Judo : la vague d’annulation continue

0

Les annonces se suivent et se ressemblent dans le monde du sport, où les compétitions s’annulent une à une.
Hélas, le judo ne fait pas exception en ces temps d’épidémie et c’est ainsi que les événements majeurs du circuit international se trouvent reportés.

Vers un rallongement de la période qualificative olympique

Alors que Teddy Riner devait retrouver la compétition au Grand-Prix de Rabat le 8 mars, celui-ci a été parmi les premiers à être annulé. Dans la continuité, la Fédération Internationale de Judo et son président Marius Vizer (photo) ont décidés l’annulation des tournois de qualification olympique prévus en Russie, Turquie ou encore Géorgie.

Toutes ces dates étaient pourtant entourées dans l’agenda de plusieurs athlètes, que ce soit pour emmagasiner des informations sur les adversaires ou de points précieux dans la course aux Jeux.
Ce dernier cas de figure était celui du géant français qui pourra donc profiter de l’extension de la date limite dorénavant fixée au 30 juin.

S’il devait impérativement marquer des points d’ici le mois de juin, il lui faudra probablement s’aligner sur les Championnats d’Europe reportés à une date ultérieure et pour l’heure inconnue.

Une annulation à tous les niveaux

Ces décisions prises dans l’intérêt de la santé de tous ne touchent pas que les athlètes de l’élite mondiale, puisque les compétitions des cadets et juniors programmées jusqu’à fin avril sont elles aussi annulées.

En France, la décision a même été prise par les hautes instances d’annuler les rassemblements prévus pour les plus jeunes (Coupe de France minimes, demi-finales cadets..).

 

L’optimisme nous pousse à espérer un retour à la normale très prochain, permettant à chacun de reprendre ses habitudes. Mais pour l’heure, plane encore sur la planète sport l’ombre de l’annulation des Jeux Olympiques pour lesquels l’organisation se veut très rassurante.

 

Crédit photo : International Judo Federation

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here