Football

Gautier Larsonneur, le retour gagnant ?

Titulaire face à l’AS Monaco après quatre matchs passés sur le banc, Gautier Larsonneur s’est montré très convaincant face aux coéquipiers de Wissam Ben Yedder. Malgré la défaite 2-0, le portier de 24 ans prouve qu’il est le titulaire indiscutable dans les cages du Stade Brestois. Il profite des bévues de Sébastien Cibois, son suppléant, pour retrouver une confiance qui semblait perdue.  

 

Des signes de faiblesse dès la rencontre face à Nice

Solide titulaire au Stade Brestois depuis la saison 2017-2018, Gautier Larsonneur avait besoin de souffler. Face à Metz puis Strasbourg, ses erreurs décisives ont contraint le staff de Dall’Oglio à revoir sa position sur les gardiens. Pourtant face à Nice déjà, le portier français s’était fait remarquer par son dégagement manqué qui avait touché sa barre avant de heurter le poteau. Sébastien Cibois, 22 ans, au club depuis janvier 2020 se voit donc propulsé sur le devant de la scène. Cette concurrence saine pousse Larsonneur à travailler encore plus.  En quatre rencontres disputées, le gardien formé au PSG n’a concédé qu’un cleen sheet (face à Lille, 0-0)  et ses nombreuses hésitations ont eu raison de lui. Larsonneur est annoncé titulaire face à l’AS Monaco et Cibois retourne sur le banc.

Le réveil du phénix à Louis II

Suite aux erreurs de Cibois face à Lyon la semaine dernière, Olivier Dall’Oglio décide de relancer Larsonneur face à Monaco. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le Français se sentait à l’aise sur le Rocher. Les Monégasques l’emportent 2-0 mais le score aurait pu être bien plus important sans les parades à répétition de Gautier Larsonneur. Dès la troisième minute, il devance Ben Yedder d’un arrêt du pied. À la demi-heure de jeu, ce même Ben Yedder manque son penalty, bien arrêté par le portier brestois. Il repoussera longtemps l’échéance avant de concéder deux buts où il ne peut pas grand-chose. Au total, ce sont huit arrêts de grande classe pour Larsonneur. Sur sa ligne comme dans les airs, il a rassuré une défense parfois en difficulté face aux assauts monégasques. L’entraîneur de Brest se satisfait de son gardien : “On avait décidé de relancer Gautier Larsonneur et il a fait ce qu’on attendait de lui. Après une période difficile, il est monté d’un cran. Il a du caractère et c’est ce qu’on veut. Sa réponse aujourd’hui me va.” Le gardien breton n’a plus qu’à enchainer des prestations de haut vol pour retrouver pleinement sa place de titulaire.

L’ancien international espoir français montre à Olivier Dall’Oglio qu’il peut désormais lui accorder toute sa confiance. Formé au club breton, Gautier Larsonneur (sous contrat jusqu’en 2023) devrait rester le dernier rempart des Ty Zefs pendant une longue période. Quant à Cibois, son intérim n’a pas convaincu et le joueur formé au PSG devra se contenter d’une place de remplaçant ou se trouver une porte de sortie.

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire