Coupe de France

Coupe de France : Nice Nantes, une finale pour l’histoire

Finale Coupe de France 2022

Ce samedi soir, l’OGC Nice et le FC Nantes se retrouvent au stade de France pour disputer la 105e finale de la plus vielle compétition de football dans l’Hexagone. Une finale improbable pour une compétition qui a souvent réservé quelques surprises aux amoureux du ballon rond.

C’est une affiche inédite qui va se dérouler ce samedi dans l’enceinte du stade de France. En effet, c’est la première fois que ces deux équipes s’affrontent en finale de la Coupe de France. Et pourtant, rien ne laissait présager en début de saison que ces deux clubs se retrouveraient 9 mois plus tard pour se disputer le Trophée Charles Simon.

Le parcours niçois en coupe de France

En coupe de France, Nice a démarré sa campagne en 32e de finale face à Cholet le 9 décembre. Un match remporté sur la plus petite des marges, 1-0. Exempts au tour suivant, les Aiglons devaient affronter l’ogre parisien en 8e de finale. Au Parc des Princes, les joueurs de Galtier ont dicté leur loi aux stars du PSG en s’imposant  lors de la fatidique épreuve des tirs au but, 6 à 5. Un véritable cataclysme puisque les Niçois venaient de sortir le tenant du titre. Après le PSG, c’est l’autre grand club français, l’Olympique de Marseille qui a subi la loi niçoise. C’est sur le score de 4 buts à 1 que les Azuréens ont disposé de la bande à Jorge Sampaoli. En demi-finale, les coéquipiers de Danté ont eu raison de l’équipe de National 2, Versailles sur la marque de 2 buts à 0.

Nantes, un parcours élogieux

Kombouaré , entraineur de Nantes

Avec Kombouaré, Nantes a retrouvé des couleurs

En 32e de finale, les Nantais sont allés chercher leur qualification sur le terrain du FC Sochaux. La situation s’est décantée aux tirs au but après le score nul et vierge de 0 but partout au terme des 120 minutes (6-5). En 16e de finale, l’équipe de Kombouaré était aux prises avec le club de Vitré à la Beaujoire. Grâce à deux buts de Blas à la 25e minute et de Geubbels à la 68e minute, Nantes s’impose 2 à 0 et obtient le droit de poursuivre l’aventure. En 8e de finale, c’est le stade Brestois, club de Ligue 1 qui s’est dressé sur le chemin des Nantais. Les Canaris s’imposent sur la marque de 2 buts à 0, grâce Ludovic Blas, auteur d’un doublé aux 25e et 53e minutes. Les Brestois n’ont jamais pu exister dans ce match. En quart de finale, les coéquipiers de Nicolas Pallois ont retrouvé une équipe de Ligue 2, le SC Bastia.  Ici encore, la bande à Kombouaré a dicté sa loi aux Corses grâce des buts de Ludovic Blas (3e)  et Kolo Muani (71e).  En demi-finale, c’est un duel de clubs de Ligue 1 que nous a offert le tirage au sort.  Face à l’AS Monaco de Philippe Clément, la confrontation était chaude. Mais au final, Ce sont les Nantais qui s’imposent face aux Monégasques, encore une fois aux  4 tirs au but à  2 après un score de 2 partout l’issue du temps réglementaire.

 

Nice, une équipe à l’image de Galtier

C’est dans l’espoir de passer un palier que les dirigeants niçois se sont attachés les services du meilleur entraineur de Ligue 1 à l’issue de la saison dernière. Alors que tout le monde le voyait rempiler à la tête du LOSC qu’il venait de mener sur la plus haute marche du championnat de France, et prendre part à la Ligue des Champions, Christophe Galtier surprend tout son monde. Il décide de s’engager avec l’OGC Nice pour partir sur un nouveau projet. Et cette première saison est déjà mieux que la précédente.

Les Niçois sont mieux cette saison

Avec 60 points au compteur, le club azuréen occupe la 5e place du classement, qualificative pour la League Europa. Mais les Niçois pourraient même accrocher une place pour les tours préliminaires de la ligue des champions puis qu’ils ne comptent que 2  longueurs de moins que le 3e du classement, alors que l’OM, actuel 2e du classement est à 5 points. L’équipe est à l’image de son entraineur. Elle s’appuie sur un bloc compact, une défense solide et une attaque explosive menée par Dolberg, Gouiri et Delort, le transfuge de Montpellier. Les Aiglons qui ont éliminé le PSG en 8e de finale de la compétition, ont la particularité d’avoir été invaincus en trois oppositions face aux Parisiens cette saison. Le club de la capitale avec toute son armada offensive n’a pas réussi à planter le moindre but dans la cage niçoise.

Galtier, le coach de Nice

Galtier, l'homme fort de l'OGC Nice

Nantes joue mieux

De son côté, le FC Nantes lui aussi revient de très loin. En effet, le club canari était au bord du précipice l’an dernier à l’issue de la saison de Ligue 1. Les joueurs de Kombouaré, après avoir fini barragiste, ont frôlé la relégation en se maintenant à la suite d’une victoire in-extrémis face à Toulouse. Cette saison, c’est une équipe métamorphosée qui a évolué dans le championnat et même en Coupe de France. A 3 journées de la fin, Nantes est 9e du classement avec 51 points et reste mathématiquement encore en course pour accrocher une place européenne.

Nantes espère remporter une 4e victoire en coupe de France

Antoine Kombouaré a redonné des couleurs et de la structure au club dans lequel il avait lancé sa carrière de footballeur. L’équipe nantaise s’illustre par un jeu rapide vers l’avant. Son attaque est plutôt prolifique avec 50 buts marqués. Cependant, des réglages doivent être faits défensivement puisque les Canaris comptent l’une des plus mauvaises arrière-gardes du championnat avec 43 buts encaissés.

Les confrontations entre les deux équipes

La finale de ce soir met aux prises deux équipes qui ont connu diverses fortunes ces derniers jours. Alors que l’OGC Nice était sur le podium au moment où il se qualifiait pour la finale, les Aiglons l’ont quitté depuis, avec un bilan de 4 victoires, 2 nuls et 3 défaites. Par contre les Canaris ont enregistré en 9 matchs 3 nuls, 3 défaites et autant de victoires, dont un mémorable succès 3 buts à 1 face au Paris Saint Germain qui venait de battre le Real Madrid au Parc des princes.

OGC Nice FC Nantes, une finale inédite

Au cours de cette saison, les deux équipes se sont affrontées à deux reprises pour autant de victoires niçoises.  2 buts à 0 au match aller grâce à K. Dolberg et A. Gouiri,  et 2 Buts à 1 au retour grâce à Dolberg, encore lui et K. Thuram. Sur les dix dernières oppositions entre les deux clubs, avantage Nice. Les Azuréens comptent 6 victoires alors que les Nantais ne se sont imposés qu’à une seule reprise.  3 Rencontres se sont soldés par un nul.

 

Le palmarès des deux équipes dans la compétition

En coupe de France, l’OGC Nice, en 4 finales a remporté le Trophée à 3 reprises en 1952, 1952 et en 1997 face à l’En-Avant Guingamp aux tirs aux buts, pour une défaite en 1978 face à l’AS Nancy-Lorraine.  Le FC Nantes quant à lui est vainqueur des éditions de 1979, 1999 et 2000 face au valeureux club de Calais. Le club canari compte ainsi 3 victoires en 8 finales pour 5 défaites.

Si donc l’avantage sur les dix dernières années est pour l’OGC Nice, le FC Nantes reste une équipe de coupe avec bien plus de participations que son adversaire de ce soir. C’est dire donc que les deux équipes partent à chances égales.

Verdict ce soir autour de 23 heures

Dernières publications

En haut