Ligue 2

Girondins de Bordeaux : bilan d’un désastre

Alors que la Ligue 2 BKT a rendu son verdict ce vendredi lors de la 38 et dernière journée, l'heure est au bilan. En Gironde, Bordeaux a essuyé la pire saison de son histoire et doit encore trembler en attendant le passage de la DCNG.

Les Girondins de Bordeaux vont-ils évoluer en Ligue 2 la saison prochaine ? Sportivement le club s'est maintenu, mais financièrement le doute subsiste. Samedi dernier, après la victoire face à Pau (3-2) lors de la 38ᵉ journée, les Girondins ont eu le droit à un brunch debrief d'une saison loin des attentes.

Gérard Lopez, président et actionnaire du club, n'était une nouvelle fois pas présent lors de la rencontre au Matmut Atlantique vendredi soir et au brunch le samedi matin. Cependant, selon l'Équipe, l'homme d'affaires hispano-luxembourgeois a fait passer un message par l'intermédiaire de son directeur sportif Admar Lopes.

“Il aurait dit, en substance, qu'il ne remettrait pas une nouvelle fois la main à la poche pour revivre une saison comme celle qui venait de s'écouler et que de nombreux changements étaient à prévoir,” explique le quotidien français. Bordeaux passera devant la DNCG le 19 juin prochain avec un déficit d'environ 50 millions d'euros. Une somme qui semble très compliquée à trouver en 1 mois.

Ligue 2 : la pire saison de l'histoire des Girondins

À l'issue de la victoire contre le Pau FC, les Girondins de Bordeaux terminent l'exercice 2023/2024 à la 12ᵉ place de Ligue 2. Ce classement est tout simplement le pire de l'histoire du club à l'échelle professionnelle, faisant pire que lors de la saison 1938/1939. À cette époque, le club avait terminé 11ᵉ de D2.

Un cataclysme donc, surtout lorsqu'on connait les ambitions affichées par le club en début de saison. 50 points pris sur l'ensemble de la saison,  50 buts marqués (1 de moins que l'an passé) et 52 buts encaissés (25 de plus que l'an passé). Une faillite collective à tous les niveaux cette saison.

Et le bilan global est encore plus décevant. L'équipe féminine du club est reléguée en D2 après une saison compliquée. Isolée, cette même section féminine est passée d'un barrage de Ligue des champions à une relégation en deuxième division en l'espace de 3 ans. Ce dimanche, l'équipe réserve s'est incliné du côté d'Anglet symbolisant une descente en régional 1.

Bordeaux : des joueurs sur le départ

“Lundi, on va commencer à parler avec Admar aux agents des joueurs. On a une liste. Certains joueurs doivent sortir, car ils n'auront pas de possibilité de jouer l'année prochaine. On a besoin de fraicheur. J'aimerais garder certains joueurs. On va vendre plus qu'on va recruter. Je préfère la qualité à la quantité (….) Notre liste comprend des joueurs libres, il faut les convaincre de venir, j'ai besoin de parler avec eux.”

“On va essayer. On a besoin d'Admar et d'un directeur sportif qui fait ce travail. Vous aurez les informations dans une dizaine de jours sur les joueurs,” explique l'entraineur espagnol Albert Riera en conférence de presse après la victoire contre Pau dans des propos relayés par Web Girondins. Le technicien espagnol se projette déjà sur la saison prochaine. Réel engagement ou numéro de communication, seul l'avenir le confirmera.

Du côté de l'effectif actuel, certains joueurs devraient quitter le navire. Selon nos informations, Zuriko Davitashvili ne devrait pas s'éterniser en Gironde. L'international Géorgien est l'une des valeurs marchandes du club. Reste à savoir si le club pourra le conserver jusqu'à l'Euro afin d'augmenter sa valeur en cas de bonne compétition. Pour rappel, le joueur possède un contrat jusqu'en 2027.

Passionné de sport et des Girondins de Bordeaux. Bercés par les arrêts de Cédric Carrasso, les coups de casque de Wendel et la finesse de Yoann Gourcuff dans un stade Chaban-Delmas en feu ! Fan de la Ligue des talents, sans oublier les coups de volant de Fernando Alonso, les attaques de Thibaut Pinot ou les atémis du général du ring Gunther.

Dernières publications

En haut