Féminin

JO – Football (F) : le bilan de la journée en football féminin

Après les premières épreuves de softball dans la nuit, la seconde discipline à avoir débuté dans ces Jeux olympiques de Tokyo est le tournoi féminin de football. Avec déjà une énorme surprise à la clé.

À noter que les groupes A, B, C et D concernent le tournoi masculin de football. Les trois groupes du tournoi féminin sont les groupes E, F et G.

Groupe E : le Canada et le Japon se neutralisent

Le match d’ouverture a vu la Grande-Bretagne s’imposer 2-0 face au Chili de Cristhiane Endler, nouvelle gardienne de l’OL en provenance du PSG. Un doublé de l’attaquante de Manchester City Ellen White a permis aux Britanniques de prendre les trois points, et ainsi de quasiment assurer une qualification en phase finale. En effet, les deux premières de chaque groupe verront les quarts, mais également les deux meilleures troisièmes (sur 3 groupes). Rien n’est donc perdu pour le Chili. D’autant que le second match du groupe E a vu le Canada et le Japon faire jeu égal. Sinclair avait marqué tôt dans le match, la Japonaise Iwabuchi lui a répondu à la 84e minute.

Groupe F : le Brésil facile

Face à une opposition chinoise loin d’être au niveau, les Brésiliennes ont largement et tranquillement pris le dessus (5-0). Il en faudra bien plus pour gêner les coéquipières de Marta, 35 ans et double buteuse. Autres favoris du groupe, les Pays-Bas ont explosé la Zambie 10-3 (6-1 à la mi-temps). Malgré les trois buts de Babra Banda, la Zambie est très mal partie pour une qualification qui semble déjà impossible. À noter le quadruplé de l’attaquante d’Arsenal Vivianne Miedema.

Groupe G : la Suède terrasse les Américaines dans le groupe de la mort

Vice-championnes olympiques en titre, les Suédoises ont fait le plein de confiance en infligeant une large défaite aux États-Unis, pourtant grandes favorites du tournoi. Déjà battues en 2016 en quarts de finale par la Suède, les Américaines devront vite relever la tête contre la Nouvelle-Zélande samedi prochain. En ce qui concerne la Suède, elle s’affiche comme un outsider très crédible à la victoire finale, d’autant que les championnes olympiques en titre, l’Allemagne, ne sont pas en lice, au même titre que la France. L’Australie a quant à elle réussi son entrée en matière, avec une victoire 2-1 sur son voisin néo-zélandais. Samantha Kerr a évidemment trouvé le chemin des filets.

 

La suite de cette phase de groupes aura lieu le samedi 24 juillet.

 

Crédit photo en une : Iconsport

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire