Football

JO Paris 2024 : Règles, Records, Format… Tout savoir sur le Football

Championne du monde de football en 1998 et 2018, l’équipe de France a aussi été sacrée championne olympique durant son histoire. Savez-vous à quand cela remonte ? Tour d’horizon des règles, des records et du format du football aux Jeux Olympiques. 

Les règles du football

Le football est un sport qui se joue sur un terrain d’une centaine de mètres de long. Deux équipes, constituées chacune de onze joueurs, s’affrontent durant 90 minutes, avec l’objectif de marquer le plus de buts pour remporter le match. 

  • Une rencontre dure 90 minutes, scindée en deux mi-temps de 45 minutes, avec une pause de 15 minutes entre les deux périodes. 
  • En cas d’égalité, une prolongation de deux fois 15 minutes est disputée. Si aucune des deux équipes n’est parvenue à faire la différence, place à la séance de tirs au but. Avec au moins cinq tentatives de chaque côté, puis une “mort subite” avec l’élimination de la nation qui manquera en premier (en cas de réussite de l’adversaire). 
  • Le football est un sport qui se joue avec les pieds, mais pas que. Ainsi, toutes les parties du corps sont autorisées, à l’exception des mains, jusqu’aux épaules. Seuls les gardiens de but, chargés d’empêcher les adversaires de marquer, peuvent se servir de l’intégralité de leur corps. 
  • Les lois du jeu ont été créées pour fixer les règles du football. Touche, corner, coup-franc, hors-jeu, penalty sont autant de notions qu’il vous faudra prendre en compte pour dompter les règles de ce sport. 

Le format du football aux Jeux Olympiques

Les tournois olympiques de football masculin et féminin diffèrent sur plusieurs points. Ainsi, chez les hommes, 16 nations sont invitées à participer, contre 12 chez les femmes. Autre particularité, seuls les joueurs de moins de 23 ans sont autorisés à prendre part aux JO masculins. Trois exceptions sont cependant acceptées dans le groupe des 18 joueurs sélectionnés. 

Les quatre groupes du tournoi masculin de football aux JO de Paris 2024

  • France, États-Unis, Indonésie ou Guinée, Nouvelle-Zélande (Groupe A)
  • Argentine, Maroc, Irak, Ukraine (Groupe B)
  • Ouzbékistan, Espagne, Égypte, Ukraine (Groupe C)
  • Japon, Paraguay, Mali, Israël (Groupe D)

Les trois groupes du tournoi féminin de football aux JO de Paris 2024

  • France, Colombie, Canada, Nouvelle-Zélande (Groupe A)
  • États-Unis, Nigéria, Allemagne, Australie (Groupe B)
  • Espagne, Japon, Zambie, Brésil (Groupe C)

Dans les deux tournois, suivront des quarts de finale ainsi que des demi-finales. La finale permettra de décerner les médailles d’or et d’argent, tandis qu’une petite finale offrira la possibilité de décrocher la médaille de bronze. Alors qu’au moins cinq enceintes sont requises, ce sont pas moins de sept stades qui seront concernés par ces Jeux Olympiques de Paris 2024 : 

  • Paris (Parc des Princes)
  • Nantes (Stade de la Beaujoire)
  • Saint-Etienne (Stade Geoffroy-Guichard)
  • Lyon (Décines-Charpieu)
  • Bordeaux (Matmut Atlantique)
  • Marseille (Orange Vélodrome)
  • Nice (Allianz Riviera)

L'histoire du football aux Jeux Olympiques

Le football est une discipline olympique depuis les Jeux Olympiques de 1900 à… Paris. 124 ans plus tard, voilà les JO de retour en France. Les règles ont évolué, le tournoi ayant été réservé aux amateurs jusqu’en 1984. Pour l’anecdote, l’épreuve olympique de football démarre toujours deux jours avant la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques. Et ce, depuis les JO de 1992, à l’exception de l’édition 1996. L’épreuve féminine, elle, a fait son apparition en 1996, à Atlanta. 

Chez les hommes, la Hongrie est la nation la plus titrée, mais l’Argentine et le Brésil ont remporté quatre des cinq dernières éditions à eux deux. En l’absence de la Seleçao, l’Albiceleste espère remettre la main sur une médaille d’or plus glanée depuis 2008. L’équipe de France, championne olympique en 1984, n’est plus montée sur le podium depuis. Devant son public, elle espère rectifier le tir. Les hommes de Thierry espèrent toujours compter sur le soutien de quelques champions du monde. On pense, en premier lieu, à Kylian Mbappé. Antoine Griezmann pourrait aussi être de la partie. Quant à Olivier Giroud, Hugo Lloris ou encore Karim Benzema, leur participation est bien plus incertaine. Avec le Nigeria, titré en 1996, et le Cameroun, couronné en 2000, le continent africain regorge de talent. L’Asie, avec la médaille de bronze de la Corée du Sud en 2012, n’étant, historiquement, pas à prendre à la légère, elle non plus. 

Du côté de l’équipe de France féminine, troisième nation mondiale, elle n’est paradoxalement jamais montée sur un podium olympique. Médaillés six fois en sept éditions, couronnées à quatre reprises, les États-Unis feront bien évidemment partie des favoris. Attention aussi au Canada, médaillé de bronze en 2012 et 2016, avant de s’adjuger la médaille d’or sur les JO 2020 de Tokyo. Enfin, l’émergence de l’Espagne, de l’Angleterre, et les deux dernières médailles d’argent de la Suède, nous promettent une bien belle bagarre.

Nordiste pure souche, amoureux du sport avec un grand S. Pas croyant, mais pratiquant (badminton, tennis, course à pied, football...), capable de dévorer n'importe quelle épreuve de n'importe quelle discipline. L'union fait la force, la diversité sportive proposée par WeSport en est une, aussi !

Dernières publications

En haut