Football

JO – Football : les Bleus éliminés dès la phase de groupes !

France football

C'est un petit coup de tonnerre même si ce n'est pas vraiment une surprise. Après une lourde défaite inaugurale face au Mexique et une victoire arrachée de justesse contre l'Afrique du Sud, les Bleus ont pris une nouvelle leçon de football par au Japon. La défaite 4 buts à 0 face au pays hôte est synonyme d'élimination pour les hommes de Sylvain Ripoll.

La réussite ne pouvait pas tout faire ! Même si les Bleus s'étaient donné une chance de se qualifier grâce à leur victoire obtenue dans le temps additionnel face à l'Afrique du Sud, ils ont subi une nouvelle humiliation contre l'hôte japonais. Menés 2-0 à la pause, ils devaient remonter 4 buts pour espérer voir le prochain tour. Au contraire, les Japonais ont alourdi le score en inscrivant 2 nouveaux buts.

 

Une envie déjà rentrée en France

Rapidement menés au score, après le but de Kubo (27e), les Bleus n'ont rien proposé en phase offensive. Difficile d'inquiéter la défense japonaise avec seulement un petit tir sur tout le match. Très peu de temps après l'ouverture du score, le Japon a fait le break grâce à la réalisation de l'ancien Marseillais Sakai (34e).

Avec le résultat simultané du match entre le Mexique et l'Afrique du Sud, les coéquipiers de Gignac devaient gagner de 2 buts pour se qualifier en quarts de finale. À défaut de l'attendre, on pouvait au moins espérer un léger sursaut d'orgueil après la pause. Ce dernier n'est jamais venu et, au contraire, les Bleus ont plutôt essayé de ne pas encaisser de 3e but.

Celui-ci est pourtant arrivé à la 70e minute. Les Japonais, naviguant à souhait dans une défense immobile, ont inscrit un nouveau but par Miyoshi. Sans doute plein de frustration, Randal Kolo Muani a commis une très grosse faute sur le dernier buteur et a logiquement été expulsé. Dans les dernières minutes, Maeda a conclut l'humiliation avec un quatrième but pour définitivement renvoyer les Bleus dans l'avion du retour.

Fin de l'aventure japonaise pour les hommes de Ripoll. Jamais en accord offensivement, les Bleus ont eu un manque d'envie beaucoup trop important en défense notamment.

Dernières publications

En haut