Ligue 1

Début du parcours du combattant pour l’OM

Dernière ligne droite avant la Coupe du Monde pour l'Olympique du Marseille. Comme pour beaucoup d'équipes, ces deux mois seront plus que primordiaux avant la grande coupure internationale cet hiver. Mais les Olympiens plus que quiconque jouent gros. Déjà distancés en Ligue des Champions, usés en championnat, les joueurs d'Igor Tudor vont devoir trouver les ressources nécessaires pour enchaîner onze matchs en un mois et demi. Si les Phocéens veulent s'offrir une deuxième partie de saison palpitante, ils savent ce qu'il leur reste à faire. 

Du PSG à Tottenham en passant par Lens, Lyon, Monaco ou le Sporting, il y en aura pour tous les goûts. L'Olympique de Marseille commence son marathon ce soir, à Angers, et va devoir enchaîner rapidement, entre chocs en Ligue 1 et rendez-vous décisifs en Ligue des Champions. A peine le match terminé au Stade Raymond Kopa ce soir, il faudra déjà avoir les yeux rivés sur mardi, et la réception du Sporting, à quitte ou double : avec déjà deux revers dans la plus prestigieuse des Coupes d'Europe, l'OM est dos au mur. Les joueurs rabâchent sans cesse qu'ils aiment la compétition et jouer tous les trois jours, à eux de le prouver, dès ce soir.

Bien lancer la série 

Avant toute chose, et après la coupure internationale de deux semaines, il sera important de relancer la machine, pour repartir sur de bonnes bases. Les Marseillais ont travaillé dans le calme et la sérénité durant cette trêve (pour ceux qui n'étaient pas en sélection), et Amine Harit, présent en conférence de presse d'avant match, espère avant tout que lui et les siens se mettent sur les bons rails : “On reste sur une très bonne série en L1. On va s’appuyer sur ce que l’on a bien fait avant la trêve. Ce n’est pas toujours facile de gérer les trêves. Angers a eu un début de saison compliqué mais sur les derniers matchs, ils ont été très bons. Il faudra mettre du rythme. La deuxième période contre Rennes était bonne. On va reprendre ce que l’on a travaillé au début de saison. On doit jouer ce match de demain contre Angers à fond. Il sera important pour le mental“.

Tudor lui, est un petit peu plus mitigé, et sans vraiment l'avoué, déplore le fait que l'OM ait été privé de la plupart de ses cadors :“On était une dizaine pendant la trêve. On va voir ce soir à l'entraînement comment préparer le match de demain à Angers. Je ne pense pas que Clauss sera fatigué. Tavares ne sera pas là mais il y aura quelqu'un pour le remplacer de la meilleure des façons. Je ne suis pas énervé contre ce calendrier. Je ne peux pas changer moi-même le calendrier. Le foot est de plus en plus un business.” 

Privé de Kolasinac et Nuno Taveres, le technicien Croate pourra compter en revanche sur tous ses autres joueurs. Même si certains, à l'instar d'Alexis Sanchez, pourraient être fatigués par les voyages en sélection. Malgré tout, il sera important de repartir du bon pied avant des échéances importantes.

Des chocs en pagaille 

Car si dès mardi, l'OM retrouvera la Ligue des Champions, en championnat aussi les matchs à enjeux seront légions. Après le déplacement à Angers et la réception d'Ajaccio (contre qui les Olympiens se doivent de faire le plein), les matchs de gala se succèderont. Déplacement à Paris, réception de Lens qui réalise un début de saison sensationnel, déplacement toujours compliqué à Strasbourg, puis avant la Coupe du Monde, Lyon et Monaco s'enchaîneront. De quoi déjà faire un beau tri ! Si l'OM s'en sort plutôt indemne, alors l'objectif podium n'en sera que renforcé.

Car la plupart sont des concurrents directs au podium. Les repousser le plus loin possible et engrangés des points permettrait à l'OM d'avoir plusieurs jokers et surtout, avoir l'esprit un petit peu plus libéré pour l'autre gros objectif, la Ligue des Champions.

La LDC dans un coin de la tête

Si les esprits sont avant tout tournés vers Angers, les Marseillais ne peuvent s'empêcher de penser aux rendez-vous Européen du milieu de semaine. Une compétition où l'OM se doit de faire mieux, bien mieux. Harit, lui-même, explique que le match de vendredi est important, mais que celui qui suivra l'est tout autant. “On doit juste jouer ce match contre Angers, qui va être important pour la confiance. On va jouer ce match à 200% contre le Sporting. De la pression, il y en a toujours en Ligue des champions. On va rentrer dans ce match à 100%[…]. C'est regrettable de jouer sans les supporters face au Sporting. C'est pénalisant. Il y a des décisions qui sont prises, on est forcé d'accepter la décision. Il faut être sur le terrain pour expliquer les émotions. Cela va créer des conditions pour se surpasser.”

L'international Marocain croit encore à une qualification des siens. En tout cas, ils n'abdiqueront pas : Ce sont des matchs couperets. Tant qu’on est en vie, on jouera à fond. Il ne faut pas faire de calculs. On peut encore se qualifier, après de la pression, il y en a toujours. Mais il faut que ce soit la bonne pression, pas de la mauvaise.“

Attention tout de même à ne pas faire une fixette sur ce match de mardi tout en délaissant celui de ce soir, très important également.

L'OM va être fixé. Avec des matchs plus importants les uns que les autres, les joueurs d'Igor Tudor vont jouer une bonne partie de leur saison dans le mois et demi à venir, avant la Coupe du Monde. Ce calendrier XXL s'annonce des plus passionnants. Place au 1er épisode ce soir, avec le déplacement à Angers, à suivre dès 21h. 

Crédit photo : RuedesJoueurs


Valentin Martin

Le cœur meurtri par la fin de carrière de Rodgeur, je m'en remets aux stepback de The Beard. Rien de tel qu'un Vélodrome incandescent pour me faire chavirer de bonheur

Dernières publications

En haut