FC Metz : une saison qui a faillit sentir le graillon

0
Ligue 1

De retour en Ligue 1 après une saison majestueuse en Ligue 2, Metz s’est très souvent fait peur cette saison. Pour autant, n’en déplaise à ses détracteurs, ils ne feront pas l’ascenseur. Grayou power.

Classement actuel : 15ème : 8 victoires, 10 matchs nuls, 10 défaites. 27 buts marqués, 35 encaissés (-8)

Coupe de France : Élimine au 10ème tour par Rouen (0-3)

Coupe de la Ligue : Élimine au 3ème tour par Brest (1-1, 4-5 tab)

L’effet rétro

Qui dit retour dans l’élite, dit renforcement nécessaire. C’est pourquoi le club a décidé de conserver des joueurs prêtés la saison précédente : Victorien Angban (Chelsea, 6M€) et Habib Maïga (Saint-Etienne, 1M€). Deux latéraux sont venus renforcer les rangs en la personne de Manuel Cabit (Ajaccio, libre) et Fabien Centonze (Lens, 3M€). Dès l’hiver, deux nouveaux joueurs arrivent renforcer l’effectif : Dylan Bronn (La Gantoise, 4M€) et Vincent Pajot (Angers) en prêt.

Metz démarre fort sur les deux premières rencontres avec un 1-1 contre Strasbourg et une victoire étrillée 3-0 sur Monaco. Cependant, la fête s’arrête ici; quatre revers de suite et direction le bas de tableau pour les Messins. S’en suivra une série inconstante : une victoire, un match nul, deux défaites avant une période de huit matchs sans victoire. Pour autant, l’équipe empile les matchs nuls et se procurent des points précieux pour la fin de saison.

Au début de la phase retour, c’est le déclic. L’équipe redémarre fort avec trois victoires sur des concurrents au maintien et seulement deux défaites en trois mois, contre Bordeaux et Lyon. Et surtout, six buts pris en neuf matchs, l’arrivée de Dylan Bronn s’est fait ressentir en défense, la paire avec John Boye s’associe à merveille. Au final, cinq victoires, deux nuls, deux défaites en 2020 en Ligue 1. Metz sort de la zone rouge qu’il a fréquenté huit journées cette saison et s’installe à la quinzième place, à sept points des barrages.

Une saison de plus en Ligue 1

Metz a décidé de briser les habitudes : pas d’ascenseur pour les Lorrains. Une saison de plus pour les Messins dans un championnat qu’ils connaissent bien. Avec une possibilité de se stabiliser. Cependant, gare aux finances avec la crise. En effet, Metz a dépensé beaucoup plus que vendu. C’est donc une dépendance aux droits TV qui s’installent dans les budgets lorrains.

Les tops/flops

Top : Habib Diallo

Encore une fois, c’est le King Diallo qui assure le spectacle. Après sa saison stratosphérique en Ligue 2 (26 buts), l’international Sénégalais avait à cœur de continuer à montrer l’étendue de son talent en Ligue 1 pour sa deuxième saison à ce niveau. Pour le moment, 12 buts, des sollicitations de grands clubs anglais, et des performances au dessus des attentes. Le capitaine messin surfe sur la vague une année de plus.

Flop : Mamadou Fofana

La transition de championnat n’a pas été maîtrisé pour le jeune international Malien. Pourtant à l’aise la saison dernière dans la défense lorraine, il n’en fut pas même constat à l’échelon supérieur. Peu rugueux dans les duels, placements indécis, la Ligue 1 n’est pas pour le moment un championnat correspondant à son profil. Avec l’arrivée de Dylan Bronn, il a perdu sa place de titulaire, et les résultats repartent. Une saison à oublier jusqu’au bout pour Mamadou Fofana…

Préparer un éventuel après-Diallo la saison prochaine

La question de cette été sera assez claire et précise : quid de l’avenir d’Habib Diallo sous le maillot Grenat ? Indispensable en attaque, et avec peu de profondeur au niveau en attaque, le secteur offensif sera un réel chantier durant l’intersaison.

Un peu trop dépensier cet été, les Messins vont devoir mettre la main sur la première pour éviter de s’engouffrer. Vendre avant d’acheter, ce sera une obligation au vu des finances en Moselle.

Demain, on part de l’autre côté de la France. Un autre promu, avec son jeu offensif que l’on aime tant, le Stade Brestois.

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here