Formule 1

F1 2022 : Le guide des pilotes et des écuries

F1

F1 – La saison de Formule 1 reprend ce week-end avec le Grand Prix d'ouverture de Bahrain. Avant le début de la  saison, découvrez les pilotes qui composeront le paddock 2022.

Mercedes

Les essais ont été difficiles avec une voiture qui pourrait s'avérer être la mercedes la moins rapide de la dernière décennie. Elle a souffert d'un fort “porpoising” (c'est-à-dire que la voiture a subi de fortes secousses de haut en bas sur une ligne droite) et d'un manque d'équilibre conséquent, de blocage des freins et de sous-virage. Ils croient qu'ils peuvent résoudre ces problèmes et qu'ils auront ainsi une voiture très rapide, mais cela pourrait être l'ouverture la plus difficile d'une campagne à laquelle ils ont été confrontés depuis de nombreuses années.

Pilotes

Lewis Hamilton est fortement motivé par l'amère déception d'avoir été privé de son huitième titre de manière controversée lors de la dernière course de la saison 2021. Hamilton est prêt à se battre. Il a piloté comme il l'a toujours fait la saison dernière et rien n'indique qu'il ait perdu de sa superbe. Si Mercedes peut fournir la voiture, il sera redoutablement difficile à battre.

George Russel est le petit nouveau de l'écurie allemande. Il s'est bien comporté ces dernières saisons en queue de peloton pour Williams, mais il doit faire face au test le plus difficile de sa carrière en tête de la grille, associé à Hamilton. Il a un vrai rythme, de la confiance et il est clairement en train de relever ce défi. S'il relève le défi, l'évolution de la dynamique au sein de l'équipe et dans le garage sera fascinante.

Red Bull

L'équipe semble avoir la meilleure voiture des essais. Bien équilibrée, rapide et fiable, elle était moins sujette au porpoising que presque toutes les autres équipes, forte sur les bosses et sur les longs parcours. Les performances de la Red Bull sur ses dernières sorties étaient très concluantes et dans la lignée de leur magnifique saison 2021. Ils font partie des favoris pour le début de la saison.

Pilotes 

Max Verstappen défend le titre de champion du monde qu'il a véritablement mérité la saison dernière, malgré la manière dont il a été décroché. Il a conduit de façon exceptionnelle, parfois de façon trop agressive. Sans peur et sans appréhension, il est en pleine confiance avec ce premier titre et a toutes les chances d'en décrocher un deuxième cette année.

L'autre pilote de l'écurie, Sergio Pérez a fait de bonnes performances lors de sa première saison avec Red Bull mais a été largement battu par Verstappen. On attendra de lui qu'il passe à la vitesse supérieure s'il veut gagner une place après 2022. Le mexicain doit notamment s'améliorer en qualification pour être un soutien à Max Verstappen à l'avant de la course.

Ferrari 

Après une année 2021 de transition, la Scuderia a l'espoir de mettre fin à une sécheresse de victoire qui remonte à 2019 en F1. Ils ont toutes les chances, la voiture est clairement rapide sur ces dernières sorties, bien équilibrée, fiable et, surtout, les pilotes sont à l'aise avec elle. Avec un moteur amélioré et une superbe brochette de pilotes, les attentes sont élevées.

Pilotes

Charles Leclerc a la confiance totale chez Ferrari. Il a prouvé qu'il pouvait gagner, mais il n'a pas encore eu la voiture pour se battre régulièrement pour la voiture. Si la voiture est là, Leclerc s'en prendra à Hamilton et Verstappen. Il a montré de jolies choses l'année dernière malgré une voiture très moyenne et il brillera dans une Ferrari renaissante.

Carlos Sainz s'est bien intégré pour sa première saison chez Ferrari et face à Leclerc autour duquel l'équipe a été forgée. L'Espagnol a prouvé qu'il avait un réel talent avec un toucher fin et une réelle constance. Il est capable d'égaler Leclerc et, s'il y parvient après avoir trouvé ses marques chez Ferrari, il formera un formidable duo avec son coéquipier monégasque.

McLaren

Assez performante la saison dernière, l'équipe a produit une voiture impressionnante et rapide cette année mais qui a été bloquée lors du deuxième test par un problème de refroidissement du frein avant. Incapable de le résoudre, ils ont perdu du temps et de longues données. La résolution de ce problème est primordiale et devrait permettre d'obtenir une voiture très proche des trois grands.

Pilotes

Au-delà de la lutte pour le titre, Lando Norris s'est distingué la saison dernière en réalisant certaines des meilleures performances de sa carrière. Dépassant souvent des voitures plus rapides, Norris a développé son rythme avec un bon jugement, des dépassements décisifs et il n'est absolument pas intimidé par les champions du monde auxquels il est maintenant mesuré. Une première victoire est facilement atteignable.

Daniel Riccardo a lutté pour s'adapter à sa nouvelle équipe chez McLaren mais a commencé à trouver ses marques dans le dernier tiers de la saison. Il a remporté la victoire à Monza, un rappel de son talent, mais cette année, on attend de lui qu'il montre sa vraie forme dès le départ dans la nouvelle voiture. S'il le fait, McLaren aura l'une des meilleures équipes sur la grille de la F1.

Alpine

L'ancienne équipe Renault est toujours en phase de reconstruction et l'embauche de Szafnauer est une étape positive. Il est probable qu'une fois de plus, l'équipe se retrouve coincée dans une lutte serrée au milieu du peloton, mais avec une équipe de pilotes capables de briller lorsqu'on leur en donne l'occasion.

Pilotes

Fernando Alonso est toujours capable d'effectuer de belles courses. Alonso reste ambitieux et convaincu qu'il n'a rien perdu de sa touche. Le rythme et le jugement sont revenus rapidement l'année dernière après son congé sabbatique de la F1, y compris une belle place dans le top 3 au Qatar. Il est aujourd'hui revenu pour la compétition et Alpine doit commencer à tenir sa promesse de lui donner les voitures pour le faire.

Impressionnant en duo avec Alonso l'année dernière, Esteban Ocon a confirmé ses promesses avec une victoire inaugurale méritée en Hongrie. Alpine a reconnu son talent et l'a engagé jusqu'en 2024 en F1. Il est maintenant installé et dans le siège le plus prometteur de sa carrière. Probablement stimulé une fois de plus par Alonso, Ocon est un atout essentiel dans la bataille du milieu de tableau.

AlphaTauri

Fiable et productive lors des essais, AlphaTauri a effectué un nombre impressionnant de tours et a semblé solide et rapide tout au long de la séance. Le moteur Red Bull (en fait l'unité Honda de l'année dernière) est clairement fort. Si les pilotes peuvent marquer des points réguliers, ils ont toutes les chances de rendre la course torride à leurs rivaux et même de voler un podium si on leur en donne l'occasion.

Pilotes

Toujours désireux de faire valoir qu'il mérite une nouvelle chance au siège de Red Bull, Pierre Gasly a montré à plusieurs reprises de magnifiques choses la saison dernière. Ses qualifications ont souvent été bien au-delà des attentes de la voiture et il est clairement plus à l'aise avec l'équipe qu'il ne l'était dans le creuset du pilotage aux côtés de Verstappen. Il devrait bien se comporter.

Yuki Tsunoda a montré des éclairs de brillance mais a été déçu par trop d'erreurs involontaires lors de sa saison de débutant. Il a une deuxième chance de s'en sortir, il est rapide mais doit tempérer son rythme en le contrôlant, éliminer les collisions  et ramener de bons points pour son écurie. C'est le moment ou jamais pour Tsunoda.

Aston Martin

Silencieusement efficace lors des essais, Aston a gardé la tête baissée. L'écurie a fait des tours de piste et semble être forte. Ils n'ont pas cherché à faire des chronos, mais ils ont fait preuve d'une vitesse impressionnante sur de longues distances, et les pilotes ont fait des éloges de la voiture. Le nouveau directeur est à la tête d'une équipe qui pourrait bien prendre la tête du milieu de terrain.

Pilotes

Sebastian Vettel semble prendre beaucoup plus de plaisir à conduire depuis qu'il est passé de Ferrari à Aston et qu'il se trouve au cœur de la lutte entre les deux équipes. L'équipe est en pleine expansion avec une nouvelle usine et de grandes ambitions et Vettel semble être chez lui. Il a prouvé la saison dernière qu'il était capable de fournir un travail de qualité et devrait mener l'équipe à le faire à nouveau, mais il manquera le premier Grand Prix de la saison de F1 en raison du Covid-19.

Lance Stroll a réalisé une saison solide mais sans particularité l'année dernière et n'a pas fait disparaître l'étiquette qui vient avec le fait de courir pour une équipe appartenant à son père. Stroll brille de temps en temps, surtout en qualifications. Si Aston a une bonne voiture, ce sera peut-être l'épreuve la plus difficile de sa carrière. Avec les grandes ambitions de l'équipe, Stroll doit prouver qu'il peut être à la hauteur pour son père.

Williams

Une autre année de reconstruction sous l'égide des nouveaux propriétaires après la vente de l'équipe par la famille Williams et les progrès ne devraient pas être radicaux. Les essais ont été raisonnables, mais ils ont perdu du temps à cause d'un incendie de freins qui a coûté cher. Cependant, ils ont fait un bon temps, la voiture était stable et semble être une plate-forme solide sur laquelle construire. L'objectif est de se battre pour ne pas être en dernière position cette saison de F1.

Pilotes

Alexander Albon est de retour après sa période difficile aux côtés de Verstappen chez Red Bull, puis une année d'absence en DTM. Albon doit choisir sa chance. Russell a déjà montré à quel point il pouvait briller à l'arrière avec Williams et Albon est capable d'exploits similaires. Un véritable atout pour l'équipe.

Au début de sa troisième saison, Latifi a été éclipsé par Russell et doit prouver qu'il apporte plus qu'un soutien. A l'occasion, il peut faire des tours rapides, mais il n'a pas encore réussi à le faire de façon constante. Williams est ambitieux et au moins Latifi doit commencer à correspondre à leurs objectifs en extrayant le maximum de la voiture.

Alfa Romeo

Des problèmes de fiabilité ont émaillé le premier test mais Alfa a poursuivi sur sa lancée à Bahreïn. Ils semblent avoir une voiture rapide avec le moteur Ferrari. La fiabilité reste la principale préoccupation, mais s'ils y parviennent, Alfa pourrait être le cheval noir à l'arrière de la grille de la F1.

Pilotes

Totalement dépassé par Hamilton chez Mercedes, Valteri Bottas n'a pas été assez performant la saison dernière mais il pourrait trouver un nouveau souffle chez Alfa. Lorsque la voiture et la piste sont à son goût, il peut produire et on attendra de lui qu'il mène l'équipe, un rôle qu'il n'a jamais assumer chez Mercedes.

Guanyu Zhou, premier pilote de F1 chinois sera une petite révolution dans le monde de a F1. Cependant ses références, au-delà du soutien qu'il apporte sont peu spectaculaires. Il n'a pas réussi à illuminer la F2 au cours de ses trois saisons dans le championnat, mais il a au moins remporté quelques victoires en se classant troisième l'an dernier. Il aura la tâche difficile de se mesurer à Bottas, beaucoup plus expérimenté.

Haas

Haas a connu un début de saison torride, avec l'abandon de son sponsor principal et pilote russe Nikita Mazepin, mais Haas pourrait bien en sortir grandi. Le retour de Kevin Magnussen dans la voiture est une aubaine et le fait d'avoir fait une croix sur l'année dernière pour développer la nouvelle voiture semble avoir porté ses fruits, avec un rythme soutenu lors des essais et Mick Schumacher est très satisfait des résultats.

Pilotes

Kevin Magnussen est le coup de pouce dont l'équipe avait besoin, Magnussen les connaît bien pour avoir couru pour Haas de 2017 à 2020. Il a été écarté en faveur des millions de Mazepin et est allé courir dans des voitures de sport l'année dernière, mais a sauté sur l'occasion d'une autre chance en F1. Il apporte son expérience, son agressivité et une détermination singulière à ne pas abandonner, toutes les qualités dont Haas aura besoin.

Mick Schumacher a bien supporté une année de débutant difficile dans une voiture médiocre, en baissant la tête et en affichant la célèbre éthique de travail de Schumacher. Il a montré un certain rythme mais a également admis avoir fait des erreurs inutiles et souvent coûteuses. Avec une voiture plus compétitive, il sera confronté à un véritable test contre un coéquipier connu et talentueux. Faire jeu égal avec Magnussen ou le battre serait un exploit impressionnant.

À lire aussi – Calendrier F1 2022 : toutes les dates de la saison 2022 de Formule 1

 

 

 

 

Dernières publications

En haut