Depuis les gradins : OL – Toulouse (5-1)

Dimanche après-midi, l’OL recevait Toulouse dans le cadre de la 27ème journée de Ligue 1. Les lyonnais ont triomphé de leurs adversaires en ne laissant aucun suspense. Retour sur cette rencontre depuis les gradins du Groupama Stadium.

 

Un Lyon royal

Un grand soleil et beaucoup de buts : que demander de plus ? Une semaine après l’échec cuisant lors de leur déplacement à Monaco, les lyonnais étaient désireux de se racheter. Et ce sont les toulousains qui en ont fait les frais.

Si l’ambiance d’un Groupama Stadium clairsemé est loin de celle proposée dix jours plus tôt pour accueillir Barcelone, plus de 44 000 supporters lyonnais sont tout de même présents. Le parcage visiteur sonne quant à lui creux, seule une dizaine de supporters toulousains ayant fait le déplacement dans la capitale des Gaules.

Dès l’échauffement, les premiers applaudissements accompagnent l’entrée des joueurs sur la pelouse. Mais l’enceinte lyonnaise – après que quelques sifflets aient été lancés lors de l’annonce du nom de Genesio – se fait véritablement entendre lors de la présentation du capitaine toulousain. Ancien stéphanois et buteur dans le derby, Max-Alain Gradel subira une véritable bronca durant quatre-vingt-dix minutes.

 

Sur le terrain, l’OL montre rapidement une nette domination qui ne faiblira qu’à de rares reprises. Supérieurs techniquement et avec un pressing assez haut, les lyonnais ouvrent logiquement la marque après dix minutes de jeu sur un très bon travail de Memphis. Cependant, les Gones retombent vite dans leurs travers et après un contrôle manqué de Mendy dans la surface, Dossevi égalise pour le TFC à la 15ème minute.

 

Un sentiment de frustration parcourt alors les travées du Groupama Stadium, tant le premier quart d’heure laissaient présager une après-midi sereine pour les lyonnais. Une frustration accompagnée d’un sentiment de déjà vu, tant les supporters des Gones sont habitués à un manque de tranquillité face aux équipes de deuxième partie de tableau.

Mais cette fois-ci, les hommes de Genesio ont à cœur de ne pas perdre à nouveau des points précieux dans la course à la deuxième place. Rapidement, les lyonnais remontent en selle et repartent à l’assaut de la cage gardée par Baptiste Reynet. Ce dernier est impuissant sur le centre de Traoré à la trajectoire surprenante qui, à la 31ème minute, redonne l’avantage à l’OL. Quatre minutes plus tard, Fekir obtient un penalty après une faute de Cahuzac et se fait justice lui-même. Le capitaine lyonnais fête ainsi son retour sur les pelouses de Ligue 1 en inscrivant son neuvième but de la saison. Le break est fait avant la mi-temps et les Gones regagnent les vestiaires après une première période maîtrisée.

 

 

Le second acte est d’autant plus dominé par les locaux. Dembélé aggrave la marque par deux fois (67ème et 71ème minute) et vient sceller un probant succès lyonnais. Traoré marquera même un sixième but finalement refusé pour une position de hors-jeu signalée par le VAR. Une intervention de l’arbitrage vidéo qui ne manqua pas de provoquer incompréhension et huées les tribunes du Groupama Stadium, tant elle fut longue à se décanter.

 

Mais qu’importe, l’essentiel est là. Après Caen mercredi en Coupe de France, l’OL remporte avec maîtrise une seconde rencontre consécutive face à une équipe de bas de tableau. Portés par son quatuor offensif, les lyonnais confortent leur place sur la troisième marche du podium face à des toulousains très fébriles qui occupent la quinzième place.

A propos de l'auteur

Plus à l'aise stylo en main que balle au pied. Etudiant en journalisme mais avant tout fan inconditionnel de football.

Poster un commentaire

quis, Nullam Praesent facilisis odio Aenean ut leo. sed dictum mattis