Biathlon

Qualifications CDM 2022 : la France tenue en échec par l’Ukraine

En ouverture des éliminatoires de la prochaine Coupe du monde, l'équipe de France a été tenue en échec par l'Ukraine, au Stade de France (1-1). Antoine Griezmann avait ouvert le score pour les Bleus, avant que Presnel Kimpembe ne concède le match nul en déviant le ballon dans ses propres filets.

 

Entame de campagne compliquée pour les Bleus. Les hommes de Didier Deschamps ont entamé la défense de leur titre acquis il y a presque trois ans en Russie par un match nul inattendu, contre l'Ukraine. Ultra-dominateurs dans le premier acte, les locaux ont par la suite été incapables de mettre le rythme nécessaire pour arracher les trois points sur la pelouse du Stade de France.

 

Une entame convaincante

Dès l'entame de la rencontre, les locaux ont pris possession du ballon, essayant tantôt de tromper la vigilance de la défense par de longs ballons, tantôt de déstabiliser le bloc adverse par les percées de leurs ailiers, Kylian Mbappé et Kingsley Coman. Après plusieurs tentatives infructueuses, Antoine Griezmann a profité d'une remise de Benjamin Pavard pour ouvrir le score. L'attaquant du FC Barcelone a gratifié les (télé)spectateurs d'une superbe frappe enroulée, qui a terminé sa course dans le petit filet de Georgi Bushchan (1-0, 19e). Si le sélectionneur ukrainien Andriy Schevchenko a pesté auprès de M. Stieler pour réclamer une position de hors-jeu du latéral droit français sur cette action, son équipe a elle aussi bénéficié d'une décision arbitrale contestable quelques minutes plus tard. Lancé dans la profondeur, Kingsley Coman a été fauché par le portier adverse, qui a complètement manqué son intervention. Une situation litigieuse pour laquelle l’arbitre allemand n'a pas bronché au moment de prendre sa décision. Malgré une tête d'Olivier Giroud qui aurait pu faire mouche en fin de première période, l'équipe de France n'a qu’un but d’avance à la pause (1-0).

 

Kimpembe malheureux

Au retour des vestiaires, les coéquipiers de Raphaël Varane ont continué de monopoliser le ballon, sans pour autant parvenir à mettre le rythme nécessaire pour étirer un bloc ukrainien cantonné à défendre. Pire, sur l'une de ses seules offensives du match, l'Ukraine a égalisé suite à une frappe de Sydorchuk, déviée dans ses propres buts par le malheureux Presnel Kimpembe (1-1, 57e).

Pour tenter de faire la différence, Didier Deschamps a alors procédé à deux changements, Paul Pogba remplaçant Olivier Giroud, et Ousmane Dembélé entrant en lieu et place de Kingsley Coman (63e). Repositionné dans l'axe, Kylian Mbappé n'a pas plus pesé sur le jeu que lorsqu'il était positionné sur l'aile gauche. À l'image de ses partenaires, le Parisien a manqué de justesse technique dans la surface de vérité.

Très disciplinés dans leur moitié de terrain, les visiteurs ont tenu face à des Bleus apathiques, qui n'ont jamais réussi à forcer la décision malgré une dernière tête de Kimpembe dans le temps additionnel. Battus 7-1 dans ce même stade le 7 octobre dernier, l'Ukraine réalise l'exploit de venir prendre un point au Stade de France.

 

Si les joueurs de Schevchenko lancent idéalement leur campagne de qualifications, ceux de Didier Deschamps devront en revanche réagir dès dimanche à Nur-Sultan, contre le Kazakhstan (15h00).

 

Crédit photo de l'image en Une : AFP

Dernières publications

En haut