Championnats Etranger

Karim Benzema, légende de son temps

Arrivé à Madrid sur la pointe des pieds il y a bientôt douze ans, Karim Benzema s'est saison après saison imposé comme un titulaire indiscutable à la pointe de l'attaque merengue. Au point d'être aujourd'hui considéré comme une légende du Real Madrid. Retour sur les moments qui ont marqué le passage du Français dans la capitale espagnole.

 

Des débuts compliqués…

9 juillet 2009. Karim Benzema foule pour la première fois la pelouse du stade Santiago Bernabeu, à Madrid. Accompagné sur le banc des arrivés par des légendes telles que Kaka et Cristiano Ronaldo, le Lyonnais fait partie d'un mercato galactique souhaité par le président du club, Florentino Perez. Des investissements censés redonner de sa splendeur passée à un Real Madrid qui peine à retrouver son standing d'antan.

Cependant, lors de ses premières saisons dans la capitale espagnole, Benzema n'est pas titulaire indiscutable. Manuel Pellegrini puis José Mourinho lui préfèrent Gonzalo Higuain, et le Français doit compter sur des pépins physiques de l'Argentin pour glaner du temps de jeu. Une situation compliquée à gérer pour le Gone d'origine, qui vient s'ajouter à la barrière de la langue, et rend son intégration difficile. Sa relation compliquée avec Mourinho suscite même un traitement médiatique démesuré à leurs égards.

Mais celui qui deviendra “KB9” refuse de se laisser abattre, et profite de chaque minute pour s'illustrer. Il semble avoir compris les attentes du “Special One”, et se met toujours plus au service du collectif pour gagner sa place dans le onze. Le Français devient progressivement indispensable dans le système de jeu madrilène. Les époques passent, les entraîneurs se succèdent, mais Benzema, lui, reste.

Benzema discusses Mourinho's management during bad spell | Football | Sport | Express.co.uk

Crédit photo : Daily Express

 

…Qui ont construit sa légende

En 2013-2014, après les départs successifs de Gonzalo Higuain (vers Naples) et d'Alvaro Morata (vers la Juventus), le Français est débarrassé de toute concurrence et s'impose définitivement comme le n°9 du Real sous Carlo Ancelotti. S'en suivent des années légendaires, lors desquelles Karim Benzema devient le principal lieutenant de Cristiano Ronaldo, et s'affirme comme une pièce maîtresse d'un trio offensif qui martyrise l'Europe (la fameuse “BBC” – Bale/Benzema/Cristiano).

Une BBC qui inscrit 108 buts en cinq saisons de Ligue des Champions, et qui permet à la Maison Blanche d'ajouter pas moins de quatre Ligue des Champions à son armoire à trophées. Suite au départ des deux joueurs entre 2019 et 2020, Karim Benzema devient l'atout majeur de l'attaque madrilène, et retrouve plus de liberté, tout en ayant autant de responsabilités à porter sur ses épaules.

https://i2-prod.mirror.co.uk/incoming/article12595555.ece/ALTERNATES/s1200b/umbikap8igolytkd02pg.jpg

Crédit photo : The Mirror

Faisant partie des cadres d'un effectif trois fois champion d'Europe consécutivement entre 2016 et 2018, Benzema est chargé d'accompagner une nouvelle génération de jeunes joueurs (Vinicius, Asensio, Rodrygo…). Ce dernier a toujours le désir de se mettre au service du collectif, mais doit désormais être plus présent devant le but pour combler la perte statistique que représentait un Cristiano Ronaldo sur l'ensemble d'une saison. Une mission rendue d'autant plus complexe par les récurrentes blessures d'Eden Hazard, initialement recruté pour l'épauler. Malgré des semaines parfois compliquée, le Real continue d'assurer l'essentiel lorsqu'il est dos au mur, et l'ex-international français justifie match après match son nouveau statut.

 

Nouveau statut, même influence

En 2020, dans un contexte de crise sanitaire mondiale, le Français s'illustre grâce à une palette technique toujours plus large, et s'affirme comme un des leaders de l'équipe madrilène (avec des joueurs comme Sergio Ramos ou Luka Modric). Karim Benzema sait faire jouer, marquer, faire marquer, et contribue amplement au titre en Liga, remporté en juillet. Pour preuve, il est élu meilleur joueur du championnat pour la saison 2019-2020, une première pour un joueur autre que Lionel Messi ou Cristiano Ronaldo depuis 2009.

Début 2020-2021, l'attaquant ne semble pas rassasié par ses récents succès, et continue de porter une équipe toujours privée d'un Eden Hazard recruté à prix d'or. L'assise défensive loin d'être rassurante, les jeunes joueurs loin de donner satisfactions et les blessures venant toujours plus compliquer la tâche des Merengue, Benzema doit une nouvelle fois se sublimer dans les grands rendez-vous pour sortir les siens du marasme.

Une tâche qu'il remplit à merveille, notamment en Ligue des Champions, où l'ex-international français inscrit un doublé contre Mönchengladbach lors de la sixième et ultime journée des matchs de poule (2-0). Une prestation qui qualifie le Real Madrid pour les 8e de finale, malgré une entame de campagne extrêmement compliquée. Entre-temps, il devient le joueur étranger le plus capé de l'histoire du Real Madrid (avec plus de 530 matchs, devant Roberto Carlos) et continue d'inscrire de nombreux buts décisifs en Liga.

 

Dans quelques semaines maintenant l'attend une confrontation avec l'Atalanta Bergame, lors de laquelle le protégé de Zinédine Zidane tentera d'être une nouvelle fois décisif. Le Real en aura besoin, s'il veut espérer voir les quarts de finale de la Ligue des Champions pour la première fois depuis 2018.

 

Crédit photo de l'image en Une : RFI


Grégoire Allain

"La défaite n'est pas mon pire ennemi, c'est la peur de la défaite qui l'est." Rafael Nadal.

Dernières publications

En haut