Joaquin Correa, Évolution Permanente

0
Ligue 1

Joueur plutôt méconnu du grand public, Joaquin Correa, 26 ans cette année, vit l’une des saisons les plus excitantes de sa carrière dans une Lazio qui tourne à plein régime. Récit.

Tucu

Né à Juan Batista Alberdi, petite ville du nord ouest de l’Argentine dans la région de Tucuman, c’est à plus de 1000 kilomètres de chez lui que le jeune Joaquin fera ses classes de footballeur. Une première expérience à River Plate avant de rejoindre le modeste club de Renato Cesarini à Rosario puis de retourner dans la banlieue de Buenos Aires à l’Estudiantes la Plata. C’est d’ailleurs avec ce dernier club que celui que l’on surnommera Tucu, à cause de sa région natale, fera ses premiers pas dans le monde professionnel.

Crédit photo / Pinterest

Dans une période de profonde instabilité sportive, l’Estudiantes enchaîne pas moins de sept coachs entre 2011 et 2013. Des changements incessants qui empêchent le club de jouer les premiers rôles. Dans ce marasme ambiant, un petit jeune se voit promu par Martin Zuccarelli et débute chez les grands en mai 2012. Joaquin “Tucu” Correa est désormais joueur professionnel.

Alerte potentiel

Après une saison 2012-2013 où Correa ne jouera que les derniers matchs, l’attaquant se verra beaucoup plus utilisé grâce à l’arrivée de Mauricio Pelligrino sur le banc de Los Pincharratas. Trente-deux matchs qui l’installent comme titulaire indiscutable la saison suivante. Une saison qui sera marquée par un transfert au mercato d’hiver et un départ vers l’Europe, direction l’Italie et la Sampdoria pour huit millions d’euros.

Crédit photo / Genovva Republica

Dans le pays de la Botte, Tucu Correa connaît six premiers mois très durs où il joue relativement peu (six apparitions en Série A). La saison qui suivra sera plus probante en terme de jeu avec des titularisations comme des sorties de banc en tant que joker. Seulement trois buts en 25 matchs mais un potentiel certain et des qualités qui attirent l’oeil.

Épisode Sevillan

Recruté par le fameux Monchi pour le sulfureux Jorge Sampaoli dans un nouveau projet ambitieux. Joaquin Correa franchit un palier en rejoignant un effectif composé d’internationaux comme Ben Yedder, N’Zonzi, Nasri ou encore Ever Banega. Sous les ordres de son compatriote, Tucu s’intègre en douceur : sept premiers mois où le temps de jeu est parcimonieux avant de vraiment s’installer comme titulaire à partir de février.

Crédit photo / Instant Foot

Joueur offensif, l’Argentin peut jouer sur tous les postes de l’attaque. Plutôt utilisé sur les côtés jusqu’à son arrivée à la Lazio, son retour en Italie et le côtoiement de Simone Inzaghi le voit se recentrer comme un attaquant de soutien. Joueur dribbleur et explosif, Joaquin Correa est un joueur de déséquilibre qui peut multiplier les longues courses. De plus en plus décisif devant le but, sa finition reste encore à améliorer, tout comme ses stats de passes décisives.

Deuxième attaquant

Vous l’aurez compris, Correa ne restera que deux saisons en Andalousie. À l’été 2018, l’homme de Tucuman rejoint l’Aigle de la Lazio Rome. Une arrivée bénéfique pour le joueur qui semblait un peu stagné en Espagne. Dans une équipe en constante progression avec un style de jeu attractif avec des joueurs comme Immobile ou Milinkovic Savic, Joaquin est dans son élément et se voit régulièrement associé en soutien du capocannoniere italien.

Dans une Lazio qui joue désormais le titre cette saison, l’international Albiceleste (4 sélections), s’est imposé et est sur les bases de sa meilleure saison statistiques en carrière puisqu’il compte déjà 8 buts TCC (son record est de 9).

Une fin de saison haletante donc pour cette jeune équipe romaine qui allie surprise et maîtrise. Une invitation à la table des grands inattendue mais où le boyfriend de l’ancienne Miss Espagne Desire Cordero compte bien s’installer durablement. À la Lazio comme avec l’Argentine, l’avenir s’inscrit avec un certain Joaquin.

Crédit photo / Rivista Undici

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here