Formule 1

F1 : “Je ne suis pas vraiment intéressé”, Verstappen répond cash à un patron d’écurie

Le fait qu'Adrian Newey quitte Red Bull va-t-il bouleverser l'équilibre déjà précaire au sein de l'écurie autrichienne ? Hors de question, pour Max Verstappen, qui n'a pas hésité à tacler le patron de McLaren après ses propos sur le départ de l'ingénieur britannique. Ambiance au sein du paddock F1.

Le mot “sérénité” semble être bel et bien absent du vocabulaire de Red Bull. Alors que sportivement, les performances de Max Verstappen et Sergio Pérez sont une nouvelle fois exceptionnelles, c'est en coulisse que les choses sont tendues. Pourtant, la 1ère place de Verstappen au classement des pilotes de F1 2024 pourrait donner le sourire à Christian Horner et aux autres dirigeants de Red Bull. Seulement voilà : le départ soudain d'Adrian Newey annoncé au premier trimestre de la saison 2025 a une nouvelle fois chamboulé l'écurie autrichienne. L'ingénieur britannique, considéré comme un des plus grands cerveaux de sa génération en F1, a décidé de quitter Red Bull après 19 années de bons et loyaux services. Un départ qui n'a pas laissé le paddock sans voix. Zak Brown en a même profité pour annoncer de nombreux changements au sein de Red Bull. Une déclaration teintée de provocation, qui n'a pas plu à Max Verstappen.

Départ d'Adrian Newey : Max Verstappen répond au patron de McLaren !

“Je vois les gros titres, mais je ne clique même pas dessus.” Max Verstappen a donc choisi sa stratégie. Pour mieux vivre les tempêtes traversées par Red Bull cette saison, le pilote néerlandais préfère éviter de trop s'y intéresser. Et lorsque l'on demande à Verstappen ce qu'il pense des déclarations du patron de McLaren, le triple champion du monde n'y va pas par quatre chemins. “Il est évident qu'il veut semer la zizanie. Pour nous, en tant qu'équipe, il n'y a rien à faire de ce genre de commentaires” a déclaré Verstappen auprès de Motorsport. Loin d'être fâché du départ d'Adrian Newey, le pilote Red Bull avait au contraire souhaité une bonne continuation de carrière à l'ingénieur britannique. “Ce n'est pas le plus agréable de voir qu'il part. Mais il doit faire ce qu'il pense juste de faire. Pour lui et sa famille. On ne va pas lui implorer de rester s'il ne souhaite pas rester” s'est exprimé Verstappen en marge du Grand Prix de Miami, quelques jours plus tôt. Des déclarations qui permettront peut-être de faire retomber la pression au sein de Red Bull, qui a inévitablement perdu l'un des grands artisans des récents titres de champion du monde gagnés par l'écurie autrichienne. Quant à Zak Brown, le patron de F1 ne s'est sûrement pas fait un ami au sein du paddock. De quoi écarter avant même qu'elle n'existe la possibilité de voir un jour Max Verstappen évoluer au sein de McLaren. Du moins pour l'instant. Car comme l'a rappelé le pilote Red Bull, “rien n'est jamais garanti”.

Nostalgique des Verts, je m'en remets aux Reds de Klopp pour garder le sourire. À la recherche de sensations fortes grâce aux sports de haute montagne, je vibre devant ma TV à travers le tennis, le basket, le football et les sports d'hiver. Hâte d'être derrière l'Equipe de France lors des Jeux Olympiques de Paris !

Dernières publications

En haut