à la fin du match, mais ils pouvaient aussi s'estimer heureux après avoir été réduits à dix en seconde période. “C'est dommage que nous ayons encaissé un but, mais nous sommes heureux d'avoir gagné”, a déclaré le gardien Paul Gartler. Reste à savoir ce que vaudra une avance d'un but à Arnhem.

Le Vitesse n'a perdu qu'un seul de ses cinq matches européens au GelreDome cette saison et a battu Tottenham 1-0 à domicile lors de la phase de groupes de Conference League.

PAOK vs Midtjylland (match aller : 0-1)

Midtjylland possède un maigre avantage d'un but pour ce match retour en Grèce, grâce à un but précoce de Joel Andersson à Herning – leur premier match de compétition depuis le début de la pause hivernale au Danemark le 12 décembre. Le PAOK a eu du mal à menacer les buts de Midtjylland lors du match aller, mais il peut s'appuyer sur une série de dix matches sans défaite à Salonique, qui remonte à novembre.

“Nous avons un bon résultat et nous semblons forts, mais nous devons construire sur cette base”, a déclaré le capitaine de Midtjylland, Erik Sviatchenko. “Bien que nous ayons un bon point de départ, cela demandera beaucoup d'efforts à l'extérieur, où nous serons soumis à une forte pression de la part de leurs fans, qui sont assez passionnés. Mais nous aimons jouer dans ces conditions, alors nous avons hâte d'y être.”

Midtjylland a gardé ses cages inviolées lors de ses deux derniers matches à l'extérieur, mais a encaissé trois buts lors de chacun de ses deux matches européens hors du Danemark avant cela.

Partizan vs Sparta Prague (match aller : 1-0)

Un but en toute fin de match a donné au Partizan une avance utile, mais il aurait pu être encore meilleur, le gardien du Sparta Dominik Holec ayant repoussé de nombreux tirs. Le Partizan peut néanmoins se sentir en confiance à l'heure d'accueillir ses rivaux tchèques, qui n'ont pas gagné en six matches européens à l'extérieur et n'ont pas marqué de but lors de leurs trois derniers déplacements.

Le milieu de terrain prodige du Sparta, Adam Karabec, 18 ans, n'a pas été impressionné par la prestation de son équipe au match aller contre le Partizan, mais il ne désespère pas pour autant. “Nos chances sont bel et bien réelles”, a-t-il expliqué. “Ces adversaires peuvent être battus. Si nous jouons comme nous l'avons fait [au début du match aller], nous pouvons le faire. Ils auront leurs supporters derrière eux, mais c'est possible.”

Le Sparta s'est rendu au Partizan une fois auparavant ; il avait pris une avance de 4-1 à l'aller lors du quart de finale de la Coupe d'Europe à Belgrade le 9 mars 1966, mais s'était incliné 5-0.

Maccabi Tel-Aviv vs PSV Eindhoven (match aller : 0-1)

Les occasions manquées ont coûté cher au PSV en Europe cette saison. Le club néerlandais s'est créé suffisamment d'occasions pour battre Benfica à plusieurs reprises lors des barrages de la Ligue des champions, mais a réussi à s'incliner. Leur parcours en Europa League s'est soldé par de nombreuses occasions et, n'ayant pas réussi à concrétiser leur domination à l'aller contre le Maccabi, on peut leur pardonner quelques doutes. Cody Gakpo, en tout cas, est ne forme et a marqué lors de trois des quatre derniers matchs.

L'entraîneur Roger Schmidt a reconnu qu'il s'agissait d'une performance décevante au match aller mais, avec la diminution des problèmes de blessures, il s'attend à des améliorations en Israël. “Nous avons beaucoup de joueurs de retour donc nous pouvons sortir une équipe différente”, a-t-il dit. “Nous allons la terminer.”

Eran Zahavi du PSV a marqué 127 buts en 168 matchs pour le Maccabi, toutes compétitions confondues, remportant les titres de la Premier League israélienne 2012/13, 2013/14 et 2014/15 (terminant meilleur buteur lors de ces deux dernières campagnes) ainsi que la Coupe d'État 2014/15.

Qarabağ vs Marseille (match aller : 1-3)

Qarabağ a trouvé Arkadiusz Milik dans une forme irrésistible de buteur, mais il a sans doute eu le dessus au match aller, forçant Steve Mandanda à deux arrêts intelligents et touchant également le montant avant que Kady ne marque finalement en fin de match. Le remplaçant Dimitri Payet avait encore le temps de redonner un avantage de deux buts aux hommes de Jorge Sampaoli, mais les Azerbaïdjanais ont prouvé qu'ils pouvaient causer d'autres problèmes à Marseille à Bakou.

