Golovkin – Alvarez : Des retrouvailles au sommet



Ce samedi s’annonce très croustillant pour les amateurs de boxe. En effet, dans la nuit du 15 septembre aura lieu la revanche tant attendue entre Gennady Golovkin et Saul Alvarez. Le premier combat s’était soldé par un nul controversé, et c’est à Las Vegas que les deux meilleurs poids moyens vont combattre pour ce qui risque d’être le combat de l’année.

Des combattants sur-motivés 

Le premier combat à laissé un coup amer à GGG et Canelo, depuis ce fameux match nul très controversé il y a un an, les deux boxeurs n’attendent que ce nouvel affrontement. D’un coté, nous avons Gennady Golovkin, le kazakh de 36 ans détenteur des ceintures WBA et WBF, compte 38 victoires dont 34 par KO. De l’autre coté, nous avons Saul Alvarez, le mexicain de 27 ans qui comptabilise 52 combat avec 49 victoires, 2 nuls et seulement une défaite contre le grand Floyd Mayweather. Ce samedi, GGG va donc défendre ses deux ceintures contre le mexicain, mais il veut aussi marquer l’histoire de la boxe de son empreinte. Ces deux boxeurs ont presque dix ans d’écart, mais cela ne fait pas peur au Triple G qui se montre très confiant et se dit meilleur que lors du premier combat. De son côté, Alvarez veut prouver qu’il est le cador de cette catégorie, surtout après sa suspension pour deux contrôles antidopage positifs. Rappelons que ce combat devait avoir lieu en mai dernier et qu’il a été reporté suite à ces événements. Le clan Alvarez revient donc plus remonté que jamais après avoir purgé ses six mois de suspension.


De l’électricité sur le ring  

La tension autour de ce combat se retrouve dans les différentes sorties médiatiques que l’on a pu voir ces dernières semaines. Les deux fighters se reprochent mutuellement des propos tenus à l’encontre de leur clan. Golovkin veut « punir » Alvarez, il a déclaré : «je veux le punir pour toutes les mauvaises choses que lui et son équipe ont faites, je veux le réduire à néant». Ces propos font suite à des critiques du coach de Canelo Alvarez à l’encontre de la façon de boxer de GGG, le qualifiant « d’âne qui ne réfléchit pas ». Dans le camp adverse, Alvarez veut n’a pas du tout envie de plaisanter, il se dit atteint par tout ce que le clan Golovkin a pu dire. Il veut faire taire le coach adverse qui le présente comme un « trouillard ». A son arrivée à Las Vegas, Saul Canelo Alvarez a lâché aux journalistes de ESPN : « je sais que parfois ça peut être dangereux de monter sur le ring avec une telle rage, une telle haine, mais j’ai de l’expérience, ne vous en faites pas ».

 

Ce combat s’annonce donc spectaculaire avec deux boxeurs remontés à bloc. Rendez-vous samedi à 5h sur bein sport pour le Main Event et afin de départager ces deux champions. 



A propos de l'auteur

Passionnée de sport en tout genre, mais une légère préférence pour celui qui se joue à 11 contre 11.Directe et droite, c'est pas de la boxe mais ma ligne éditoriale.

Poster un commentaire

ultricies mattis lectus non venenatis leo. Lorem