Formule 1

F1 : Williams change de volant

La mythique écurie Williams change son volant en 2024. Initialement, le cadran d'information était placé sur le châssis de la monoplace. Ce volant en “papillon” a désormais disparu de la nouvelle FW-46.

Introduit lors de la saison 2006 par McLaren, l'écran LED intégré au volant est désormais commun à toutes les écuries. Toutes, non, une écurie d'irréductible Britannique résistait encore et toujours à l'envahisseur. En tout cas jusqu'à cette saison. Ce mercredi, lors des premiers essais hivernaux de la saison, les fans de Formule 1 ont pu apercevoir l'ensemble des monoplaces rouler sur le circuit de Bahreïn. La FW-46 a attiré l'œil des suiveurs à cause d'une de ses nouvelles particularités, la disparition de son volant “papillon”. L'écurie britannique était la dernière écurie à ne pas avoir de panneau Led sur son volant et le cadran d'information était directement intégré au châssis de la voiture.

Une chose révolue en 2024, puisque que les monoplaces d'Alex Albon et Logan Sargeant sont dorénavant équipées de volant plus classique. Un changement mineur sur la FW-46 qui est un changement plus de design que de performance pure.

Williams veut garder son identité

Lors de la présentation de sa FW-46, James Wowles a expliqué que l'écurie Britannique garderait son identité malgré le rachat par Dorilton Capital en 2020 :

“Je n'ai aucune envie de la changer, pas plus que Dorilton d'ailleurs, parce qu'elle représente énormément pour moi. Frank et son héritage restent en nous, et vous le voyez sur la livrée aussi, si vous regardez à l'arrière, vous verrez la flèche subtilement incrustée. Vous le verrez aussi à Silverstone. Je voulais vraiment qu'il y ait son empreinte sur la voiture, je voulais que se reflète le fait que je ne suis pas là pour le remplacer. Je suis là pour perpétuer l'héritage de Williams. C'est un immense héritage.”

La saison dernière, Williams a surpris notamment grâce à Alex Albon. L'écurie Britannique s'est souvent battue pour des points et revient petit à petit dans le midfield après avoir connu des périodes compliquées.

Passionné de sport et des Girondins de Bordeaux. Bercés par les arrêts de Cédric Carrasso, les coups de casque de Wendel et la finesse de Yoann Gourcuff dans un stade Chaban-Delmas en feu ! Fan de la Ligue des talents, sans oublier les coups de volant de Fernando Alonso, les attaques de Thibaut Pinot ou les atémis du général du ring Gunther.

Dernières publications

En haut