Ligue 1

FC Lorient : Cinq choses sur l’équipe surprise du début de saison

Lorient

Le FC Lorient connaît un début de saison record en Ligue 1 Uber Eats, avec seulement trois points de retard sur le Paris Saint-Germain, leader et champion en titre, après la pause internationale. Voici cinq choses à savoir sur la surprise de la saison jusqu'à présent.

1 – Un entraîneur novice

Peu de gens s'attendaient à ce que Lorient connaisse un début de saison aussi impressionnant après avoir licencié l'entraîneur Christophe Pélissier à la fin de la saison dernière et l'avoir remplacé par quelqu'un qui était connu de très peu de personnes en dehors de la ville elle-même. Régis Le Bris, 46 ans, a eu une carrière de joueur peu remarquable, jouant pour le Stade Rennais FC à la fin des années 1990 et faisant un passage en deuxième division au Stade Lavallois avant de raccrocher les crampons à l'âge de 27 ans.

Le Bris a rejoint Lorient il y a dix ans, d'abord comme responsable de l'académie des jeunes du club, puis comme entraîneur des réserves. Il a été promu au poste d'entraîneur de l'équipe première après avoir obtenu son diplôme d'entraîneur professionnel (BEPF) de la Fédération française de football au début de cette année. Parmi les joueurs qui sont passés par le centre de formation de Lorient sous sa direction figurent l'actuel milieu de terrain de l'Olympique de Marseille et de l'équipe de France, Mattéo Guendouzi, et le gardien de but de Leeds United, Illan Meslier.

Parmi les membres de son équipe cette saison, on trouve son neveu, le milieu de terrain Théo Le Bris, âgé de 19 ans.

2 – Un départ canon

Le départ de Lorient est remarquable, avec six victoires et un match nul en huit matches. Leur seule défaite jusqu'à présent a eu lieu sur le terrain du RC Lens, lors de la 5e journée, où ils ont été battus 5-2. Mais depuis, Lorient a remporté quatre matchs consécutifs pour la première fois en Ligue 1 depuis 2013. C'est une performance remarquable pour un club qui n'a gagné que huit fois la saison dernière et qui a terminé la saison à la 16e place, à seulement quatre points de la zone de relégation. En effet, la saison dernière, Lorient avait dû attendre la 28e journée, à la mi-mars, pour remporter son sixième match de championnat. En l'état actuel des choses, Lorient est en passe de réaliser la meilleure saison de son histoire, en faisant mieux que sa septième place de la saison 2009/10, où un certain Kévin Gameiro était le meilleur buteur avec 17 buts.

3 – Le parrain Gourcuff

Le succès du FC Lorient moderne doit beaucoup au travail d'un seul homme. Christian Gourcuff a passé au total un quart de siècle en tant qu'entraîneur sur trois périodes distinctes, de 1982 à 2014. Gourcuff, qui était professeur de mathématiques, n'avait que 27 ans lorsqu'il a été nommé entraîneur-joueur. Il a mené le club à la promotion en quatrième division du football français à la fin de sa première campagne. L'ascension a été rapide, jusqu'à la deuxième division en 1985, avant que le club ne redescende en troisième division un an plus tard et que Gourcuff ne parte pour la première fois.

Il est revenu pour un second mandat en 1991 avec le club en troisième division, et a conduit le club à la promotion en deuxième division à la première occasion. Après une période de stabilité, Gourcuff a supervisé la première promotion de l'équipe en première division en 1998. Bien qu'ils ne durent qu'une seule saison dans l'élite, ils remontent en 2001. Gourcuff est reparti, mais il est revenu pour un troisième et dernier mandat en 2003, et cette fois-ci, il est resté 11 ans de plus, aidant Lorient à se consolider comme une force en Ligue 1. Lorient a terminé huitième lors de sa dernière saison en tant que responsable, avant qu'il ne parte pour la dernière fois, à l'âge de 59 ans.

4 – Les Merlus

Située dans le département du Morbihan sur la côte sud de la Bretagne, Lorient est un port et c'est ici que les Allemands ont installé une importante base de sous-marins pendant la Seconde Guerre mondiale. En conséquence, la ville a été lourdement bombardée pendant les batailles pour libérer la France. Mais c'est ce lien avec la mer qui est à l'origine du surnom du FC Lorient. Les Merlus (The Hakes) ont été fondés en 1926 sous le nom de La Marée Sportive. Une marée est une marée mais est également utilisée pour décrire la prise d'un pêcheur. Le nom du club a rapidement changé pour son titre actuel, mais le surnom fait référence à un poisson qui a historiquement été une spécialité du port de pêche local. Un merlu figure sur l'insigne du club.

5 – L'argent

Alors que l'histoire moderne de Lorient est indéniablement liée à Gourcuff, le seul trophée majeur que le club ait jamais remporté l'a été pendant une brève période entre deux de ses passages en tant qu'entraîneur. Après le deuxième départ de Gourcuff en 2001, Lorient a atteint les finales des deux coupes nationales lors de la saison 2001-2002. Sous la direction d'Yvon Pouliquen – qui avait mené le RC Strasbourg Alsace à la victoire en Coupe de France la saison précédente – Lorient s'est incliné 3-0 face aux Girondins de Bordeaux en finale de la Coupe de la Ligue 2002. Mais quelques semaines plus tard, ils retournent au Stade de France et battent le SC Bastia 1-0 pour remporter la Coupe de France, grâce à un but du capitaine Jean-Claude Darcheville.

Cette victoire leur permet de se qualifier pour l'Europe pour la seule et unique fois de leur histoire à ce jour. Malheureusement, l'aventure n'a pas duré longtemps, puisque Lorient s'est incliné à l'extérieur au premier tour face aux Turcs de Denizlispor. Peut-être que cette année sera l'année de leur retour en Europe. Après tout, sept des dix dernières équipes qui ont pris 19 points lors de leurs huit premiers matchs d'une saison ont terminé la campagne sur le podium.


Dernières publications

En haut