Formule 1

F1 – GP de Miami : Présentation du circuit, tracé, simulation et cadre

F1

La Formule 1 a conclu un accord pour accueillir une deuxième course sur les côtes des États-Unis d'Amérique. Miami, célèbre pour ses plages de sable, son ambiance art déco, son multiculturalisme dynamique et son riche patrimoine sportif, rejoint  le calendrier F1 en 2022. Voici le guide ultime de ce que vous pouvez attendre du circuit temporaire de 19 virages – le 11è site de F1 aux États-Unis – à Miami Gardens…

La course de F1 vient s'ajouter à l'extraordinaire héritage sportif de Miami.

Miami et le sport sont synonymes. Citez un sport américain majeur et Miami a une équipe. La ville de Floride abrite les Miami Dolphins, équipe de la National Football League, dont le terrain – le Hard Rock Stadium – sera contourné par le tout nouveau circuit du Grand Prix de F1.

Le Miami Heat de la National Basketball Association est également présent dans la ville, tout comme les Miami Marlins de la Major League Baseball et l'Inter Miami de la Major League Soccer, qui appartient bien sûr en partie à la légende du football David Beckham. Et pour compléter le quintet d'équipes sportives majeures, il y a les Florida Panthers de la National Hockey League, qui jouent dans le quartier voisin de Sunrise.

Mais ce n'est pas tout. Il y a aussi le sport international. L'Open de Miami, l'un des plus grands tournois du calendrier de tennis et dont le prestige n'est inférieur à celui d'un Grand Chelem, se déroule dans le centre de tennis Hard Rock, à côté du stade des Dolphins, qui a déjà accueilli l'événement phare de la NFL – le Super Bowl, bien sûr.

Et puis, il y a l'amour pour tout ce qui est sport automobile : la première série américaine de stock-cars, Nascar, a une manche au Homestead-Miami Speedway, tandis que la série nationale de monoplaces, Indycar, a déjà couru dans la ville. La F1 prolongera donc un fier héritage sportif lorsqu'elle se rendra dans le Sunshine State l'année prochaine pour la première course d'un accord de 10 ans.

GP de Miami : La F1 a simulé 36 tracés différents à Miami Gardens

Après avoir initialement testé des tracés de circuits dans le centre-ville de Miami en août 2017, le promoteur, Formula 1 et Apex Circuit Design ont porté leur attention sur un site situé à quelques kilomètres au nord, deux ans plus tard.

Outre les visites de sites, l'équipe a passé plusieurs jours sur Google Earth, à jouer avec différentes combinaisons. Ce n'est certainement pas l'œuvre d'un instant. Depuis le début du projet, il y a quatre ans, Apex et F1 ont créé un nombre impressionnant de 75 variantes d'aménagement sur les différents sites proposés.

En se concentrant sur le site actuel, l'équipe a simulé un nombre impressionnant de 36 tracés différents, avant d'aboutir à l'itération actuelle – une piste à 19 virages dont le cœur est le Hard Rock Stadium – et qui aura une vitesse moyenne d'environ 223 km/h ou 138 mph.

“Vous pouvez vous promener sur le pont supérieur du stade et voir tous les virages de la piste de course, ce qui est assez unique”, a déclaré Tom Garfinkel, vice-président, président et directeur général du Hard Rock Stadium.

Il s'agira d'une course de jour, mais les horaires des séances seront adaptés pour répondre aux besoins de la région.

Un circuit temporaire avec un aspect permanent pour le Grand Prix de Miami

La piste – qui aura une vitesse de pointe d'environ 320 km/h – aura une ambiance de circuit de rue, semblable à celle de l'Albert Park de Melbourne qui accueille le Grand Prix d'Australie, car le site est utilisé à d'autres fins en d'autres temps.

Toutefois, le tracé s'apparentera davantage à celui d'un circuit permanent. Il est essentiellement plat, mais le terrain présente quelques petites ondulations, que les concepteurs ont intégrées au circuit.

