Football

Grande Rougadore #13 : Jimmy passion derby

Sans véritables individualités qui ressortent de cette journée de Ligue 1, nous avons décidé de mettre à l’honneur un des papys de notre championnat. L’homme aux 90 buts, l’homme des derbys, les Stéphanois le déteste, les Lyonnais l’adore, Sorbon lui reproche d’avoir couché avec sa femme: j’ai nommé Jimmy Briand.

« Top, je suis un attaquant, un attaquant français, formé au Stade Rennais je compte cinq sélections avec les Bleus. Passé par Rennes, puis Lyon, Hanovre, Guingamp et enfin Bordeaux, je suis le spécialiste des buts décisifs dans les derbys je suis je suis je suis… Vous dîtes Jimmy Briand ? C’est oui ! » L’homme aux 90 buts en Ligue 1 aime ces rivalités régionales, et il l’a encore prouvé dimanche. C’est bien simple, dans chaque club de Ligue 1 où il a évolué Briand a marqué au moins une fois contre le rival local. Avec Rennes face à Nantes, puis avec Lyon face à Saint-Etienne (trois fois, dont celui à la toute dernière seconde en 2014, qui signe une victoire 2-1 au Chaudron), sous le maillot guingampais face à Rennes (deux fois) et donc dimanche avec les Girondins face au Téfécé dans le Derby de la Garonne.

Un but d’autant plus important, qu’il amène à Bordeaux sa première victoire depuis le 20 janvier, après quatre défaites de rang toutes compétitions confondues. Tout n’a pourtant pas été facile pour les coéquipiers de Briand puisque, malgré leur ouverture du score très tôt dans le match grâce à Basic, ils ont ensuite été dominés et ont fini le match derrières leurs adversaires dans tous les secteurs statistiques (possession, nombre de frappes et de frappes cadrées, pourcentage de passe réussie…). Mais ils s’en sortent finalement avec la volée de celui qui était aligné à la pointe de l’attaque girondine. À dix minutes du coup de sifflet final, Basic rate son contrôle de la poitrine dans la surface de réparation, Cahuzac, à la lutte, dégage mollement de la tête, et Briand reprend sans contrôle sur un ciseau de face dont la trajectoire courbe surprend Reynet.

C’est le cinquième but de la saison de l’attaquant de 33 ans, arrivé en provenance de l’EAG cet été, et le 90e de sa carrière en Ligue 1, donc, ce qui en fait le deuxième meilleur buteur en activité derrière Edinson Cavani. Il lui reste encore deux ou trois saisons pour passer la barre symbolique des 100 buts et rejoindre Mamadou Niang, Philippe Gondet et Alexandre Lacazette au panthéon de notre championnat.

C’est tout pour la Ligue 1. N’oubliez pas qu’on est mardi et que le mardi c’est Champions League. Une compétition qu’a d’ailleurs joué notre Grande Rougadore  (18 matchs avec l’OL). Lyon qui joue face au grand Barça ce soir.  Nous, on se retrouve mardi prochain pour un nouveau Grande Rougadore.

 

Crédit photo: Nicolas Tucat / AFP

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire