Foot Féminin

Coupe du Monde Féminine 2023 : Les nations qualifiées

C'est l'événement qu'il ne faut pas manquer tous les quatre ans si vous êtes amateurs de football féminin, la Coupe du Monde 2023 de football en Australie et Nouvelle-Zélande s'ouvrira dans moins d'un mois. Comme à chaque édition, la sélection est très complexe pour pouvoir prendre part à cette compétition qui permet aux nations de tous les continents de se retrouver pour s'affronter pendant un mois. Zoom sur l'ensemble des sélections qualifiées pour la Coupe du Monde féminine de football 2023.

L'ensemble des équipes qualifiées pour la Coupe du Monde 2023

Avec 32 équipes engagées dans la compétition venant des cinq continents et des six fédérations continentales de football, voici toutes les sélections présentes lors de ce Mondial 2023 :

Europe

  • Allemagne
  • Norvège
  • Suède
  • Angleterre
  • Danemark
  • France
  • Italie
  • Espagne
  • Pays-Bas
  • Suisse
  • Irlande
  • Portugal

Amérique du Sud

  • Brésil
  • Argentine
  • Colombie

Afrique

  • Nigeria
  • Afrique du Sud
  • Maroc
  • Zambie

Océanie

  • Nouvelle-Zélande

Amérique du Nord, Centrale et Caraïbes

  • Etats-Unis
  • Canada
  • Costa Rica
  • Jamaïque
  • Haïti
  • Panama

Asie

  • Japon
  • Australie
  • Chine
  • Corée du Sud
  • Philippines
  • Vietnam

Comment se sont qualifiées les équipes pour la Coupe du Monde 2023 ?

Les pays hôtes

Comme dans l'ensemble des compétitions internationales quell que soit le sport concerné, il est de coutume d'inviter les sélections des pays hôtes à participer à l'événement automatiquement. Puisque cette Coupe du Monde est co-organisée, ce sont les sélections néo-zélandaise et australienne qui ont pu bénéficier de cette faveur et ainsi décrocher leur ticket sereinement pour la compétition (sixième participation pour les Néo-Zélandaise et huitième pour les Australiennes).

A lire aussi : Coupe du Monde féminine 2023, Australie : effectif, calendrier et objectifs

Le système de qualification en Europe

Répartis en neuf poules de six équipes, les sélections européennes ont du se livrer une belle bataille pour valider leur place pour la compétition. Si les équipes ayant terminé premières de leur groupe (soit la France, l'Allemagne, l'Italie, la Norvège, le Danemark, l'Angleterre, les Pays-Bas, l'Espagne et la Suède) ont automatiquement décroché leur ticket, les équipes deuxième ont du batailler entre elles pour bénéficier des trois derniers tickets décernés. Vainqueurs de leur rencontre face au Pays de Galles et à l'Ecosse respectivement, les Suisses et les Irlandaises se qualifient grâce à leur nombre de points en phase de groupes aux dépens du Portugal qui devra disputer un barrage intercontinental. Vainqueures des Camerounaises 2-1 en février dernier, les Portugaises vivront leur première Coupe du Monde féminine cet été.

A lire aussi : Coupe du Monde féminine 2023, quelles attaquantes pour l'équipe de France ?

Le système de qualification en Amérique du Sud

Sans disputer de phase de poules pour décider des équipes méritant de prendre part à la prochaine Coupe du Monde, la fédération CONMEBOL a préféré décerner les précieux sésames en fonction des résultats à la Copa America féminine. Respectivement première, deuxième et troisième, les sélections brésiliennes, colombiennes et argentines furent donc automatiquement qualifiées quand les Chiliennes et les Paraguayennes devaient passer par des barrages intercontinentaux.

Grande déception pour le continent lors de cette phase de barrages avec une défaite très surprenante du Paraguay face au Taïpei Chinois alors que les Chiliennes ont du s'incliner face à Haïti, la véritable surprise de ces qualifications au Mondial 2023.

Le système de qualification en Afrique

De manière analogue au système sud-américain, les nations africaines pouvaient se qualifier grâce à la Coupe d'Afrique des Nations. Une place en demi-finale a assuré un billet pour le prochain mondial au Maroc, à la Zambie, au Nigeria et à l'Afrique du Sud.

Le Cameroun et le Sénégal devaient, eux, passer par les barrages intercontinentaux qui ne leur ont pas souri avec une défaite face à Haïti pour les Sénégalaises et un revers face aux Portugaises pour les Camerounaises.

Le système de qualification en Amérique du Nord, centrale et Caraïbes

Sur le même système qu'en Amérique du Sud et en Afrique, le continent nord-américain a permis aux équipes qualifiées en demi-finale du dernier championnat de la CONCACAF de bénéficier d'un billet direct pour la prochaine Coupe du Monde. Le Canada, les Etats-Unis, le Costa Rica et la Jamaïque ont ainsi validé leur qualification alors que les sélection haïtiennes et panaméennes ont du passer par la voie des barrages. Vainqueurs d'un but de leurs adversaires respectifs le Chili et le Paraguay (après des succès sur le Sénégal et le Taipei chinois), les deux sélections ont réussi le défi relevé qui leur était proposé pour disputer pour chacune d'entre elles leur premier Mondial.

Le système de qualification en Asie

Au-delà de l'Australie qui était qualifiée d'office pour la compétition, c'est la Coupe d'Asie féminine de l'AFC qui a fait foi pour les représentants du continent asiatique (élargi à l'Australie). Derrière la Chine vainqueure de la compétition, la Corée finaliste et le Japon troisième, ce sont les Philippines et le Vietnam qui ont récolté les deux derniers tickets qualifiant directement pour le prochain Mondial. Toutes deux battues lors du premier tour de barrage intercontinental, la Thaïlande et les Philippines n'ont pu rejoindre les quatre nations déjà présentes qui auront la lourde tâche de représenter l'AFC lors de cette compétition.

Maxime L.

Bercé par les cigales, l'Olympique de de Marseille n'est pas le seul à me faire vibrer. Passionné de football, tennis, basketball, baseball, rugby, hockey, golf ou encore sports d'hiver, j'adore me plonger dans les histoires des athlètes qui ont marqué, marquent ou marqueront leur discipline.

Dernières publications

En haut