Foot US

Draft NFL 2021 : les cinq joueurs de ligne défensive à suivre

Draft NFL

À l’approche de la draft NFL, We Sport vous propose cinq joueurs par poste qui devraient animer les nuits du 29 avril au 1er mai. Aujourd’hui, après les quarterbacks, les receveurs et la ligne offensive, place à la ligne défensive et les edge rushers !

Kwity Paye (Edge, Michigan – Senior)

Kwity Paye, véritable monstre physique et future terreur des lignes offensives (Crédits : Paul Sancya | AP)

Tout simplement un monstre physique. Parmi les joueurs les plus athlétiques de NCAA avec des mensurations délirantes (1m93, 123 kg), Kwity Paye est sûrement le joueur le plus coté sur le pass-rush dans cette cuvée 2021. Né dans un camp de réfugiés en Guinée après que sa famille ait fuit la première guerre civile au Liberia, ce senior a tout pour plaire et devrait s’immiscer dans la première moitié du premier tour le 29 avril prochain.

Si Paye séduit autant, ce n’est pas uniquement grâce à son physique. Également running-back au lycée, il possède un mobilité impressionnante pour un joueur de son gabarit. Extrêmement puissant, son bull rush et redoutable et fait déjà de lui une menace contre la passe et une possible terreur pour les lignes offensives du monde professionnel. Si son jeu reste encore perfectible, notamment contre la course, sa progression exponentielle lors de son cursus à Michigan prouve qu’il est encore loin d’avoir exprimé tout son potentiel. Défenseurs NFL, vous êtes prévenus !

Ses statistiques en 2020 (4 matchs) : 16 plaquages, 4 tackles for loss, 2 sacks

Ses statistiques en NCAA (28 matchs) : 97 plaquages, 23.5 tackles for loss, 11.5 sacks, 1 fumble forcé

Son palmarès : All-Big Ten Second Team (2019, 2020)

Christian Barmore (DT, Alabama – Sophomore)

Christian Barmore ou la valeur sûre à l’intérieur de la ligne dans cette cuvée 2021 (Crédits : Michael Ainsworth/AP)

Sûrement la valeur la plus sûre sur la ligne défensive, et le seul défenseur intérieur qui devrait arracher une sélection au premier tour à la fin du mois. Menace principale dans la défense très réputée d’Alabama, Christian Barmore s’est notamment affirmé lors du National Championship Game contre Ohio State où il fut élu MVP défensif. Jouissant d’une cote assez élevé, son profil complet fait saliver plus d’un scout.

Sur une position où défendre contre la course est primordiale, cet enfant de Philadelphie se montre solide mais a d’autres cordes à son arc. Véritable monstre de puissance, il sait comment percer la poche du quarterback adverse pour faire mal en situation de passe, devenant une véritable menace depuis l’intérieur. Également agile en comparaison des autres prospects sur son poste, il devra tout de même travailler sa technique pour se placer parmi les meilleurs à son poste dans les prochaines années. Dans une classe qui manque de densité sur l’intérieur de la ligne, Christian Barmore est le joueur parfait pour renforcer une tranchée.

Ses statistiques en 2020 (11 matchs) : 37 plaquages, 9.5 tackles for loss, 8 sacks, 3 fumbles forcés

Ses statistiques en NCAA (22 matchs) : 63 plaquages, 15.5 tackles for loss, 10 sacks, 3 fumbles forcés

Son palmarès : National Champion (2020), National Championship Defensive MVP (2020), All-SEC First Team (2019, 2020)

Azeez Ojulari (Edge, Georgia – RS Sophomore)

Azeez Ojulari, nouvelle pépite des Bulldogs sur la ligne défensive (Crédits : Todd Kirkland/Getty Images)

Issu d’un programme renommé pour sa défense et sa tradition chez les pass-rushers, Azeez Ojulari s’inscrit déjà dans la lignée des Charles Johnson et autres Justin Houston. Performant dès son arrivée sur le campus d’Athens, il a su s’affirmer comme un leader défensif, lui qui fut capitaine dès son année freshman. Possédant un physique idéal pour son poste, il a déjà fait étalage de ses qualités en NCAA.

Mais ses qualités, quelles sont-elles ? Tout d’abord, Ojulari possède un premier pas rapide, ce qui lui permet de prendre de vitesse de nombreux joueurs de ligne offensive peu réactifs. Puissant et agressif, il ne lâche jamais l’affaire dans ses duels et arrive souvent à prendre le meilleur sur son vis-à-vis, afin de s’ouvrir la voie vers un quarterback qu’il ne manque que très rarement. Destiné à une sélection au premier tour même s’il est encore difficile dans quel système il serait le plus efficace, le voir échouer au deuxième jour serait une aubaine pour certaines franchises mais aussi une frustration certaine pour un joueur aussi talentueux.

Ses statistiques en 2020 (10 matchs) : 31 plaquages, 12.5 tackles for loss, 9.5 sacks, 4 fumbles forcés

Ses statistiques en NCAA (23 matchs) : 68 plaquages, 18.5 tackles for loss, 15 sacks, 5 fumble forcés, 1 fumble recouvert

Son palmarès : All-SEC Second Team (2020), vainqueur du Sugar Bowl 2020, Peach Bowl 2021 Defensive MVP

Gregory Rousseau (Edge, Miami – RS Sophomore)

Draft NFL

Gregory Rousseau, un pari risqué qui pourrait être payant (Crédits : Sam-Navarro-USA-TODAY-Sports)

Longtemps considéré comme le meilleur edge-rusher de cette cuvée après une saison 2019 phénoménale, Gregory Rousseau a énormément pâti de son retrait des terrains pour l’exercice 2020. Autrefois annoncé comme un top 10 en puissance, le Floridien est aujourd’hui sorti du premier tour par certains analystes dans leurs mock drafts. Pourtant, ce joueur d’origine haïtienne possède des qualités certaines et un potentiel plus qu’intéressant.

La principale qualité de Rousseau, c’est sa capacité à atteindre le quarterback adverse. Pass rusher émérite, il était la terreur de l’ACC en 2019 avec 15.5 sacks, le deuxième plus gros total du pays derrière un certain Chase Young. Ayant également évolué aux postes de receveur et safety en High School, sa lecture du jeu est intéressante, tout comme son agilité et sa vitesse. S’il manque encore de puissance et que son jeu contre la course est un ton en-dessous de ses capacités contre la passe, il pourrait devenir un starter solide dans les années à venir. Gregory Rousseau reste tout de même l’un des plus gros paris de cette draft, lui qui n’a qu’une seule vraie année d’expérience dans les rangs universitaires (seulement deux matchs en année freshman à cause d’une blessure à la cheville) et qui est l’exemple parfait d’un prospect boom or bust.

Ses statistiques en 2019 (13 matchs, opt-out en 2020) : 54 plaquages, 19.5 tackles for loss, 15.5 sacks, 2 fumble forcés, 1 fumble recouvert

Ses statistiques en NCAA (14 matchs) : 59 plaquages, 19.5 tackles for loss, 15.5 sacks, 2 fumble forcés, 1 fumble recouvert

Son palmarès : ACC Defensive Rookie of the Year (2019), All-ACC First Team (2019), All-American Second Team (2019)

Jaelan Philips (Edge, Miami – Junior)

Draft NFL

Jaelan Philips est-il le meilleur pass-rusher issu de Miami dans cette cuvée ? (Crédits : Al Diaz/AP Photo)

Si Gregory Rousseau était absent des rangs des Hurricanes l’an dernier, Jaelan Philips ne s’est pas privé pour s’affirmer comme la nouvelle star de l’université en défense. Transfuge de UCLA où il a évolué pendant deux saisons, le Californien a explosé en Floride. Contrairement à de nombreux joueurs se présentant à la draft, il possède déjà un bagage technique conséquent qui lui permettra de contribuer dans une défense NFL dès son premier match. Plus globalement, il est sûrement le prospect le plus mûr sur sa position.

Outre sa technique, Jaelan Philips possède aussi des qualités athlétiques idéales pour produire sur le pass-rush et aller chercher le quarterback adverse. Néanmoins, ce junior est capable de contribuer dans tous les secteurs de jeu et peut aussi peser contre la course grâce à une bonne technique de plaquage et un bon placement. Profil hybride capable d’évoluer dans différents schémas, il semble destiné à une sélection au premier tour (avant Gregory Rousseau), même si les blessures récurrentes qui l’ont poussé à quitter UCLA pourraient le faire chuter lors de la cérémonie.

Ses statistiques en 2020 (10 matchs) : 45 plaquages, 15.5 tackles for loss, 8 sacks, 1 interception

Ses statistiques en NCAA (20 matchs) : 86 plaquages, 23.5 tackles for loss, 12.5 sacks, 1 interception

Son palmarès : All-American Second Team (2020), All-ACC Second Team (2020)

Mentions spéciales : Jayson Oweh (Edge, Penn State), Joseph Ossai (DE, Texas), Carlos Basham (DE, Wake Forest), Daviyon Nixon (DT, Iowa)

Crédits image en une : Andrew Ivins | 247 Sports

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire