Formule 1

F1 : Carlos Sainz en veut à Charles Leclerc !

Carlos Sainz a réalisé le moins bon résultat de sa saison ce dimanche en Chine sur le 5ᵉ Grand Prix de la saison. Une 5ᵉ place de l'Espagnol juste derrière son coéquipier Charles Leclerc. Les deux hommes se sont croisés en piste tout au long du week-end.

“Au départ, je pense que ce que nous avons fait entre les deux voitures dans le virage 1-2, nous a coûté deux positions Charles et moi, parce que nous avons perdu des positions face à une Mercedes et une Haas et cela nous a coûté beaucoup après sur la course,” a déclaré Carlos Sainz au micro de DAZN à la fin de la course.

L'Espagnole a été légèrement poussée sur l'extérieur au départ par son coéquipier les condamnant à remonter sur la Haas de Nico Hülkenberg et George Russell. Au micro de Canal +, le Monégasque a justifié ce mouvement sur le fait qu'il n'avait pas vu le pilote sur l'extérieur. Les deux avaient déjà eu un échange musclé en piste pendant la course sprint la veille.

Sainz et Ferrari plombé par les qualifs

Toujours au micro de DAZN, Sainz a fait le bilan de son week-end. Les rouges ont connu le week-end le plus compliqué de leur saison. Face aux deux McLaren et à l'Aston Martin de Fernando Alonso, le cheval cabré a subi la loi des autres en qualification. En course cependant le rythme semblait meilleur et la Ferrari sait conserver ses gommes cette saison. Cependant, les nombreuses Safety Car ont rebattu les cartes au niveau stratégique.

“Nous avons mis les pneus durs très tôt et dans le dernier relais, j'ai dû faire un très long relais (du 18ᵉ au 56ᵉ tour). Oui, il allait être difficile d'arriver au bout avec le pneu dur et nous avons quand même réussi à nous maintenir à la cinquième place, donc, étant donné les circonstances, je pense que la cinquième place aujourd'hui est le mieux que nous pouvions faire.

Honnêtement, je ne pense pas que nous ayons été très rapides ce week-end. Lorsque vous vous qualifiez en sixième et septième places, le rythme de la voiture n'est pas très élevé. En course, nous nous attendions à être meilleurs, mais nous ne l'avons pas été non plus. Il est clair que ce type de circuit est celui avec lequel nous avons eu le plus de difficultés jusqu'à présent. Nous devons vérifier si nous avons fait tout ce que nous pouvions faire avec les réglages et si ce n'est pas le cas, nous devons travailler sur la voiture, parce qu'il est clair que ce type de circuit ne nous a pas été favorable,” expliquait Sainz.

Passionné de sport et des Girondins de Bordeaux. Bercés par les arrêts de Cédric Carrasso, les coups de casque de Wendel et la finesse de Yoann Gourcuff dans un stade Chaban-Delmas en feu ! Fan de la Ligue des talents, sans oublier les coups de volant de Fernando Alonso, les attaques de Thibaut Pinot ou les atémis du général du ring Gunther.

Dernières publications

En haut