Ça roule…

Preview 2022 : Jumbo-Visma

WeSportFR vous fait patienter avant la reprise de la saison cycliste et, surtout, pour vous rendre incollable jusqu'aux premiers coups de pédales de la saison qui s'annonce. Aujourd'hui ? On s'attaque à la Jumbo-Visma de Primoz Roglic. Après deux échecs lors des deux dernières Tour de France, la formation néerlandaise tentera une nouvelle fois de ramener le jaune à Paris. 

Le coup d'oeil en arrière : le jaune, toujours manquant 

Dire que les Jumbo-Visma ont loupé leur saison serait exagéré. Néanmoins, la formation néerlandaise du haut de ses 43 victoires a loupé une nouvelle fois la coche du Tour de France. Primoz Roglic, victime du chute lors de la huitième étape a été contraint d'abandonner le lendemain. Le rêve du jaune s'est nouvelle fois envolé. Les néerlandais sont tout de même monté sur le podium du Tour grâce à Jonas Vingegaard, deuxième du Tour derrière l'O.V.N.I Tadej Pogacar. Le danois a surpris son monde en 2021. Deuxième du Tour, il avait réalisé un début de saison tonitruant en remportant une étape une étape sur l'UAE Tour et en survolant la Semaine Coppi e Bartali.

Même s'il n'a pas atteint son objectif suprême Primoz Roglic a une nouvelle fois réalisé une excellente saison. Dans la première partie de saison, il a remporté Paris-Nice et le Tour du Pays-Basque. Remis de sa chute et auréolé de sa médaille d'or aux Jeux Olympiques, Roglic a survolé la Vuelta en remportant 3 étapes et le classement généra avec 4'42” d'avance sur son dauphine Enric Mas.

L'autre grand leader de la formation, Wout Van Aert a une nouvelle fois réalisé une saison grandiose. Il a certes échoué à remporter le Tour des Flandres et Paris-Roubaix mais le belge ne s'est pas manqué. Il a ajouté 13 nouvelles victoires dont Gent-Wevelgem et l'Amstel Gold Race. Exceptionnel sur le Tour de France, il a remporté l'étape du Ventoux, un chrono et l'étape de Paris. Bref, Wout Van Aert est un homme à tout faire.

Wout Van Aert vainqueur de la 21e étape sur le Tour

Le marché de l'hiver : un recrutement cohérent

7 départs pour 7 arrivées du coté de la Jumbo-Visma cet hiver. La formation néerlandaise a vu George Bennett filer chez l'ennemi d'UAE-Team Emirates et a décider de se séparer de son sprinteur maison Dylan Groenowegen, qui traversera l'Océanie pour rejoindre le pays des kangourous, et Antwan Tolhoek. La Jumbo-Visma a également les départs à la retraite de Tony Martin, Paul Martens, Christoph Pfingsten et Maarten Wynants.

Pour faire face au départ de George Bennett, les néerlandais ont recruté Rohan Dennis. L'ancien double champion du monde du chrono devrait participer au prochain Tour de France dans le but d'aider Primoz Roglic à ramener le maillot jaune à Paris. La Jumbo-Visma a également renforcé son groupe en vue des classiques avec les arrivées de Tosh Van der Sande, Tiesj Bennoot et de Christophe Laporte. Elle a également recruté le vététiste Milan Vader et les jeunes Michel Hessmann et Tom Van Dijke en provenance de son équipe de développement.

Christophe Laporte a rejoint la formation néerlandaise à l'intersaison

Les objectifs de 2022 : Tout pour Van Aert et Roglic ?

L'objectif principal de la formation néerlandaise sera sans aucun doute (d'enfin) remporter le Tour de France avec Primoz Roglic. Deuxième en 2020 après sa défaillance lors de l'avant-dernière étape et victime d'une chute en 2021 qui l'a contraint à l'abandon, le slovène tourne autour du maillot jaune depuis quelques saisons maintenant. Triple vainqueur de la Vuelta (2019, 2020 et 2021) , le slovène sait qu'il ne lui reste plus beaucoup de chance de remporter le maillot jaune à l'aube de 33 ans. Pour accomplir son rêve, il adoptera un programme light en début de saison. Paris-Nice, le Pays-Basque ainsi que les classiques ardennaises seront les seules courses où il s'alignera avant le Tour de quoi pouvoir s'adonner à quelques stages en altitude dans les alpes françaises à Tignes où le slovène a l'habitude de prendre ses quartiers.

La Jumbo-Visma compte également beaucoup sur Wout Van Aert. Le belge étincelant depuis trois ans maintenant ne fait que dépasser les attentes placées en lui. Le belge a fait du Ronde et de Paris-Roubaix sa priorité pour le début de saison. Le belge a vu son équipe se renforcer durant l'intersaison avec la signature notamment de Bennoot et Laporte. Ensuite, il devrait se concentrer sur la préparation du Tour de France où il a pris l'habitude de briller (6 victoires d'étapes en trois participations).

