Euro 2020

Euro – Groupe F : une grande nation peut tomber d’entrée

Le groupe F de l’Euro 2020 est sans contestation le plus relevé de la compétition. L’équipe de France championne du monde en titre y figure avec l’Allemagne, le Portugal et la Hongrie. Autant dire que si la nation qui termine troisième ne figure pas parmi les meilleures troisièmes en comparaison aux autres groupes, un candidat au titre pourrait perdre très gros d’entrée.

On peut le désigner comme le groupe de la mort. L’équipe de France s’attaque à du lourd dans sa poule de l’Euro 2020 avec le Portugal vainqueur de l’Euro 2016, l’Allemagne qui doit se racheter après l’humiliation du Mondial 2018 et la Hongrie qui complète le groupe.

Les Bleus : une attaque de feu pour aller loin

L’équipe de France va disposer d’une attaque de feu sur le papier. Le 18 mai dernier, Didier Deschamps surprend le monde du football en rappelant Karim Benzema pour l’Euro après une interruption de cinq ans et huit mois avec les Bleus. Autant dire qu’avec une telle attaque, les Bleus sont redoutés de tous. En effet, le trio Benzema – Mbappé – Griezmann totalise 100 buts cette saison toutes compétitions confondues en clubs et sélection, une performance qui lui accorde le statut de trio le plus prolifique d’Europe juste devant le Portugal où Cristiano Ronaldo, Bruno Fernandes et André Silva arrivent à 98 buts.

Le trio français a été mis à l’honneur durant les deux rencontres de préparation. Kylian Mbappé a inscrit le premier but parmi les six réalisations des Bleus sur les deux confrontations. Antoine Griezmann a marqué une fois face au pays de Galles et à la Bulgarie. Quant à Karim Benzema, son retour n’est pour le moment pas si impérial avec zéro but et une sortie prématurée à la 41e lors du second match de préparation des Bleus. Sa présence aurait-elle instauré une nouvelle concurrence et un coup de boost à Olivier Giroud ? Il s’est parfaitement illustré face à la Bulgarie avec un doublé dans les dix dernières minutes. L’attaquant a même terminé à la troisième position des meilleurs buteurs de la Ligue des champions cette saison malgré un temps de jeu assez faible.

Lors des éliminatoires, l’équipe de France a été mise en difficulté par seulement une équipe. Il s’agit de la Turquie qui s’est imposée à l’aller (2-0) et qui a tenu en échec les Bleus au Stade de France (1-1). Pour autant, la France termine première en totalisant 25 buts et 6 encaissés. Le président de la Fédération française de football a fixé l’objectif du dernier carré pour son équipe. L’occasion d’affirmer son statut de champion du monde et de laver l’affront de la finale perdue lors de l’Euro 2016 face au Portugal.

Crédit photo : Twitter @equipedefrance

Le Portugal veut conserver le trophée

Le Portugal, vainqueur de l’Euro 2016 face à l’équipe de France, va défendre son titre. La sélection portugaise mise comme les Bleus sur un trio d’attaque aussi impressionnant. Cristiano Ronaldo souhaite aller au bout de son Euro, lui qui s’est vu sortir du terrain en larmes à la 25e minute lors de la finale 2016. Auteur de 29 buts en Serie A avec la Juventus, il est le meilleur buteur du championnat italien. Bruno Fernandes a trouvé le chemin des filets à 18 reprises cette saison avec Manchester United en championnat. Son regret : avoir échoué de peu dans l’espoir d’être champion d’Europe avec son club, battu par Villarreal en finale de Ligue Europa au bout d’une longue séance de tirs au but (12-11).

Pour remédier à cette cruelle désillusion, un titre de champion d’Europe avec le Portugal pourrait faire l’affaire. André Silva sort d’une superbe saison avec Francfort où il totalise 28 buts en championnat, deuxième meilleur buteur de Bundesliga derrière Robert Lewandowski.