L'entraîneur marseillais, Sampaoli, ne se fiera certainement pas trop au résultat du match aller. “En termes de résultat, [c'était] une très bonne victoire, mais la performance n'était pas bonne”, a déclaré l'Argentin. “L'équipe a mal joué, nos adversaires étaient meilleurs. Ils nous ont mis sous pression. Nous devons nous améliorer.”

Marseille n'a pas gagné lors de ses 11 dernières sorties européennes à l'extérieur. Une défaite en 16e de finale de Conference League serait une catastrophe pour le club français.

Slavia Prague vs Fenerbahçe (match aller : 3-2)

Le Slavia cherche à protéger son mince avantage du match aller après une victoire éclatante à Istanbul, grâce à un superbe but d'Oscar Dorley. Fenerbahçe doit essayer d'effacer une rare défaite à domicile dans une compétition de l'UEFA, et a pu se donner une lueur d'espoir grâce à Ferdi Kadıoğlu qui a réduit le score en fin de match.

La cohérence du message n'était pas un problème dans le camp de Fenerbahçe. “Nous irons à Prague pour gagner”, a déclaré l'entraîneur İsmail Kartal à UEFA.com. “Ce n'est pas encore terminé. Nous pensons que nous allons nous qualifier.” Le milieu de terrain Dimitris Pelkas a ajouté : “Il n'y a pas de règle sur les buts à l'extérieur maintenant. Nous allons aller à Prague pour gagner et nous qualifier”.

Le Slavia n'a perdu qu'un seul de ses 12 derniers matches à domicile en compétition de l'UEFA, mais Fenerbahçe a marqué neuf de ses 15 buts européens cette saison à l'extérieur.

Bodø/Glimt vs Celtic (match aller : 3-1)

L'une des histoires les plus remarquables des compétitions de clubs de l'UEFA de cette saison se poursuivra-t-elle dans le cercle polaire ? Il y a de fortes chances que oui après la victoire 3-1 de Bodø/Glimt sur le Celtic à Glasgow. Les Norvégiens n'en sont peut-être qu'au stade de la pré-saison, mais ils se sont montrés confiants à l'aller et ont l'avantage de jouer à domicile, dans un stade où la Roma s'était inclinée 6-1 en phase de groupes de l'Europa Conference League.

Le même soir, le Celtic a vu ses rivaux des Rangers s'imposer 4-2 à Dortmund, mais l'entraîneur Ange Postecoglou ne désespère pas à la perspective du match retour. “C'est toujours une opportunité”, a-t-il déclaré. “Il s'agit d'aller là-bas et de jouer notre football. Quand nous le faisons, nous sommes une équipe difficile à battre. On verra bien ce qui se passe.”

Bodø/Glimt est l'un des deux seuls débutants de la phase de groupe de la compétition de l'UEFA à se qualifier pour les huitièmes de finale de l'Europa Conference League de cette saison. Ils n'ont perdu qu'une seule fois en 13 matchs jusqu'à présent dans la compétition, après avoir débuté au deuxième tour de qualification.

Randers vs Leicester City (match aller : 1-4)

L'équipe danoise est parvenue à faire reculer Leicester juste avant la mi-temps du match aller en Angleterre, mais les hommes de Brendan Rodgers ont pris le large après la pause. Il semble que le match soit terminé, mais il reste une mince chance qu'il y ait plus que de la fierté à jouer.

“Nous allons simplement essayer de gagner le match et espérer obtenir un résultat magique”, a déclaré l'entraîneur Thomas Thomasberg.” Le capitaine Vito Hammershøj-Mistrati a ajouté : “Avant [le match aller], nous avons parlé du fait que nous n'avions rien à perdre ; maintenant nous pouvons dire pour le prochain match que nous n'avons absolument rien à perdre. Le stade est déjà complet, donc ça va être une grande expérience, et j'espère que nous pourrons faire un miracle.”

Randers doit gagner par trois buts d'écart ou plus pour espérer se qualifier en 1/8e de finale de Conference League : les seules équipes qu'ils ont battues par des marges de trois buts et plus sont Sliema (6-0, 1968), Linfield (4-0, 2009), Dudelange (6-1, 2010), Gorica (3-0, 2010) et Sant Julià (3-0, 2015).


Dernières publications

En haut