Ils ont été Ballon d’Or : Marco Van Basten #3

0
Ligue 1

Voici votre nouveau format quotidien sur WeSportFR : chaque jour à 18h et ce, toute la semaine, sept anciens lauréats du Ballon d’Or vous seront présentés. A un peu plus d’un mois de la remise du précieux trophée, petit coup d’oeil sur certains gagnants de la récompense individuelle la plus convoitée. Troisième épisode avec le Hollandais Volant, Marco Van Basten.


Formation à Utrecht, le sommet d’Amsterdam

Né à Utrecht, le petit Marco jouera toute son enfance dans sa ville natale, d’abord à d’EDO, le club local, pour sa première saison de football. Il rejoindra ensuite l’UVV Utrecht durant 9 ans, avant de faire une dernière saison dans l’autre club de la ville à Elinkwjik. Marco a désormais 16 ans, il décide de quitter Utrecht pour signer son premier contrat professionnel chez un géant d’Europe : l’Ajax Amsterdam. Pour sa première saison, Marco ne disputera qu’un seul match, son premier. Il remplacera Johan Cruijff et inscrira son premier but au cours de cette victoire 5-0. Une passation de pouvoir entre le génie du football mondial et le futur monstre des surfaces.

Une mise en bouche car pour sa deuxième saison professionnelle, Van Basten n’est pas encore majeur qu’il réalise une première saison aboutie avec 13 buts en 25 matchs. L’attaquant est enfin lancé, son ascension ne fait que commencer mais elle s’annonce déjà irrésistible et ce n’est pas la saison 1983-1984 qui va me contredire. Un quadruplé pour le second match et un quintuplé pour conclure le championnat, ajoutez à cela 19 autres buts et vous obtenez une saison à 28 buts en seulement 26 matchs. Il gagne là son deuxième championnat en trois ans et son premier titre de meilleur Buteur d’Eredivisie.  Une saison à 22 buts et un nouveau titre de champion et de  meilleur Buteur plus tard, personne n’est préparé pour la saison 1985-1986 de l’Ajax. Une saison exceptionnelle d’un point de vue statistique avec notamment 120 buts marqués en 34 matchs, dont 37 en 26 matchs mais une seconde place amère derrière le rival Eindhoven.

Van Basten voit triple

Après une dernière saison dans son pays natal ponctué par une victoire en Coupe d’Europe des vainqueurs de Coupes et un nouveau titre de meilleur buteur avec 31 buts, son quatrième d’affilée, Marco décide de rejoindre le grand Milan AC. Marco a faim, Marco veut des titres, il rejoint donc les Sacchi, Maldini, Baresi, Ancelotti et former la triplette avec Rijkaard et Gullit qui restera dans l’histoire. Un nouveau challenge car MVB va se frotter au Calcio et son catenaccio, l’art de la défense. Après une première saison difficile à cause d’une grosse blessure à la cheville, il ne dispute que 11 match mais remportera le Scudetto. Mais la mayonnaise va prendre très vite.

Dès sa deuxième saison en Lombardie, il termine meilleur buteur du Championnat avec 19 buts, remporte la C1 et le trophée de meilleur buteur de la compétition. Une saison magnifique qu’il lui ouvrira les portes de son premier Ballon d’Or. Un trophée qu’il gagnera une deuxième année d’affilée tout comme la Coupe d’Europe des Clubs Champions. Sa dernière saison faste sera celle de 1991-1992, meilleur buteur et vainqueur du championnat pour la deuxième fois, Van Basten gagne la son troisième Ballon d’Or. Au sein du meilleur Milan de son histoire, notre joueur fétiche réalise une performance hors norme et unique que seul Cruijff et Platini avaient réalisé auparavant.

Un attaquant de classe, un joueur unique

Nous verrons Marco Van Basten pour la dernière fois sur un terrain de football lors de la défaite face à l’OM en C1. Nous sommes en 1993 et Marco n’a que 29 ans. Après douze années au plus haut niveau rythmé de titres nationaux, européens, de récompenses individuelles, mais sans avoir pu faire gagner sa sélection disposant d’une génération dorée. Marco Van Basten quitte les terrains avec une image magnifique, un joueur qui n’avait pour égal que sa classe et son talent pour marquer des buts historiques. Véritable machine à marquer devant la cage, on peut regretter la fragilité du monsieur qui ne nous a pas permit de pouvoir profiter de ce magnifique joueur qu’était Marco Van Basten.

Le Hollandais Volant restera comme un joueur iconique, un modèle pour tous les attaquants, un homme intelligent que tous les amateurs de football se doivent de connaître. Etandard d’une Nation qui dominait le football Européen, puis décisif dans le Calcio, le meilleur championnat de l’époque, Van Basten a écrit sa page dans l’histoire du football, et elle ne pouvait pas être plus belle.




Crédit Photo / Le Buteur

Crédit Vidéo / le 10 sport

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here