Expliques moi la NFL #1 : Bases et Postes du Football Américain

0

À quelques jours de la reprise de la saison régulière, We Sport propose à ceux qui découvrent le football américain d’en apprendre le principe et les postes.

Les bases :

– Le football américain est un sport qui se joue à 11 contre 11.

– Chaque équipe est divisée en plusieurs escouades : l’attaque et la défense (et les équipes spéciales).

– Le principe est simple : l’attaque doit atteindre l’en-but, tandis que la défense doit empêcher l’adversaire d’y arriver.

– Un match est divisé en quatre quart-temps de 15 minutes et dure au total 60 minutes (temps de jeu effectif). L’équipe qui remporte le match est celle qui a le plus de points à la fin du temps imparti.

– Le terrain (en NFL) fait 120 yds de long (10 yds pour chaque zone d’en-but) et 53,3 yds de large. Pour information, 1 yard équivaut à environ 0,914 m.

Comment avancer ?

– L’équipe en possession de la balle, l’attaque, dispose de 4 tentatives (appelées downs) pour parcourir (au minimum) 10 yds. Un down se termine lorsque le porteur de ballon est mis au sol ou que des points sont inscrits.

– Si cette distance est parcourue, l’attaque obtient 4 nouveaux downs pour parcourir 10 yds supplémentaires.

– En cas d’échec, le ballon est rendu à l’adversaire. L’équipe en défense passe donc en attaque, et inversement.

– La défense peut aussi récupérer le ballon en interceptant une passe ou en provoquant un fumble (perte de balle). La défense peut elle aussi inscrire des points.

– Pour avancer, l’attaque peut décider de faire une passe ou alors de courir. Une passe en avant n’est autorisée que lorsque le joueur se situe derrière la ligne offensive.

– Habituellement, lorsqu’une équipe se retrouve en 4e tentative, elle décide de faire intervenir l’équipe spéciale. L’équipe a alors deux possibilités : tenter un field goal (voir plus bas) pour essayer d’inscrire des points ou se dégager via un punt, afin que l’adversaire commence à attaquer de plus loin. À noter que l’attaque peut jouer la 4e tentative, mais qu’en cas d’échec l’adversaire partira de là où le ballon a été laissé.

Comment inscrire des points :

– Touchdown (6 pts) : Rentrer dans l’en-but adverse en contrôlant le ballon. À noter que si la défense récupère le ballon et file jusque dans l’en-but adverse, c’est un touchdown.

– Field Goal (3pts) : Comme dit plus haut, lorsque vous arrivez en 4e tentative et que vous n’êtes pas trop loin de l’en-but, vous pouvez tenter de passer un coup de pied entre les perches. À la manière d’un drop ou d’une pénalité au rugby, vous aurez droit à 3 pts.

– Conversion (1 ou 2 pts) : Après avoir inscrit un touchdown, votre équipe dispose d’une tentative pour inscrire des points. Si vous passez un field goal, vous gagnez un point. Si vous réussissez à entrer dans l’en-but (le ballon est positionné à 2 yds), cela fera 2 pts supplémentaires.

– Safety (2pts) : Si la défense plaque le porteur de ballon dans sa propre zone d’en-but, son équipe gagne deux points et récupère la possession du ballon. Double peine.

Quelles sont les différentes positions ?

Attaque :
Une formation offensive au Football Américain, la I-Formation.

 

Quarterback (QB) : Le maître à jouer de l’attaque. Il récupère le ballon grâce au centre, puis il peut soit transmettre le ballon à son coureur pour une course, soit faire une passe vers ses receveurs. Il peut aussi décider de courir lui-même. Exemple : Tom Brady

Wide Receivers (WR) : Rôle simple. Le receveur doit courir en suivant un tracé précis afin de réceptionner les potentielles passes de son quarterback. Une fois le ballon attrapé, ils doivent si possible courir en direction de l’en-but. Exemple : Odell Beckham Jr

