Equipe de France

JO – Football : Gignac et Savanier maintiennent la France en vie

Largement battue lors de sa rencontre inaugurale contre le Mexique (4-1), l’équipe de France olympique s’est imposée in extremis face à l’Afrique du Sud (4-3). Gignac a inscrit un triplé, tandis que Savanier a libéré les siens dans le temps additionnel.

 

Les Bleus se sont fait (très) peur. Condamnés à s’imposer contre l’Afrique du Sud pour entretenir leurs espoirs de qualification pour les quarts de finale, les hommes de Sylvain Ripoll ont complètement retourné une situation bien mal embarquée contre leurs adversaires du jour.

 

Une défense en grande difficulté

En première période, malgré deux premières alertes sur la cage de Paul Bernardoni dont un pénalty manqué par Luther Singh, les Français ont tenu bon et sont rentrés au vestiaire sur le score nul et vierge de 0-0.

En revanche, en seconde période, les Bleus ont complètement loupé leur entame. Kodisang a profité d’une incompréhension entre Bernardoni et Michelin pour marquer dans le but vide et ouvrir le score (1-0, 53e). Des largesses défensives qui ont également été à l’origine du deuxième but des Bafana Bafana. Sur un centre de l’inévitable Kodisang, Makgopa a victorieusement repris le ballon devant un Bernardoni loin d’être irréprochable sur la couverture de son premier poteau. Une réalisation qui a permis aux Sud-africains de reprendre l’avantage quelques minutes seulement après une première égalisation d’André-Pierre Gignac (1-2, 72e).

 

Le show Gignac

L’ex-marseillais a été le grand bonhomme de cette rencontre. Outre son premier but du jour, son deuxième de la compétition, Gignac a sonné la révolte à dix minutes du terme en égalisant une deuxième fois, de la tête (2-2, 78e). Sur un pénalty catapulté au fond des filets adverses, il s’est même offert un triplé salvateur qui a permis aux Bleus de rester au contact au tableau d’affichage, alors que l’Afrique du Sud avait repris une troisième fois les devants grâce à une superbe frappe enroulée de Mokoena (81e).

Mais le numéro 10 français ne s’est pas arrêté là. Au four et au moulin, l’attaquant des Tigres a déboulé sur le flanc gauche pour adresser un dernier centre en direction de Teji Savanier. S’il a souvent connu des difficultés de positionnement au sein de son double pivot avec Lucas Tousart depuis le début de ces JO, le joueur de Montpellier a cette fois-ci été au bon endroit, au bon moment. Sa frappe du pied gauche est venue se loger dans le petit filet de Williams, offrant ainsi un succès inespéré aux Bleus (4-3, 90e+2).

Si l’équipe de France n’a toujours pas convaincu sur le rectangle vert, deux de ses trois individualités de plus de 24 ans lui ont permis de se sortir d’un traquenard qui aurait pu entériner ses espoirs de qualification pour la suite de la compétition.

 

Forcément positive comptablement parlant, cette victoire ne devra néanmoins pas être un trompe-l’œil pour le staff français. Les Bleus devront sans doute afficher un bien meilleur visage face au Japon (mercredi, 13h30) pour espérer voir la phase finale de ces Jeux olympiques.

 

Crédit photo de l’image en Une : Icon Sport

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire