Coupe du Monde : Le point à la mi-saison

0

L’hiver est bien entamé et la cinquième étape de Coupe du Monde, à Ruhpolding, vient de s’achever. Cela signifie que la moitié de cette saison s’est déjà écoulée. Alors qu’il ne reste que quatre étapes (Pokljuka, Nove Mesto, Kontiolahti et Oslo), il est temps de faire un point complet sur la course au gros globe de cristal. Qui sont les mieux placés au classement général ? Quelles sont les satisfactions et les déceptions ? Où en est l’équipe de France ? Décryptage.

 

Martin Fourcade en tête, en attendant Johannes Boe ?

Après un début de saison poussif, Martin Fourcade semble avoir retrouvé de très bonnes sensations. En effet, grâce à ses quatre victoires consécutives, le leader français est installé confortablement en tête du classement général. Il comptabilise 507 points, dont 71 points d’avance sur son dauphin. Celui-ci n’est autre que Quentin Fillon-Maillet, tandis que Simon Desthieux complète le podium 100% français, avec 435 points. Favori annoncé pour le classement général, Johannes Boe est seulement septième avec 374 points. Ce retard pris par le Norvégien est dû à son absence sur les étapes à Oberhof et Ruhpolding (Allemagne). Annoncé de retour dans les prochains jours, à Pokljuka (Slovénie), va-t-il parvenir à reprendre le dossard jaune ? Une chose est sûre, au vu de la forme actuelle de Martin Fourcade, le duel s’annonce très serré. Le Français peut compter sur une légère avance mais devra réaliser encore de bonnes performances jusqu’à la fin de la saison.

Les nations dominantes chez les hommes jusqu’à présent sont donc la France et la Norvège, qui placent chacune quatre représentants dans le top 10 du classement général, ne laissant que les miettes à l’Allemagne et la Russie.

 

Tiril Eckhoff vers son premier gros globe ?

Chez les femmes, c’est la Norvégienne Tiril Eckhoff qui domine le classement général de la Coupe du Monde. La scandinave s’est emparée du dossard jaune grâce à ses six victoires sur les huit dernières courses individuelles. Elle totalise 501 points, soit 42 d’avance sur Dorothea Wierer. L’Italienne a réalisé un bon début de saison, mais est actuellement diminuée par un problème de dos. Il faudrait que Wierer retrouve la pleine possession de ses moyens, et compter sur une défaillance d’Eckhoff pour tenter d’inverser la tendance. Or, la biathlète norvégienne semble avoir trouvé son rythme de croisière, avec un tir efficace et une supériorité nette sur les skis. A noter que la Suédoise Hanna Oeberg complète le podium avec 342 points, mais ne semble pas en mesure de se mêler à la lutte pour le gros globe de cristal.

Côté Français, Julia Simon est cinquième au classement général et a terminé sur le podium à deux reprises. Justine Braisaz, elle, est neuvième et a décroché la seule victoire française de cette première partie de saison (sur l’individuelle à Östersund).

 

Les Français au sommet, les Allemands à la peine

Chez les hommes, pas de véritable surprise cette saison, mais on peut souligner le retour au premier plan de Martin Fourcade après une saison passée très délicate. Surtout, dans son sillage, c’est l’équipe de France dans sa globalité qui élève son niveau. En attestent la domination au classement général, mais aussi les podiums régulièrement atteints par Quentin Fillon-Maillet, Simon Desthieux et Emilien Jacquelin. Preuve de la densité de cette équipe de France, elle totalise pour le moment 20 podiums en 15 courses (relais et courses individuelles).

L’équipe allemande, elle, n’est pas au mieux, avec seulement six podiums (dont une victoire) depuis le début de la saison. De plus, elle place un seul biathlète dans le top 10 au classement général, en la personne de Benedikt Doll, huitième. Une amélioration des résultats est attendue d’ici la fin de la saison, avec notamment un rajeunissement de l’équipe (absence de Simon Schempp et Erik Lesser à Ruhpolding).

 

Vittozzi absente

La plus grande déception cette saison chez les femmes concerne sans doute Lisa Vittozzi. L’Italienne, deuxième du classement général en fin de saison dernière, se situe actuellement à la 13ème place. La cause à une fébrilité au tir et des repères perdus sur les skis. Cela se perçoit dans ses résultats quelconques : aucun podium et seulement trois fois dans le top 10. La dauphine de Dorothea Wierer la saison dernière, que l’on considérait comme une prétendante au gros globe de cristal, est donc méconnaissable. Parviendra-t-elle à se relancer d’ici la fin de saison, et pourquoi pas lors des championnats du monde à domicile ?

 

Martin Fourcade et Tiril Eckhoff parviendront-ils à conserver leur dossard jaune, respectivement face à Johannes Boe et Dorothea Wierer ? Les Allemands et Lisa Vittozzi sauront-ils rebondir ? Les Français, chez les hommes, vont-ils maintenir ce niveau de performance ? Et leurs homologues féminines vont-elles réussir à augmenter le leur ? Premiers éléments de réponse dès ce jeudi, à Pokljuka.

 

Crédit photo : sudouest.fr

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here