Eintracht Francfort : la conquête d’une identité

0
Ligue 1

Le club allemand de l’Eintracht Francfort a fini 8ème de Bundesliga la saison dernière. C’est plutôt une bonne performance quand on connait l’histoire du club et la concurrence dans ce championnat. En effet, depuis 2011, le club a alterné descente en D2 et remonté en D1 au moins 4 fois, ce qui n’est pas très positif pour un club qui prétendait au moins au maintien.Le club a su depuis deux ans imposer un rythme plutôt régulier, assurant le milieu du tableau. L’Eintracht Francfort s’est aussi renforcer avec les signatures de Rebic, Allan ou encore Kostic. Le club allemand se donne d’année en année une image d’un club en progression mais surtout à un statut d’affirmation tant national qu’européen.

 

De l’affirmation nationale…

Le club allemand de l’Eintracht Francfort a su s’imposer sur la scène nationale. En effet, anciennement huitièmes de Bundesliga, les hommes de Adi Hütter ont su prouver qu’ils avaient leur place dans l’élite allemande. Le club ambitionne donc naturellement aux places qualificatives pour la League Europa au minimum. Les hommes de Adi Hütter prennent un bon rythme en ce début de saison. En effet, l’Eintracht Francfort enregistre quatre victoires, un nul et trois défaites ce qui est plutôt correct quand on connait la concurrence forte dans ce championnat (Bayern, Borussia Dortmund, Bayer Leverkusen, RB Lepizig…) . Ces hommes comptabilisent donc 13 points en 8 journées de championnat , soit 13 sur 24 possibles. Ils sont 7ème au classement devançant par exemple Hoffenheim (8ème) ou encore Leverkusen (13ème).

L’ Eintracht Francfort s’est imposé sur les pelouses respectives de Fribourg (2-0) et d’Hoffenheim (2-1), avant d’assurer à domicile les lourdes victoires 4-1 face à Hanovre et 7-1 face au promu de Düsseldorf.

Le club allemand est donc bien engagé et tend à une affirmation nationale, c’est-à-dire un statut de concurrent direct aux autres cadors du championnat allemand.

Le club doit cependant travailler et corriger certains défauts, notamment à l’extérieur où les hommes de Adi Hütter se sont inclinés notamment face à Dortmund (3-1) ou encore Mönchengladbach (3-1).

 

… à la révélation européenne

L’Eintracht Francfort retrouvait une compétition européenne à savoir l’Europa League. Vous vous posez la question sans doute de leur accès en C3 sachant qu’ils sont arrivés 8èmes de Bundesliga l’an passé. Leur qualification était du à une immense sensation à savoir la victoire en finale de Coupe d’Allemagne face au Bayern sur le score sans appel de 3 buts à 1. Ils n’ont donc pas volé cette qualification européenne.
Tiré du chapeau 3, le club allemand était confronté à la Lazio, au dernier finaliste Marseille et à l’Apollon Limassol.

Le club ne faisait pas office de favori mais pouvait causer certains problèmes aux gros de ce groupe.

Le 20 Septembre, le club allemand se déplace dans le Vélodrome alors ici présent à huit clos. L’ambiance de feu non présente était donc un avantage non négligeable pour le club allemand. L’ Eintracht Francfort s’impose 2-1 dans un match maitrisé par la possession par les locaux. Les marseillais ont tenté 20 tirs tandis que les allemands 9. Ils ont donc été plus réalistes et on a assisté aux réalisations de Lucas Torro 59′ et celle de Luka Jovic 89′. Lucas Ocampos est le buteur olympien.

C’est donc en soit une première sensation sachant que l’OM était les derniers finalistes de la dernière édition. L’ Eintracht Francfort créait donc la surprise dans ce groupe où la Lazio empoche 3 points face aux Chypriotes (2-1).

Banderoles et supporters étaient présents lors du premier match à domicile face au favori du groupe la Lazio. Match ouvert. Les allemands laissent la possession aux italiens. Score lourd et sans appel 4 buts à 1 avec les réalisations de Danny da Costa (4′, 94′), de Filip Kostic (28′) et de Luka Jovic (52′). Les allemands ont fait un match complet et habile. C’est encore une sensation pour ce club qui fait pour l’instant un sans faute en ayant marqué 6 buts en 2 matchs soit une moyenne de 3 buts par match.

Sur un nuage sur la scène européenne, les allemands doivent maintenant assurer un statut de favori en s’imposant jeudi face à l’Apollon Limassol.

 

Haller, Jovic, Rebic : nouveau trio de feu

Alors que le trio Alcacer, Reus, Larsen faisait beaucoup parlé avec de nombreux buts inscrits en Bundesliga (14), le championnat allemand a trouvé en son sein un trio encore plus prolifique.

Ce trio est composé de Sébastian Haller, Luka Jovic et d’Ante Rebic. Ils font l’exploit de totaliser à eux seuls 15 buts en Bundesliga.

Revenons en détails sur les matchs :

* S. Haller : 5 buts et 5 passes décisives (dont un doublé face à Düsseldorf)

* L. Jovic : 7 buts ( dont un quintuplé face à Düsseldorf), 2 buts en C3

* A. Rebic : 3 buts

Luka Jovic est la sensation de ce week-end. En effet, alors qu’il n’est pas toujours titulaire dans le dispositif du tacticien allemand, Jovic inscrit un quintuplé face au promu Düsseldorf. Un exploit pour le joueur qui créé la sensation en Allemagne.
Adi Hütter s’est exprimé sur la performance de Jovic : “Félicitations à Jovic, c’est une incroyable performance. Il faut souligner aussi le collectif.” a-t-il déclaré à la presse allemande après le match.

Sébastian Haller est une pièce importante dans le dispositif de l’entraineur. En effet, il se montre comme un très bon organisateur de jeu et un bon buteur. Il est impliqué dans 10 buts de son équipe en championnat, autant de buts que de passes décisives. Il est donc autant adroit devant le but que dans la dernière passe.

Ante Rebic s’affirme comme un bon buteur. En effet, il est souvent à la pointe de l’attaque. Il est très adroit dans le dernier geste et est pleinement à l’aise dans la posture que lui donne le coach.

Ce trio prolifique est une révélation. Les trois attaquants apportent une certaine nouveauté dans le jeu du club allemand et risque de continuer à faire trembler les cages des différentes équipes allemandes.

 

Ainsi, l’ Eintracht Francfort réalise un bon début de saison à la hauteur des ambitions du club. Les dirigeants insistent sur la marge de progression de ces joueurs. Cela signifie que le collectif à long terme risque de payer encore plus que maintenant. Le club allemand qui visait une affirmation nationale tend maintenant à monter sur les toits de l’Europe. Il peut de ce fait compter sur un trio d’attaque prolifique et en jambes depuis ce début de saison tant un Bundesliga qu’en Europa League.
On peut donc souhaiter à Haller et ses coéquipiers, le même état d’esprit, celui d’un battant. Les qualités de cet effectif résident dans les contre-attaques et laisser la possession à l’adversaire, ce qui a souvent payé pour le club allemand en quête d’une nouvelle identité, celle d’un cador allemand.

 

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here