Foot US

Draft NFL 2021 : les cinq linebackers à suivre

À l’approche de la draft NFL, We Sport vous propose cinq joueurs par poste qui devraient animer les nuits du 29 avril au 1er mai. Après les quarterbacks, les receveurs, les coureurs et les joueurs de ligne offensive puis défensive, place aux linebackers !

Micah Parsons (LB, Penn State – Junior)

Draft NFL

Un talent énorme mais un caractère qui pose question ; Micah Parsons est-il un risque calculé ? (Crédit : Benjamin Solomon/Getty Images)

Joyaux sur le terrain, enfant terrible en dehors des pelouses. Si Micah Parsons est assurément l’un des plus grands talents de cette classe, peut-être même le joueur le plus intriguant en défense, son caractère et ses quelques frasques extra-sportives à Penn State laissent planer le doute sur sa personnalité. « J’avais 17-18 ans, on fait tous des erreurs à cet âge là. Je ne vais pas laisser cela contrôler ou dicter qui je suis maintenant. Je ne vais pas laisser quelque chose qui s’est passé il y a 3-4 ans décider qui je suis devenu et le père que je veux être. »

Si le natif de Pennsylvanie a bel et bien gagné en maturité, cela serait tout simplement du pain béni pour les franchises NFL. Oui, car Micah Parsons a tout du futur grand linebacker de cette ligue. Explosif, rapide et avec un QI football important, élément-clé lorsqu’on évolue au milieu d’une défense, l’ancien Nittany Lion a véritablement tout pour plaire. Anciennement defensive-end au lycée, il a gardé ces qualités de pass-rusher pour chasser le quarterback avec une palette de mouvements développée, le tout couplé à une qualité de plaquage presque parfaite (seulement onze plaquages manqués en NCAA). En chute libre dans les mocks drafts alors qu’il était auparavant attendu dans le top 5 (!), il pourrait finalement être un steal de cette cuvée 2021.

Ses statistiques en 2019 (13 matchs, opt-out en 2020) : 82 plaquages, (47 solo + 35 assistances), 4 tackles for loss, 1.5 sack, 2 fumbles forcés

Ses statistiques en NCAA (26 matchs) : 191 plaquages (99 solo + 92 assistances), 18 tackles for loss, 6.5 sacks, 5 passes défendues, 6 fumbles forcés

Son palmarès : Butkus-Fitzgerald Linebacker of the Year (2019), Consensus All-American (2019), All-Big Ten First Team (2019), Cotton Bowl Defensive MVP (2019)

Jeremiah Owusu-Koramoah (LB, Notre Dame – Senior)

Draft NFL

Jeremiah Owusu-Koramoah, archétype du linebacker moderne version couteau suisse (Crédit : NBC Sports)

À une époque où les défenses NFL recherchent de plus en plus de joueurs hybrides, Jeremiah Owusu-Koramoah coche toutes les cases pour devenir le prochain couteau-suisse préféré des coordinateurs défensifs de la ligue. Avec un profil polyvalent, il peut aussi bien se placer sur la ligne de linebackers pour défendre contre la course que plus haut sur le terrain, en tant nickel ou dans le slot, pour aider contre la passe. Fit certain dans de nombreux schémas défensifs modernes, sa polyvalence pourrait toutefois lui jouer des tours au moment de décider sa position préférentielle.

Outre cette aptitude à se placer à différents endroits sur le terrain, le meilleur linebacker du pays en 2020 (vainqueur du Butkus Award) a plusieurs cordes à son arc. Particulièrement utile sur les phases de blitz grâce à sa rapidité d’exécution et sa prise de décision instinctive, JOK lit très bien le terrain pour réagir en conséquence. Si certaines facettes de son jeu sont encore perfectibles sa marge de progression est encore conséquente, faisant de lui un prospect quasiment assuré d’une sélection au premier tour qui pourra rapidement apporter dans une défense qui trouve comment l’utiliser à la perfection.

Ses statistiques en 2020 (12 matchs) : 62 plaquages (42 solo + 20 assistances), 11 tackles for loss, 1.5 sack, 1 interception, 3 passes défendues, 3 fumbles forcés

Ses statistiques en NCAA (25 matchs) : 142 plaquages (96 solo + 46 assistances), 24.5 tackles for loss, 7.0 sacks, 1 interception, 7 passes défendues, 5 fumbles forcés

Son palmarès : Butkus Award (2020), Unanimous All-American (2020), ACC Defensive Player of the Year (2020), All-ACC First Team (2020)

Zaven Collins (LB, Tulsa – Junior)

Zaven Collins, un physique et un cerveau (Crédit : Brett Rojo-USA TODAY Sports)

Attention, monstre en approche ! Mesurant un peu moins de 2m00 pour 117 kg, Zaven Collins possède un physique démesuré en comparaison des linebackers modernes qui l’entoureront dans le monde professionnel. Le produit de Tulsa possède également une dimension athlétique impressionnante, offrant « une rare combinaison de taille et d’athlétisme pour un imposant outside linebacker » selon Lance Zierlein dans sa fiche sur NFL.com.

Si l’ancien joueur du Golden Hurricane est puissant, il n’en reste pas moins un des meilleurs cerveaux de cette classe 2021. Possédant une bonne vision de jeu, il sait analyser le terrain en situation de passe et peut réagir en conséquence grâce à une rapidité latérale et une explosivité intéressante. Également performant contre la course en s’appuyant sur une mobilité au-dessus de la moyenne pour ses mensurations, seules ses qualités sur le pass-rush et au plaquage pourraient dissuader une franchise de le sélectionner dans le top 25. À noter également que Zaven Collins sort d’une saison lunaire où il a remporté le Bronko Nagurski Trophy et le Chuck Bednarik Award qui récompensent le meilleur défenseur du pays (succédant à Chase Young) et qu’il ne peut donc que continuer à monter en puissance à l’échelon supérieur.

Ses statistiques en 2020 (12 matchs) : 54 plaquages (36 solo + 18 assistances), 7.5 tackles for loss, 4 sacks, 4 interceptions (dont 2 Pick-6), 2 passes défendues, 2 fumbles forcés

Ses statistiques en NCAA (32 matchs) : 236 plaquages (129 solo + 107 assistances), 25 tackles for loss, 7.5 sacks, 5 interceptions (dont 2 Pick-6), 8 passes défendues, 3 fumble forcés

Son palmarès : Lombardi Award (2020), Bronko Nagurski Trophy (2020), Chuck Bednarik Award (2020), AAC Defensive Player of the Year (2020), Unanimous All-American (2020), All-AAC First Team (2020)

Nick Bolton (LB, Missouri – Junior)

Nick Bolton, le plaqueur fou venu du Missouri (Crédit : Getty Images)

Après Blake Martinez ou encore Joe Schobert, la prochaine machine à plaquage de la NFL s’appelle peut-être Nick Bolton. Véritable poison contre la course, l’ancien Tiger ne manque presque jamais sa cible et sait parfaitement comment se placer pour mettre au sol son vis-à-vis. « Globalement, Bolton est un linebacker qui contacte fort et qui se met dans de très bonnes positions pour réussir ses plaquages et permettre à sa défense de sortir du terrain » souligne Nick Falato dans son analyse pour Sports Illustrated.

Si sa qualité de plaquage est sûrement son principal atout, Nick Bolton s’est également affirmé comme un joueur intelligent. Doté d’un bon Q.I football, il sait identifier rapidement le jeu adverse pour se lancer contre la course ou reculer en couverture. Également capable de donner de la voix sur le terrain, son leadership fait de lui un potentiel capitaine défensif en NFL, un plus fortement recherché à une position clé en défense. Désavantagé par une taille plus petite que la moyenne et un léger manque de vitesse, il pourrait être l’une des bonnes surprises du deuxième jour de la draft.

Ses statistiques en 2020 (10 matchs) : 95 plaquages (53 solo + 42 assistances), 8.0 tackles for loss, 2.0 sacks, 5 passes défendues

Ses statistiques en NCAA (32 matchs) : 220 plaquages (139 solo + 81 assistances), 17.5 tackles for loss, 4.0 sacks, 2 interceptions (dont 1 Pick-6), 12 passes défendues

Son palmarès : All-SEC First Team (2019, 2020)

Jamin Davis (LB, Kentucky – Junior)

NFL Draft

Jamin Davis, un projet qui aura besoin de temps (Crédit : Sam Greenwood/Getty Images)

Prospect sous-coté en approche. Joueur au physique idéal pour un linebacker, Jamin Davis était déjà passé sous les radars à sa sortie de High School et devrait glisser dans le Day 2 de la prochaine draft. Pourtant, l’ancien de Kentucky a montré de belles choses sous le maillot des Widlcats. La preuve, sa cote est même en train de monter après un Pro Day impressionnant. « Honnêtement, je pense que les gens commencent juste à prendre conscience de qui je suis » déclarait le joueur il y a peu.

Sur le campus de Lexington, le Géorgien a montré qu’il possédait une excellente vision du jeu. Lecture de block, capacité à trouver le porteur de ballon sur les phases de course, il sait se rendre utile sur le terrain. De plus, il peut contribuer absolument partout, en atteste sa feuille de stats l’an dernier qui était remplie dans toutes les catégories, y compris sur les touchdowns défensifs et les blocked kicks. Cette dernière donnée prouve qu’il pourra également apporter sur équipes spéciales en début de carrière, un atout non-négligeable pour un joueur qui manque d’expérience et qui prendra sûrement du temps pour exprimer tout son potentiel. Confirmation donnée par un scout d’une franchise NFC, qui déclarait à son sujet : « Il a tout pour devenir quelqu’un, je vais faire le forcing pour lui car il va nous rendre meilleurs dans quelques années ».

Ses statistiques en 2020 (10 matchs) : 102 plaquages (48 solo + 54 assistances), 4.0 tackles for loss, 1.5 sack, 3 interceptions (dont 1 Pick-6), 2 passes défendues, 1 fumble forcé

Ses statistiques en NCAA (25 matchs) : 144 plaquages (66 solo = 78 assistances), 5.0 tackles for loss, 2.5 sacks, 5 interceptions (dont 1 Pick-6), 3 passes défendues, 1 fumble forcé

Son palmarès :

Mentions spéciales : Jabril Cox (LB, LSU), Justin Hilliard (LB, Ohio State), Dylan Moses (LB, Alabama), Chazz Surratt (LB, North Carolina)

Crédit image en une :  Joe Robbins/Getty Images

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire