Formule 1

F1 : l’incroyable révélation de Lewis Hamilton

Suite à sa première victoire trois ans après sa dernière, Lewis Hamilton est revenu sur les doutes ayant suivi cette longue traversée du désert.

Oui, Lewis Hamilton est bel et bien éternel ! Alors que sa Mercedes n'est plus en capacité de rivaliser pour le titre de champion du monde F1 depuis plusieurs maintenant, le Britannique de 39 ans n'arrivait également plus à lever les bras sur le moindre Grand Prix. Sa dernière victoire remontait ainsi déjà à 2021 avant qu'il ne réalise la course parfaite pour retrouver le goût de la victoire à domicile, sur le circuit de Silverstone.

“Il y avait des jours où je ne pouvais pas me lever du lit”

Cela a naturellement entraîné chez le pilote britannique des émotions fortes, offrant sans doute certaines des images les plus marquantes de cette saison 2024 de Formule 1. En pleurs sur le podium, il a ensuite confié à quel point ce succès était émotionnellement puissant : “Je n'ai jamais pleuré après une victoire, mais c'est juste venu naturellement. Et c'est un sentiment vraiment génial. J'en suis très, très reconnaissant”.

Au passage, il en a profité pour glisser une confidence surprenante découlant de la fin de saison 2021 polémique, où un huitième titre de champion du monde lui avait glissé entre les doigts au terme d'un Grand Prix d'Abu Dhabi particulièrement houleux : “J'ai même passé du temps avec des problèmes de santé mentale, il y avait des jours où je ne pouvais pas me lever du lit, je pensais que rien n'allait bien se passer, que tout était fini”. Moralement atteint, il s'est alors relevé de cet échec pour repartir de plus belle. Avant de quitter Mercedes en fin de saison pour rejoindre Ferrari, il s'est finalement offert un dernier coup d'éclat avec l'écurie qui aura forgé sa légende au fil des années.

Suiveur assidu de sport au sens large, je partage ma passion depuis une dizaine d'années peu importe le terrain ! Basket, hockey sur glace, cyclisme, tir, escrime, je consomme tout ce qui se présente avec gourmandise.

Dernières publications

En haut