Formule 1

F1 : le constat difficile de Ferrari avant le GP d’Autriche

Ce week-end va se disputer le Grand Prix de F1 d'Autriche. Sur une piste qui pourrait se refroidir et être humide au regard des prévisions météorologiques, Ferrari redoute une nouvelle course compliquée. Les ingénieurs de la Scuderia sont dubitatifs quant à la stratégie à adopter pour rectifier le tir. 

F1 : “Moins bons que les autres”, Ferrari reconnaît quelques lacunes

Dans des propos relayés par Marca, Jock Clear, ingénieur en chef des performances chez Ferrari, est d'abord revenu sur le Grand Prix de F1 de Montréal : “Nous pensions que nous étions assez compétitifs lors des essais de vendredi. Nous avions l'air assez compétitifs avec les pneus intermédiaires, mais quand le temps a séché pour les qualifications, nous n'avions pas vraiment de performance.

Avant de revenir sur le GP de Chine, qui avait vu Charles Leclerc et Carlos Sainz être privés de podium : “Nous n'avons pas tout à fait compris ce qui s'est passé en Chine. Quand la piste est mouillée ou un peu mouillée et froide, nous sommes moins bons que les autres, et ça fait la différence.” De quoi redouter un Grand Prix d'Autriche particulièrement compliqué ? “Si nous allons sur des circuits froids en ce moment, nous devons reconnaître que nous ne sommes pas aussi forts que nous devrions l'être“, a conclu Clear. Ça promet.

Nordiste pure souche, amoureux du sport avec un grand S. Pas croyant, mais pratiquant (badminton, tennis, course à pied, football...), capable de dévorer n'importe quelle épreuve de n'importe quelle discipline. L'union fait la force, la diversité sportive proposée par WeSport en est une, aussi !

Dernières publications

En haut