D'autres coureurs auront également un rôle à jouer au sein de la Jumbo-Visma en 2022. Le norvégien Tobias devra confirmer sa très belle 9e place sur le Giro 2021. Le vainqueur du Tour de l'Avenir 2019 a cependant été très timide dans ses autres courses de la saison et devrait souffrir de la concurrence en 2022. Pas sûr qu'il dispose de beaucoup de marges de manœuvre cette saison. Quid de Steven Kruisjswijk ? Le néerlandais est clairement en perte de vitesse depuis sa troisième place sur le Tour 2019. Qu'en sera t-il de saison de 2022 ? À 34 ans le coureur néerlandais n'apparait plus aujourd'hui être en mesure de jouer le Top5 sur un Grand Tour. Il devrait se contenter d'après les premières informations sur un rôle d'équipier lors du prochain Tour de France. Sepp Kuss pourrait de ce fait bien profiter de la perte de vitesse du néerlandais. L'américain a de nouvelles fois été excellent en 2021. Vainqueur d'une étape sur le Tour de France après l'abandon de son leader Primoz Roglic, il a terminé huitième de la Vuelta. Suffisant à en faire un leader ? Pas si sûr mais l'américain se place comme la troisième force de la formation néerlandaise derrière Roglic et Vingegaard. Ce dernier a été la grande surprise de la saison. À 25 ans, le danois s'est révélé comme un coureur capable de jouer le podium sur un grand Tour. Vainqueur au sommet de Jebel Hais, il avait ensuite remporté le Semaine Coppi e Bartali avant de terminer deuxième du Tour du Pays Basque remporté par son leader Primoz Roglic. Le danois a profité de l'abandon de Roglic pour se transformer en leader de son équipe sur le Tour. Étincelant, il a été le dernier à offrir de la résistance à Tadej Pogacar sur de nombreuses étapes de montagne. Pour son deuxième Grand Tour seulement de sa carrière le danois a terminé à la deuxième derrière l'intouchable Tadej Pogacar.

Roglic remportera t-il enfin le Tour de France ?

Le coureur à suivre : Tom Dumoulin 

Quels coureurs va nous faire suivre la Jumbo-Visma cette saison ? La question est assez complexe tant la formation néerlandaise compte de phénomènes au sein de ses rangs. De notre coté, nous jetterons notre dévolu sur Tom Dumoulin. Vainqueur du Giro 2017, deuxième du Giro 2018 et Tour 2018 le néerlandais était au sommet de sa carrière lorsqu'il a décidé de prendre une pause au début de la saison 2021 pour le bien de sa santé mentale. Après de nombreux mois sans compétition, Dumoulin a repris la compétition lors de son championnat national de contre-la-montre où il s'est imposé. Le néerlandais a ensuite participé au Tour de Suisse et au Benelux Tour où il a pris quelques honorables places. Il a également remporté la médaille d'argent aux Jeux Olympiques de Tokyo cet été lors du contre-la-montre.

Lors d'une interview chez nos confrères de Cyclingnews, Dumoulin explique avoir retrouver le goût du cyclisme : “Je suis devenu coureur cycliste pour donner le maximum de moi-même. Essayer d'obtenir des résultats est encore la meilleure chose pour moi. Je ne suis pas content quand je dois seulement courir à l'avant pour les autres. Après, je peux être un atout pour l'équipe quand je suis à 95% de mes capacités. Je veux évoluer à 100%, je veux courir des épreuves courtes et bien sûr gagner. Lesquelles ? Nous allons voir en décembre. Mais je n'exclus certainement pas les Grands Tours en 2022. Je trouve que c'est un grand défi et je sais que je peux être très bon dessus”. Alors quel Tom Dumoulin verront nous en 2022 ?

Nous avons très peu d'informations sur son programme de compétition mais il devrait participer au Giro d'Italia. Sera t-il capable cependant de jouer les premiers rôles ? Tout dépendra de son travail cet hiver. Dumoulin semble toujours être le formidable rouleur qui l'avait permis de devenir champion du monde de contre-la-montre en 2017. Cependant, il n'a pas couru en haute montagne depuis le Tour 2020 soit plus d'un an et demi. Seul l'avenir nous le dira si Dumoulin pourra de nouveau être un favoris à un grand tour. Une chose qui est sûr c'est qu'il sera très interessant d'observer le natif de Maastricht durant cette saison.

À lire aussi : Chris Froome peut-il revenir à son meilleur niveau ?

Dernières publications

En haut