Championnats Etranger

Dybala fait-il basculer la Roma dans une autre galaxie?

Paulo Dybala est donc un joueur de l'AS Rome. Après de longues semaines de négociations, la Joya, tout proche de signer à l'Inter Milan dans un premier temps, a finalement opté pour la Louve. Le club de la ville Eternelle attire dans son escarcelle un joueur rodé aux joutes Italiennes mais aussi et surtout Européennes. Un sacré plus pour un club vainqueur de la toute première Ligue Europa Conférence, et qui aspire à faire une grande saison. Mais l'Argentin est-il vraiment la superstar qui va permettre à José Mourinho et les siens de changer de dimension? 

535 000 maillots vendus en tout juste 24h, c'est ce qu'on appelle faire un carton. Oubliez le record de Cristiano Ronaldo lors de son arrivée à la Juventus en 2018. Le nouveau recordman du nombre de maillots écoulés en une journée se nomme Paulo Dybala. Très populaire chez lui en Argentine mais également dans la Botte où il est arrivé en 2012 à Palerme, la Joya vient de rapporter à lui seul quelques 60M€ rien qu'en vendant des maillots à son effigie. En fin de cycle chez les Bianconeri, il espère fortement se relancer dans la capitale Italienne, sous les ordres du Special One.

Un changement d'air inévitable 

Cela fait quelques temps désormais que Paolo Dybala est sur le départ. Désireux de prolonger à la Juve, mais pas à n'importe quel prix, il a fait traîner les négociations, lui mais aussi son agent, jusqu'à atteindre le point de non retour. Les Turinois ont opéré un dégraissage massif, la vente de CR7 en est l'exemple parfait, et ne souhaite plus offrir des sommes astronomiques à leurs joueurs. Paul Pogba par exemple a été contraint de réduire son salaire de plus de moitié pour effectuer son retour dans le Piémont. Dybala, sans doute un peu gourmand, n'a donc pas donné suite aux offres d'Agnelli dans un premier temps. L'affaire a duré, jusqu'à ce que les contacts soient rompus entre les deux parties. Finalement, il n'a que très rarement été question d'une prolongation de Dybala la saison passée. La Juve a tenté de le vendre l'été dernier (Manchester United était très intéressé) mais finalement, une fois la saison lancée, le club Piémontais s'est resigné à le voir partir libre, sans aucune compensation financière. Dommage, tant l'Argentin a marqué l'histoire récente de la Juve.

Une machine à relancer

Si ses ex-dirigeants n'ont pas voulu le prolonger à tout prix, c'est aussi parce que le petit gaucher n'est plus celui qu'il fut, un temps, du coté du Juventus Stadium. Frappé par le Covid au tout début de la pandémie, il avait avoué avoir mis des semaines, voir des mois, avant de retrouver une forme de sportif. Il a plus subi qu'autre chose la reprise de la Série A en plein été 2020 et depuis, il n'arrive plus à retrouver cette agilité, cette faculté à éliminer ses adversaires qui le caractérisait. Sa saison post-covid, 2021-2022 a été un calvaire, autant pour lui que pour son club. Des blessures, seulement quatre petits buts en championnat et forcément, une Juve seulement 4ème, à plus de 10pts du champion, l'Inter Milan. Il n'a pas fait mieux en Ligue des Champions, n'inscrivant qu'un seul but sur les 5 matchs qu'il a disputé. C'est aussi pour cela que les Bianconeri ont tenté de la vendre l'été dernier, en vain.

Deux saisons qui restent donc comme des échecs, aussi bien sur le plan individuel que collectif pour la Joya. Ce changement d'air, va lui faire le plus grand bien. Dans un environnement et un championnat qu'il connait par cœur, il tentera de relancer une carrière qui stagne. Sous les ordres d'un mentor comme Mourinho, qui sait avoir une relation fusionnelle avec un de ses joueurs quand c'est nécessaire (demandez donc à Drogba ou Schneider par exemple), il a tout ce qu'il faut pour réussir.

La figure de proue de l'avenir Giallorosso? 

On entend beaucoup ici ou là qu'avec cet énorme coup, la Roma va changer de dimension. Attention tout de même à rester mesuré. Comme dit précédemment, Paulo Dybala n'est plus le joueur qu'il était il y a 3-4 ans. Et même à son prime, jamais il n'a eu, pour l'instant, l'étoffe d'un joueur capable de faire basculer le destin de son équipe, sur une saison en tout cas. Il a toujours été un très bon élément dans un collectif rodé, que ce soit avec Massimilano Allegri ou Antonio Conte. Là, il devra porter l'attaque des Giallorossi sur ses épaules.

Autre point important, les concurrents directs se renforcent aussi bien : l'Inter a fait revenir Lukaku et a enregistré les arrivées de Mkhitaryan et Onana, le Milan AC a qui l'ont promettait un été agité a réussi à conserver son effectif intacte, et la Juve avec les arrivées de Pogba et Di Maria ne semble pas forcément plus faible que la saison dernière sur le papier. Attention également au Napoli, toujours redoutable.

Il est évident que l'arrivée de Paulo Dybala à la Roma est un énorme coup, aussi bien marketing que sportif. Mais pour que les Giallorossi franchissent un cap, il faudra que l'ancien Turinois confirme les espoirs placés en lui il  y a bien trop longtemps déjà. La Joya en est capable, à lui de le prouver. 

Crédit photo : ASRoma.com

Dernières publications

En haut