Féminin

Et si la FFF réalisait ses propres Victoires de la Musique ?

Dans les divisions françaises, les talents et artistes sont nombreux. En passant par les pros et les amateurs, tous possèdent des qualités à revendre. Pourquoi pas les récompenser à la manière des Victoires de la Musique ?

Présentateur de la cérémonie : Tony Chapron

Pour de grands événements, il faut du gros calibre. Non seulement Tony Chapron a les épaules pour cela, mais il sera en grandes jambes pour la soirée. Bingo.

Artiste masculin : Gelson Martins (Monaco)

Un récital digne des plus grands, des paroles qui ont scotché l’arbitre. C’en est tellement été poétique que les hautes instances françaises ont déjà décidé de l’écarter des terrains pour qu’il aille à la quête de son disque de diamant. Un autographe siouplé.

Artiste féminin : Ada Hegerberg (Lyon)

Ballon d’Or, élégante sur le terrain, gracieuse dans ses gestes, elle a conquis le public. Ses réalisations enchaînent les récompenses et ce trophée est l’aboutissement de sa jeune carrière pour la norvégienne de 24 ans. Un twerk pour fêter ça ?

Club (Album) de l’année : Gazélec Ajaccio (Ligue 2 puis National)

Qui de mieux que le club Corse pour casser la baraque ? Une saison de Ligue 2 lamentable, une retournée à la 92ème pour se faire péta sa place en pro et des communiqués dénigrant les clubs sauvés par la DNCG pour ne pas assumer sa relégation. Pour couronner le tout, ils sont relégables dans l’antichambre du professionnalisme. Pussy.

Club (Album) Révélation de l’année : Toulouse (Ligue 1)

Pour leur faculté à ne pas jouer le main… Attendez, mais c’est pas les bonnes fiches ?

Véritable Club (Album) Révélation de l’année : ASM Belfort et Epinal (National 2)

Pas un, mais deux clubs qui trustent les premières places. Quart de finalistes de Coupe de France tout en étant en difficulté dans leur groupe de National 2, ce sont deux clubs qui ont su mettre les bouchées doubles pour devenir des vraies égéries de leur région le temps de portions de 90 minutes dans la saison. Comme quoi, on peut être recalé du centre de formation pro mais briller contres des équipes des échelons supérieures. Une belle revanche pour le monde amateur.

Chanson originale : Rudi Garcia et l’arbitrage

Bon les gars, arrêtez de donner des fausses fiches là…

Véritable chanson originale : La LFP et les interruptions de matchs pour homophobie

Depuis des années, on entend des gros “Oh, hisse ! E****é !” ou “Arbitre ! Arbitre, on t’e****e !”, mais cela fait seulement depuis le début de la saison qui’ils souhaitent remédier à des classiques des chants de stade en France. Notre patrimoine fut en danger, c’est antisystème, on adore. Un trophée pour la LFP, c’est mérité.

Concert (Match) de l’année : PSG-Dijon

Un classique de notre championnat ! Le souffre-douleur du PSG a du échanger sa moutarde contre de la vaseline. Pas le même prix ni le même usage, mais pour soulager, c’est chouette. Pour rappel, le PSG a remporté 4-0 par deux fois, perdu 2-1 en novembre et aspiré l’âme des Dijonnais chez eux 6-1 il y a trois jours. Une romance qui fait des envieux.

Création audiovisuelle : La nouvelle technique de Neymar pour aller à l’anniversaire de sa soeur

Tous les ans, il faut trouver une nouvelle invention pour pouvoir aller au Carnaval de Rio et pouvoir chérir sa soeur adorée pour son anniversaire. Le 11 mars approche et il semblerait que l’ancien Barcelonais ait déjà trouvé une nouvelle blessure qui lui permettra de rester tranquille jusqu’à avril. Les étudiants en PACES le détestent, et les défaillants souhaitent connaitre son secret, y’a des bourses CROUS en jeu.

La FFF et le foot français sont des réjouissantes raisons de vivre, et on ne se lassera jamais des très beaux feuilletons qui sont autant croustillants au fil des années. Vous pouvez couper en régie !

Crédit photo : France Inter



Sport en directMercato Football Ligue 1
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

To Top
efficitur. elit. libero commodo quis, Curabitur