Coupe du monde : la France qualifiée pour les quarts de finale

0
France's wing Alivereti Raka scores a try during the Japan 2019 Rugby World Cup Pool C match between France and Tonga at the Kumamoto Stadium in Kumamoto on October 6, 2019. (Photo by CHRISTOPHE SIMON / AFP)

Mission accomplie pour les Bleus. Après la défaite de l’Argentine face à l’Angleterre hier, le XV de France avait l’opportunité de valider son ticket pour les quarts de finale aujourd’hui en s’imposant face aux Tonga. Un contrat rempli pour les coéquipiers de Romain Ntamack, vainqueurs 23-21 de leurs adversaires du jour.

 

Une grosse entame…

Comme lors de ses deux premières sorties, le XV de France soigne son entame de partie. Par le pied de Romain Ntamack, les Français occupent la moitié de terrain tongienne lors des dix premières minutes. Dix premières minutes lors desquelles les joueurs de Jacques Brunel vont d’abord ouvrir le score grâce à une pénalité de Ntamack, avant de trouver une première fois l’ouverture par Vakatawa, bien servi par Raka (10-0, 7′). Mais comme souvent après avoir fourni son effort, le XV du coq se relâche et joue dans son camp pendant les vingt minutes suivantes. Néanmoins, supérieurs et plus réalistes offensivement que les Tongiens, les Bleus vont faire un premier break juste après la demi-heure de jeu. Une pénalité rapidement jouée par Baptiste Serin, qui transmet à Alivereti Raka, qui effectue lui un numéro de funambule le long de la ligne (coup de pied rasant compris) pour s’en aller inscrire le deuxième essai français, transformé par Ntamack en coin (17-0, 34′). Juste avant la pause, Takula finit derrière la ligne et ramène son équipe à 10 points au tableau d’affichage, à la pause (17-7).

…Puis la routine

Fidèle à ses traditions, l’équipe de France manque complètement son début de deuxième période. Dominés dans les rucks, les Bleus encaissent un essai casquette de Hingano, après un coup de pied non réceptionné par Maxime Médard, trompé par le rebond (17-14, 49′). Malgré la réussite au pied de Romain Ntamack, qui passe deux nouvelles pénalités pour permettre à son équipe de garder 9 points d’avance au tableau d’affichage (23-14, 60′), les Français sont de nouveau brouillons, et peinent à passer la seconde pour déstabiliser le rideau tongien. Malgré un essai refusé à Damian Penaud pour un en-avant de Maxime Médard au départ de l’action, les Français vont tenir, pour officialiser leur qualification pour les quarts de finale malgré un dernier essai tongien (par Kapeli). Victoire finale 23-21, comme face à l’Argentine.

 

Un Raka à réaction

Certains observateurs étaient sceptiques à son propos ces derniers jours. Aujourd’hui, Alivereti Raka a répondu sur le terrain. Passeur décisif pour Vakatawa sur le premier essai, marqueur sur le deuxième, et percutant tout au long de la partie, il a été l’homme du match de ce France – Tonga.

On le sait, c’est un joueur qui marche à la confiance. Le choix de Brunel de le reconduire aujourd’hui après sa titularisation lors de France – Etats-Unis pouvait donc s’avérer être un bon choix, afin de remettre en confiance un joueur auteur de prestations en demi-teinte lors de ses dernières sorties avec les Bleus. Finalement, c’est un pari réussi pour le staff des Bleus, vu la copie rendue par ce dernier ce matin (il a d’ailleurs été un des seuls à surnager, et à compenser les prestations plus que moyennes de certains de ses coéquipiers, comme Maxime Médard par exemple). Si la place de Damian Penaud sera compliquée à prendre, Raka peut désormais pourquoi pas prétendre à lutter pour une place de titulaire avec Yoann Huget lors des prochaines rencontres.

 

Crédit photo de l’image en Une : LaDepeche.fr

 

Grégoire ALLAIN

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here