Champions League

Ligue des Champions : Ronaldo et la Juventus à la trappe !

Le FC Porto est venu à bout de la Juventus dans le cadre des huitièmes de finale retour de la Ligue des Champions. Un succès obtenu après une prolongation palpitante !

Mesdames et Messieurs, qui a dit que les Dragons n’existaient pas ? Dans un Juventus Stadium vide à cause des conditions sanitaires que l’on connait, tout le monde a pu entendre un vrombissement, un grondement ahurissant à 21 heures. Et peu à peu, c’est une lueur bleue qui a recouvert la ville de Turin. La créature légendaire venait d’implanter ses griffes dans la pelouse verte de la Juventus. Griffes fatales aux Bianconeri. Le FC Porto s’est qualifié en Italie et les hommes de Sergio Conceição se sont envolés vers le prochain tour de la Ligue des Champions.

Après un contrôle du match quasi parfait, le FC Porto s’est écroulé au retour des vestiaires à la suite du carton rouge de Mehdi Taremi. L’attaquant des Dragons a écopé d’un deuxième jaune très très litigieux. Les décisions arbitrales feront sans le moindre doute parler au lendemain de cette rencontre. Les immunités étonnantes de Juan Cuadrado, celle d’Alex Sandro ou encore Merih Demiral, un bras de Mateus Uribe particulièrement décollé ou encore cette sortie de Agustin Marchesin ont de quoi de nouveau mettre à mal la crédibilité de l’arbitrage. Bref, les Bianconeri sont revenus au score avant de passer devant et de s’offrir une prolongation. Merci à Chiesa qui s’est offert un splendide doublé. Mais c’est bien le seul bon point que l’on peut attribuer à l’institution italienne. Le reste de leur trousse est remplie d’étiquettes rouges. La raison ? Le capitaine des Dragons, le patron de la taverne de la créature mythique, le chevalier bleu… appellez-le comme vous le souhaitez mais Sergio Oliveira a marqué un coup franc d’une malice exceptionnelle. 2-2 à la 115e. Fin de l’histoire. Le but d’Adrien Rabiot quelques minutes plus tard est anecdotique. C’était trop tard. Le chapitre venait de s’écrire avec comme dernière phrase : « Cristiano Ronaldo et la Juventus ne se marièrent pas et n’eurent aucun enfant. »

Un match qui rappelle 3 choses. D’abord que sur le rectangle vert, les favoris ne sortent pas toujours vainqueurs. Ensuite que Pepe fait bien partie des meilleurs défenseurs de l’histoire du ballon rond. Et enfin que Cristiano Ronaldo n’a jamais été aussi bon qu’avec les mèches blondes.

 

Crédits image de couverture : UEFA

M.D

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire