Dis-nous qui es-tu… Jules Rimet

Nous lui devons les émotions uniques qui animent la planète entière tous les quatre ans. Portrait de Jules Rimet, l’homme à l’origine de la Coupe du Monde.

 

Sa vie

Fondateur de club, président de fédérations et principal instigateur de la Coupe du Monde : le nombre de fonctions de Jules Rimet reflète son importance dans le football français et mondial.

Né en 1873 en Haute-Saône, Jules Rimet est avocat de formation. En parallèle à ses études, et comme de nombreux jeunes de son âge, il découvre le football en y jouant dans la rue. Mais au-delà d’un simple jeu, Jules Rimet y voit un vecteur d’amitié et de rapprochement des peuples. Il fonde en 1897 le Red Star (aujourd’hui en Ligue 2), un club omnisports marqué par les valeurs humanistes de Jules Rimet et qui se veut ouvert aux classes populaires.

Alors âgé de 23 ans, le Red Star le rapproche de l’Union des Sociétés Françaises de Sports Athlétiques (USFSA) dont il intègre la direction en s’impliquant fortement dans le football. Aux côtés d’autres fédérations nationales de pays européens, l’USFSA milite pour la création d’une fédération internationale et fonde la FIFA le 21 mai 1904. Mais trois ans plus tard, l’USFSA quitte la FIFA et interdit donc toute organisation de matchs internationaux pour les clubs qui la composent.

Désireux de voir d’appliquer au football ses idéaux de fraternité entre les hommes de toutes origines, Jules Rimet crée en 1910 la Ligue de Football Association (LFA) qui soutient et s’allie au Comité Français Interfédéral (CFI) pour représenter la France auprès de la FIFA. Au sortir de la Première Guerre Mondial, de multiples fédérations existent en France et empêchent le football d’être correctement régit afin d’entamer sa transition vers le monde professionnel, une nécessité pour permettre à toutes les classes sociales de s’affronter. Jules Rimet a alors en 1919 l’idée d’une fédération qui portera toutes les responsabilités du football français : la Fédération Française de Football Association (FFFA), qui deviendra la Fédération Française de Football 45 ans plus tard.

 

Jules Rimet remettant le trophée de la Coupe du Monde 1930 au président de la fédération uruguayenne. (crédit photo : Visao.sapo.pt)

 

Jules Rimet en est le premier président mais ne souhaite pas s’arrêter là. En 1921, il devient en parallèle président de la FIFA. Fasciné par les Jeux Olympiques et ayant toujours à cœur de rapprocher les peuples dans un contexte de guerre où les relations internationales sont particulièrement tendues, il met au jour le projet de la Coupe du Monde. Après de nombreux débats, il est adopté en 1928. L’Uruguay, vainqueur du tournoi de football des Jeux Olympiques de 1924 et 1928, accueille la première édition en 1930 et la remporte. Le trophée remis à l’équipe gagnante adopte un nouveau nom à partir de 1946 : le trophée Jules Rimet, en hommage aux vingt-cinq ans de présidence de la FIFA de celui qui a changé pour toujours la face du football mondial.

Pour l’ensemble de ses actions qui ont porté le football au rang de symbole de fraternité, Jules Rimet est proposé pour l’obtention du Prix Nobel de la Paix. Son décès en 1956, deux ans après son départ de la présidence de la FIFA, provoque l’abandon de cette idée.

 

L’anecdote

A l’occasion de la Coupe du Monde 2006 en Allemagne, l’Equipe de France, finaliste lors de cette édition, affiche sur son bus officiel la devise « Liberté, Egalité, Jules Rimet ». Un symbole supplémentaire de l’immense héritage que le franc-comtois a laissé au monde du ballon rond.

 

(crédit photo : dailymaverick.co)

A propos de l'auteur

Plus à l'aise stylo en main que balle au pied. Etudiant en journalisme mais avant tout fan inconditionnel de football.

Poster un commentaire

mi, Aliquam Sed id consectetur libero adipiscing ultricies