Cyclisme

“Il gagne avec style”, une légende du cyclisme encense Tadej Pogacar avant le Giro 2024

Grandissime favori pour le classement général du Giro 2024, Tadej Pogacar semble parti pour dominer outrageusement la course. Ce qui n'a pas l'air une légende belge du cyclisme, fascinée par son style.

Ce samedi, Tadej Pogacar va découvrir le Giro. Pour la première fois de sa carrière, le Slovène s'alignera sur le Tour d'Italie, dans l'optique de faire le doublé Giro/Tour de France. Nettement favori pour le classement général, Pogacar pourrait dominer la course pendant les trois semaines et ne laisser que des miettes à la concurrence.

Malgré cette potentielle domination, certaines voix s'élèvent pour affirmer que la course sera loin d'être ennuyeuse. À commencer par Philippe Gilbert, retraité depuis 2022. “Je pense que même s'il domine, il reste très intéressant à regarder. Il gagne avec style”, a expliqué le Belge à Cyclinguptodate.

Coureur total

Selon Philippe Gilbert, Tadej Pogacar rappelle certains coureurs du passé, ultra dominants à leur époque. “Il ramène presque le cyclisme aux années 60, 70 et 80 à l'époque où Merckx et Moser partaient loin de l'arrivée et gagnaient avec des minutes d'avance plutôt que des secondes. C'est bon pour le cyclisme”, a estimé le champion du monde 2012. “Il veut gagner des classiques, le Giro et un jour la Vuelta. Ce n'est pas comme avant quand les coureurs voulaient seulement gagner le Tour de France, a-t-il ajouté. Je pense même qu'un jour il sera champion du monde.”

Au point de boxer dans la même catégorie que certaines légendes du cyclisme comme Eddy Merckx ? “Il sera l'un des plus grands cyclistes de l'histoire, mais meilleur que Merckx, c'est dur à dire. C'est difficile de comparer les époques”, a-t-il estimé.

Moins ennuyant que Froome

Cette envie de tout gagner est, selon Philippe Gilbert, ce qui marque une rupture entre le style de Tadej Pogacar et celui des grands coureurs des années 2010, dont Christopher Froome. “Ce n'est pas comme à l'époque de Chris Froome, quand il n'y avait pas de panache. Cette époque n'était pas terrible”, a-t-il jugé.

Au cours de sa carrière, le Britannique a remporté sept Grands Tours : quatre Tours de France, deux Tour d'Espagne et un Tour d'Italie. Tadej Pogacar n'en compte, pour l'instant, que deux, à savoir les Tours de France 2020 et 2021. Si le Slovène veut d'ores et déjà cimenter sa place dans l'histoire du cyclisme, cela passera par une victoire sur le Giro 2024, dans l'optique de réaliser un doublé Giro/Tour qui n'a plus été réalisé depuis celui du regretté Marco Pantani, en 1998.

Les mots "Minnesota Miracle" et "No-Call" sont rayés de mon vocabulaire. Mon cœur pleure la retraite de Drew Brees.

Dernières publications

En haut