National

“Défaite de trop, manqué de tout, défaillance collective” : le terrible constat de Dijon après Niort

Encore en Ligue 1 en 2021, Dijon n'y arrive plus. Après une relégation en Ligue 2, le DFCO est quatorzième du Championnat de National après huit journées, et inquiète. Pour Benoît Tavenot, le coach dijonnais, une réaction d'orgueil est vivement attendue au lendemain d'un véritable fiasco sur la pelouse de Niort (3-0). 

Débuts compliqués pour Dijon en National

Dix-huitième de Ligue 2 au soir de la 38e journée, Dijon a plutôt logiquement été relégué en National au printemps dernier. Désormais, le DFCO n'a qu'une seule idée en tête : faire l'ascenseur pour retrouver les joies du monde professionnel dès l'été suivant. Mais force est de constater que le début de saison est pour le moins poussif. Avec un effectif qui a forcément pas mal changé, Dijon avait démarré par deux résultats nuls avant de passer cinq buts à Avranches. Et même la défaite concédée à Châteauroux, la première de la saison, avait semble-t-il été gommée par un succès contre Villefranche dans la foulée. Malheureusement, depuis cette victoire 2-0 devant les Caladois, les hommes de Benoît Tavenot doivent gérer une première crise.

Crédit photo : Iconsport

Crédit photo : Iconsport

Tout a commencé sur la pelouse de Nancy le 18 septembre dernier. Avec une lourde chute 3 à 0 sur la pelouse de Marcel-Picot. Hélas, le groupe du DFCO n'est pas parvenu à répondre de la meilleure des manières. S'inclinant à la maison contre Cholet (0-1), avant de subir une nouvelle sérieuse sortie de route, hier vendredi, chez un autre ancien pensionnaire de Ligue 2, Niort (3-0). Bien évidemment, la saison ne fait que débuter. Mais le leader qu'est le Red Star, avec un match de moins au compteur, affiche déjà une avance de 10 points. Un écart conséquent qu'il sera compliqué de combler, c'est une certitude. Mais dans l'immédiat, l'essentiel est peut-être ailleurs.

En lien avec cet article : ITV National – Philippe Hinschberger (Niort) : “Je ne me serais pas replongé dans ce championnat si une autre équipe que les Chamois m’avait contacté”

 

“Cela m'embête pour le club”, peste Benoît Tavenot

En conférence de presse d'après-match, c'est un Benoît Tavenot forcément marqué qui s'est présenté devant plusieurs de nos confrères : “C'est une défaite de trop. C'est un troisième match sans marquer de but, avec une deuxième défaite consécutive à l'extérieur. Après, contrairement à nos deux derniers matchs, on a manqué de tout, hormis les dix premières minutes avec la barre de Rayan Souici. Ensuite, on a fait preuve d'une fragilité mentale terrible. Cela m'embête pour le club. Aujourd'hui, c'est une défaillance collective. C'est ma responsabilité. Il faut vite, vite se remettre la tête à l'endroit, car les trois matchs qui arrivent seront déterminants.

Et le temps presse pour Dijon, qui n'aura plus le droit à l'erreur à l'occasion des deux prochaines journées, toutes deux prévues à la maison, contre Marignane et Épinal. Devant un public qui fera son possible pour soutenir son équipe, mais qui espère voir deux prestations dignes de ce nom, aussi. Avec Benoît Tavenot sur le banc ? Pour l'heure, la réponse est à l'affirmative. Mais un nouveau revers cuisant à domicile face à un promu fragiliserait encore un peu plus son poste. Au-delà du coupable idéal, c'est tout le groupe qui doit se remettre en question pour trouver la bonne carburation et se sortir de cette position pour le moins inconfortable.

Dernières publications

En haut