Le principal changement d'élévation se trouve entre les virages 13 et 16, la piste passant au-dessus d'une rampe de sortie et sous plusieurs viaducs sur un terrain irrégulier. Par exemple, la chicane du virage 14-15 a une approche en montée, avec une crête au milieu de la chicane, puis elle descend à la sortie.

Avec le Hard Rock Stadium – qui dispose d'un système de télécabine à 12 cabines, le premier à être construit dans un stade aux États-Unis – occupant le devant de la scène, les organisateurs prévoient d'utiliser le site pour les spectateurs et les installations, avec des itérations ultérieures du design déplaçant les stands et le complexe du club des paddocks directement à côté du côté nord du stade.

La piste fonctionnera en harmonie avec la nature polyvalente du Hard Rock Stadium.

Sur Google Earth, les grands parkings qui remplissent le site proposé pourraient laisser penser que les concepteurs ont eu carte blanche pour le tracé, mais c'est loin d'être le cas – au contraire, il a été habilement intégré dans un site à usages multiples.

“Il s'agit en fait d'un site assez restreint pour travailler, tant en termes d'infrastructures existantes que sur le plan opérationnel”, a déclaré Craig Wilson, responsable des performances des véhicules de la F1, qui a été fortement impliqué dans le processus. “Il y a beaucoup de gestion de drainage souterrain dont nous avons dû tenir compte étant donné qu'il s'agit principalement d'un terrain plat qui n'est pas loin du niveau de l'eau et que les Dolphins développaient une partie du site pour y installer leur nouveau complexe d'entraînement.”

“La section sud-est à l'angle sud est celle où se déroule l'Open de tennis de Miami et abrite tous les courts et l'infrastructure, ainsi qu'un système de gondole au-dessus. La section est est constituée d'une combinaison de bretelles d'entrée et de sortie de l'autoroute de Floride (Florida Turnpike) et de quelques arbres historiques, que nous avons dû contourner, ce qui a imposé une lourde restriction dans cette zone. Ensuite, il y a le fait qu'il y a un grand stade et toute son infrastructure en plein milieu du site qui doit fonctionner pendant la saison de la NFL.”

Le circuit a été conçu dans l'optique de courses spectaculaires

Comme pour tous les nouveaux tracés récents, les possibilités de dépassement ont été au cœur des préoccupations des concepteurs lors de la conception du circuit de Miami, avec deux points de dépassement clés identifiés.

Le premier est le virage 11 à gauche, qui se trouve à la fin de la première des trois zones DRS prévues. Le second est le virage 17, un virage à gauche plus serré à la fin de la plus longue ligne droite du circuit, et la deuxième zone DRS prévue.

Il y a également une demi-chance dans le virage 1, car les organisateurs ont prévu une troisième zone DRS, bien que plus courte, sur la ligne droite des stands, qui sort du rapide virage 19.

Le lieu est une première pour la F1

Pour la première fois dans la longue histoire de la F1, le championnat sera organisé dans une communauté à prédominance afro-américaine, dans la ville de Miami Gardens, à quelques kilomètres au nord du centre-ville de Miami.

C'est une ville qui a le vent en poupe et qui est réputée pour ses petites entreprises et son impressionnante scène gastronomique, notamment ses restaurants soul-food et caribéens.

Avec l'arrivée de la F1 en ville, on espère que le boom commercial se poursuivra, avec 4 000 nouveaux emplois créés pour la communauté, selon les promoteurs, environ 35 000 réservations d'hôtels locaux et plus de 400 millions de dollars d'impact économique positif pour la ville chaque année.

Cet investissement supplémentaire dans l'infrastructure, la main-d'œuvre et le tissu de la communauté afro-américaine s'inscrit dans le cadre d'un effort visant à améliorer l'égalité – par le biais de l'initiative We Race As One – dans le monde entier.

À lire aussi : L’histoire de la F1 aux États-Unis

Dernières publications

En haut