Half Back/ Running Back (HB) : Le coureur, placé derrière le quarterback, doit profiter des brèches ouvertes par sa ligne offensive pour avancer le plus loin possible lorsque le quarterback lui donne le ballon. Dans d’autres situations, il peut se comporter comme un receveur en suivant un tracé ou comme un bloqueur pour protéger son quarterback. Exemple : Ezekiel Elliott

Full Back (FB) : Poste un peu oublié dans les formations actuelles, le full back est une version puissante du running back. Il court généralement pour de petits gains en puissance, ou sert de protection au running back en courant devant lui. Exemple : Kyle Juszczyk

Centre (C) : Au milieu de la ligne offensive, le centre est celui qui transmet le ballon au quarterback au début de chaque action. Par la suite, son rôle est, comme chaque joueur de ligne offensive, soit d’ouvrir des brèches pour le running back, soit de protéger le quarterback de la pression défensive. Exemple : Matt Paradis

Guards (LG + RG) : Aux côtés du centre, les guards protègent l’intérieur de la ligne offensive. Ils sont souvent très précieux dans le jeu de course. Exemple : Kevin Zeitler

Tackles (LT + RT) : Situés aux extrémités de la ligne, les tackles empêchent les défenseurs venant des extérieurs de stopper l’attaque. Le tackle du côté aveugle, celui à l’opposé du bras de lancer du quarterback, est un poste clé car le quarterback ne voit souvent pas le défenseur arriver de ce côté. Exemple : David Bakhtiari

Tight-End : Situé au niveau de la ligne offensive, le tight end est un receveur plus lourd et moins rapide, souvent précieux sur les petits tracés. Il peut aussi se comporter comme un bloqueur supplémentaire. Exemple : Travis Kelce

Défense :
Une formation défensive au Football Américain, la défense 4-3.

 

Defensive Tackles (DT) : Les beaux bébés de la défense. Positionnés au milieu de la ligne défensive, ils ont pour rôle de stopper les courses, et si possible d’aller plaquer le quarterback par l’intérieur sur les jeux de passe. Exemple : Aaron Donald

Defensive Ends (DE) : En opposition directe avec les tackles, les defensive ends ont souvent pour but d’aller plaquer le quarterback. Joueurs rapides et puissants, ils souvent souvent les meilleurs sackeurs (plaquages sur le quarterback) de leur équipe. Exemple : Joey Bosa

Linebackers (WLB + MLB + SLB) : Joueurs polyvalents, les linebackers doivent savoir faire de nombreuses choses. Sur les jeux de course, ils doivent plaquer le coureur s’il passe la ligne défensive. Sur les jeux de passe, ils peuvent se comporter comme des cornerbacks et couvrir une zone du terrain. On peut aussi les voir essayer d’aller plaquer le quarterback. Exemple : Von Miller

Cornerbacks (CB) : Défenseurs attitrés des receveurs, les cornerbacks doivent empêcher ces derniers de recevoir le ballon. Exemple : Jalen Ramsey

Safeties (FS + SS) : Les derniers remparts de la défense. Ils sont positionnés au fond du terrain et doivent couvrir tout ce qui se passe dans leur zone. Si la ligne des safeties est passé, le champ est souvent libre jusqu’à l’en-but. Exemple : Earl Thomas III

Positions spéciales :

Kicker (K) : C’est lui qui va frapper les fields goals. Il doit avoir une bonne puissance dans le pied ainsi qu’une bonne précision. Il doit aussi savoir faire face à la pression, car un field goal raté peut coûter le match à son équipe. Exemple : Greg Zuerlein

Punter (P) : Son rôle est de dégager le ballon au pied le plus loin possible, généralement lors d’une 4e tentative. Exemple : Michael Dickson

Le football américain est un sport au principe simple. Toutefois, il existe de nombreuses règles, plus ou moins complexes. Vous ne comprendrez pas tout tout de suite, mais maintenant vous pourrez au moins dire que vous en connaissez les bases et les postes et même plus.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here