Formule 1

F1 : la réponse cinglante du patron de Renault sur le futur d’Alpine

Alors qu'Alpine traverse une période compliquée en F1, le PDG du groupe Renault Luca De Meo a tenu à prendre la parole avant le Grand Prix du Canada. Il l'affirme, l'écurie n'est pas à vendre.

Alpine va jouer gros au Canada ce week-end. Alors que la marque française vit un début de saison compliqué, le PDG Luca De Meo a tenu à s'exprimer sur l'état actuel des choses. Le patron de la marque le rappelle catégoriquement, l'écurie bleue n'est pas à vendre.

“Je tiens à ce que ce soit très clair. Il n'est pas question d'abandonner. Ce n'est pas mon genre. Nous ne vendrons même pas une partie (de l'écurie Alpine). Nous n'avons pas besoin d'argent. Des gens m'ont fait des offres à gauche ou à droite, puis en ont parlé dans la presse. Mais nous ne sommes pas intéressés. Ce serait stupide et je ne le ferai pas. Alpine devrait être l'une des équipes de F1 les plus solides, car elle bénéficie du soutien du groupe Renault. Je ne pense pas que nous méritions d'être un top team à l'heure actuelle, mais nous ne sommes pas en F1 en tant que touristes et nous devons donc travailler dur,” explique-t-il à Motorsport.

F1 : Alpine dans la tourmente

Après un épisode tumultueux à Monaco avec l'accrochage entre Esteban Ocon et Pierre Gasly dans le virage du Portier. Les tensions sont montées d'un cran. Cette semaine l'écurie française a annoncé le départ du pilote de la numéro 31. Lors des EL1 au Canada, Ocon sera remplacé par Jack Doohan. Le Français devrait rebondir chez Haas la saison prochaine.

Passionné de sport et des Girondins de Bordeaux. Bercés par les arrêts de Cédric Carrasso, les coups de casque de Wendel et la finesse de Yoann Gourcuff dans un stade Chaban-Delmas en feu ! Fan de la Ligue des talents, sans oublier les coups de volant de Fernando Alonso, les attaques de Thibaut Pinot ou les atémis du général du ring Gunther.

Dernières publications

En haut