Domino’s Ligue 2 : Troyes/Brest – Le match dans le match

La Ligue 2 est de retour ce vendredi, c’est l’occasion pour nous de vous proposer un match dans le match. Pour cette 2ème journée, nous avons choisi de parler de Troyes-Brest, un duel très intéressant puisque les deux clubs sont intimement liés.

Le retour de Furlan

Entraîneur du Stade Brestois, Jean-Marc Furlan l’a dit lui-même : “C’est toujours particulier de revenir à Troyes“. En effet, l’ESTAC c’est en grande partie l’histoire du technicien breton. L’histoire d’un homme qui aura tout connu dans l’Aube : joies, doutes, désillusions. Entre 2004 et 2007, puis entre 2010 et 2015, Furlan aura marqué le club et la ville de Troyes avec 3 montées, dont un titre de Champion de Ligue 2 (2015). Mais il aura également participé aux descentes en Ligue 2 en 2007, 2014 et lors de la saison 2015-2016. Pour les supporters aubois, il restera un coach qui a toujours brillé en Ligue 2 par sa tactique prônant le beau jeu, mais qui n’a jamais su s’adapter et perdurer en Ligue 1 avec cette philosophie (la faute à un effectif pas toujours taillé pour jouer de cette façon à ce niveau).

 

Jean-Marc Furlan sur le banc de l’ESTAC – Source : l’est-eclair.fr

D’où le contexte émotionnel qui pèsera forcément à l’heure de retrouver son ancien jardin qu’est le Stade de l’Aube. Limogé en décembre 2015 après une première partie de saison désastreuse en Ligue 1 (aucune victoire lors de la phase aller, un triste record), JMF a fini par rebondir à Brest en mai 2016. Depuis, il enchaîne les saisons convaincantes, avec deux cinquièmes places en 2016-2017 et 2017-2018. Il était d’ailleurs en course pour la montée lors de l’exercice précédent, mais son équipe s’est inclinée contre Le Havre en playoffs (0-2). L’objectif cette année sera de faire au moins aussi bien, avec une équipe bien renforcée au mercato.

Brest, une équipe à l’accent troyen

Nous vous disions que les deux équipes sont intimement liées, ce n’est pas uniquement dû à Jean-Marc Furlan. Une bonne partie du staff brestois évoluait également dans l’Aube auparavant : Michel Padovani (entraîneur adjoint), Thomas Joubert (préparateur physique) et Emmanuel Pascal (assistant technique). Sans compter les joueurs passés par Troyes : Julien Faussurier (2008-2013), Jessi Pi (2014-2016) et les nouvelles recrues Thomas Ayasse (2014-2016) et Yoann Court (2013-2016). Mis à part Faussurier, les trois autres anciens Troyens étaient présents lors de la saison qui avait vu l’ESTAC terminer Champion de Ligue 2 en 2014-2015. C’est d’ailleurs sous la houlette de JMF que s’était révélé Jessy Pi, alors prêté par Monaco. Acheté par Toulouse ensuite, Pi a retrouvé son ancien coach à Brest en 2017 sous forme de prêt, un prêt renouvelé pour l’exercice 2018-2019.

Jessy Pi buteur face à Rennes avec Troyes – Source : lequipe.fr

En recrutant ces joueurs qu’il connaissait parfaitement, Furlan voulait sans doute reformer son milieu si précieux dans la conquête du titre avec Troyes, avec des automatismes déjà acquis. Reste à savoir si cela fonctionnera, trois ans après, surtout que les Bretons se sont inclinés à domicile  face à Metz lors de la première journée (0-1). Forfaits, Yoann Court et Julien Faussurier ne feront pas le déplacement à Troyes. Quant à Jean-Marc Furlan, il devra suivre le match en tribunes car il est toujours sous le coup d’une suspension.

Deux anciens Brestois à Troyes

Si beaucoup de joueurs passés par Troyes évoluent à Brest, c’est également le cas dans le sens inverse. En effet, l’ESTAC compte parmi ses rangs deux anciens Brestois : Bryan Pelé, arrivé lors de l’été 2017, et Jason Berthomier, recruté cet été. Pelé a réalisé une bonne première saison dans l’Aube, avec 31 matchs disputés en Ligue 1 pour deux buts. Il devra confirmer son potentiel cette année, afin d’aider son équipe à se positionner dans le haut de tableau. Cela ne sera pour tout de suite en tout cas, car il sera forfait ce vendredi.

Concernant Jason Berthomier, l’heure est à la revanche. Après une saison passée à Brest l’ancien joueur de Bourg-en-Bresse a décidé de rejoindre l’ESTAC pour avoir plus de temps de jeu. Pas forcément utilisé comme il le voulait en Bretagne, Berthomier reste pourtant sur une très bonne saison d’un point de vue statistique, avec 6 buts inscrits et 2 passes décisives. Ce vendredi, il aura à coeur de prouver qu’il méritait de jouer plus, pour aider son équipe à décrocher une 2ème victoire consécutive après celle obtenue à Ajaccio la semaine dernière (1-0).

 

ESTAC – Stade Brestois, coup d’envoi à 20h00 au Stade de l’Aube

Le groupe troyen : Letellier-Samassa-Cordoval-Giraudon-Obiang-Sissoko-Traoré-Vizcarrondo-Ben Saada-Berthomier-Confais-Kashi-Nivet-Raveloson-Tchimbembé-Mbeumo-Tinhan-Touzghar

Le groupe brestois : Larsonneur, Léon, Belaud, Chardonnet, Henry, Weber, Bernard, Castelletto, Belkebla, Ayasse, Pi, Jacob, Magnon, Autret, N’Goma, Charbonnier, Mayi, Butin.

Poster un commentaire

mattis dolor id leo sit massa fringilla sed ut dolor.