La formation entraînée par Fernando Santos depuis 2014 a aussi réussi à remporter la première édition de la Ligue des nations face au Pays-Bas. Lors des phases de qualifications, l’Ukraine a mis en difficulté l’effectif portugais (0-0 puis défaite 2-1). Les Portugais ont alors terminé second de leur groupe avec 22 buts marqués et 6 encaissés. Pour autant, le Portugal ambitionne de préserver son trophée et vise donc très haut lors de cette compétition.

L’Allemagne : redorer le blason de la Mannschaft

Vainqueurs du Mondial 2014 au Brésil, les Allemands ont vécu une humiliation lors de la Coupe du monde 2018 en Russie en terminant dernière de son groupe. L’Euro 2020 sera la dernière compétition de Joachim Löw qui quittera le poste d’entraîneur de la Mannschaft à son issue. Elle repartira avec Hansi Flick, coach du Bayern Munich de 2019 à 2021. À l’occasion de cet Euro, le sélectionneur mise sur la présence d’anciens joueurs tels que Christian Günter absent de la Mannschaft depuis 7 ans ainsi que Kevin Volland, auteur d’une bonne saison avec l’AS Monaco. Le Monégasque a inscrit 16 buts lui permettant de se hisser à la quatrième place des meilleurs buteurs de la Ligue 1. Cela fait 6 ans qu’il n’a pas porté le maillot de son pays.

Thomas Müller est sans doute le joueur allemand le plus à surveiller. Il se classe deuxième meilleur passeur de Bundesliga avec 21 passes décisives et a trouvé la voie du but à 11 reprises. Une revanche à prendre en pensant à 2018 est attendue. Son premier adversaire sera l’équipe de France le 15 juin à Munich où la Mannschaft va bénéficier du privilège de jouer à domicile dans une Allianz Arena remplie à 20 % de sa capacité soit environ 14 000 spectateurs.

L’Allemagne s’est qualifiée facilement pour l’Euro en terminant première de son groupe. Un seul accrochage est à noter face aux Pays-Bas (défaite 2-4 au match retour). Les Allemands ont inscrit 30 buts, pour 7 encaissés, soit un de plus que la France et le Portugal. Joachim Löw juge l’équipe de France comme étant celle qui s’adapte le mieux à l’adversaire. Le sélectionneur allemand mise sur une solide défense pour ne pas encaisser le premier but ce qui a systématiquement été le cas lors de la dernière Coupe du monde. L’Allemagne veut réaffirmer sa position de grande nation du football et une place dans le dernier carré serait la preuve de cette affirmation.

La Hongrie n’a rien à perdre

Dans le groupe F, accompagnée des trois colosses décrits ci-dessus, la Hongrie est loin d’être favorite à la qualification. Une place en huitièmes de finale serait déjà un gros exploit. Les Hongrois se sont qualifiés malgré une quatrième place lors des phases éliminatoires grâce à une place de barragiste obtenue avec la Ligue des nations. Deux rencontres décisives face à l’Islande en barrages ont été remportées avec un match retour de folie où les Hongrois ont renversé la tendance alors qu’ils étaient menés 1-0 à la 87e minute.

L’effectif entraîné par Marco Rossi depuis 2018 est composé de joueurs expérimentés qui évoluent en Bundesliga. Le gardien numéro 1 Péter Gulácsi joue à Leipzig et a connu une demi-finale de Ligue des champions la saison dernière face au PSG. Il pourra compter sur ses coéquipiers en club : le défenseur Willi Orban et le milieu de terrain Dominik Szoboszlai (4 buts en championnat chacun). D’autres clubs allemands sont représentés dans l’équipe avec le milieu Roland Sallai (8 buts en Bundesliga) qui joue à Fribourg et Ádám Szalai qui évolue à Mayence.

Le groupe F va régaler avec en ouverture le mardi 15 juin un Hongrie – Portugal à 18h suivi du choc France – Allemagne à 21h. L’équipe de France jouera ensuite le samedi 19 juin à 15h face à la Hongrie, puis Portugal – Allemagne aura lieu dans la foulée à 18h. Enfin les retrouvailles entre la France et le Portugal sont attendues le mercredi 23 juin à 21h ; au même moment se déroulera la confrontation entre l’Allemagne et la Hongrie.

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire