Domino’s Ligue 2 (J21) : Preview HAC / ESTAC

0
Source : estac.fr
Ligue 1

Le Havre accueille Troyes ce lundi à 20h45 en clôture de la 21ème journée de Domino’s Ligue 2. Pour leur retour au Stade Océane après plus d’un mois d’absence, les Havrais auront l’opportunité de réintégrer le Top 5 en cas de succès, mais les Troyens comptent bien reprendre leur 3ème place en venant faire un résultat.

Bien commencer l’année à domicile pour Le Havre

Cette saison, le HAC version Paul Le Guen alterne entre le bon et le moins bon en championnat. Quatre victoires consécutives au mois d’août, puis huit matchs sans succès entre septembre et novembre, à nouveau trois victoires d’affilée, et une défaite et un nul pour finir 2019 : Le Havre peine à trouver un rythme de croisière régulier. Difficile dans ces conditions de se projeter sur les places qualificatives pour les playoffs, mais pas impossible pour autant. Car aussi irréguliers qu’ils soient, les Hacmen ont un effectif de qualité emmené par un buteur qui marche sur l’eau : Tino Kadewere. Auteur de 18 buts (et 4 passes décisives) en 21 rencontres, l’attaquant Zimbabwéen est le moteur de l’attaque havraise, le joueur-clé qui peut porter son équipe à lui seul quasiment. Pas étonnant que Lyon ait décidé de le recruter cet hiver, pour le prêter dans la foulée au Havre jusqu’à la fin de saison. Principal danger pour ses adversaires, Kadewere posera sûrement des problèmes à la défense de Troyes ce soir, lui qui avait été impliqué sur les deux buts (1 but, 1 passe décisive) lors de la victoire des Normands au Stade de l’Aube en août (1-2). Vainqueurs à Niort la semaine dernière, les Havrais peuvent prendre la cinquième place en cas de succès. Cela serait un bon moyen de bien démarrer 2020 au Stade Océane, surtout que jusqu’ici la réussite n’est pas forcément au rendez-vous pour le HAC dans son antre (seulement 3 victoires pour 5 nuls et 1 défaite). Avec le retour de Victor Lekhal au milieu, Le Havre se présente avec des arguments de qualité, mais méfiance car Troyes est redoutable hors de ses bases.

L’ESTAC veut rester au contact des équipes de tête

A la faveur d’une série de quatre victoires, Troyes a fini 2019 en trombe et s’est invité sur le podium en s’adjugeant la troisième place. Une vraie performance, quand on se remémore l’intersaison précédente avec un effectif largement remanié puis un nouveau coach arrivé. L’ESTAC s’est affirmée comme l’une des formations les plus solides de ce championnat, du moins à l’extérieur : 6 victoires, 2 nuls et seulement 2 défaites. Imperméables défensivement, les Troyens ont pourtant des gros soucis d’efficacité en attaque. Mais ils arrivent paradoxalement souvent à s’en sortir, en s’en remettant à des exploits personnels, et régulièrement du même joueur : Kiki Kouyaté. Défenseur central, le Malien est le meilleur buteur aubois (!), avec 5 réalisations au compteur. Son grand gabarit d’1m92 fait des ravages sur coups de pied arrêtés, et quand il ajoute à cela des frappes de 25m en pleine lucarne à l’image de celle à Guingamp mi-décembre, il devient quasi impossible à stopper. On pourrait presque dire que Kouyaté fait office d’attaquant de secours, tant les hommes qui animent le secteur offensif troyen peinent à être efficaces (3 buts pour Pintor, 2 pour Bedia et Sacko, 1 pour Ba). Cela n’empêche pour autant pas l’ESTAC de faire des résultats, et l’ambition est clairement affichée de ne pas revenir les mains vides ce soir du Havre. Surtout après une défaite 3-2 à Clermont où la défense avait été aux abonnés absents. En quête de rachat, les Aubois voudront aussi récupérer leur troisième position, perdue au profit d’Ajaccio vendredi. Les Havrais sont prévenus, Troyes ne viendra pas pour de la simple figuration.

Source image : estac.fr

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here