L1 : Saint-Etienne – Paris (0-1), les notes du match

Après un match fermé, puis ouvert, puis refermé, voici les notes de ce Saint-Etienne – Paris (0-1). Avec une pointe d’humour. Mais sans langue de bois.

Les notes de Saint-Etienne :

Ruffier (4) : Son dégagement coûte probablement le point du nul aux Stéphanois. Il n’apprend pas de ses erreurs, puisqu’un autre de ses dégagements avait coûté des points, cette fois contre Lyon.

Kolodziejczak (4) : À la base il aurait du avoir 3. Mais son passo doble sur le dribble de Draxler est magistral. Et ça, j’achète.

Perrin (1) : 1 capitaine, 1 Perr1, 1 Parent 1. Encore un pote de Van Damme : 1+1 = 11.

Debuchy (5) : Il aura eu de la chance que Di Maria ne soit pas dans un bon match. Son apport offensif aurait pu être plus important.  Diony (non noté), son remplaçant aura fait un bon footing.

Gabriel Silva (3) : David > Bernardo > Thiago > Gabriel. Encore une contrefaçon venue d’Asie.

Monnet-Paquet (4) : Kévin Meilleur Player (KMP). Adoré dans le Forez, il aura rendu une copie plutôt moyenne. Cependant, sa polyvalence est un atout.

M’Vila (10) : Comme son numéro à l’Euro 2020. Il sera meneur de jeu. Oui, oui.

Aït Benasser (6) : On en a vu déjà ben assez. Merci Monaco pour le cadeau.

Hamouma (6) : Mais pourquoi Jean-Louis l’a sorti. Il s’en sortait pourtant si bien. il a multiplié les bons appels dans le dos des milieux parisiens. Et surtout : POURQUOI PAGA L’A-T-IL INTERVIEWE ??? Remplacé par Beric (non noté) qui a armé une volée qui ne serait de toute façon pas allé au fond.

Khazri (3) : Très peu inspiré ce soir. Souvent vu en train de râler. Il a connu des jours meilleurs. Allez, courage Wahbi, tu peux faire mieux !

Cabella (3) : Sans Jul à ses côtés, c’est beaucoup plus dur. Serait bien meilleurs avec les Corses à Las Vegas.

Les notes de Paris :

Areola (6 ou 7) : On t’a pas vu Alphonse. Alors tu préfères un 6 ou un 7 ? On te laisse choisir. Encore une fois propre dans tout ce qu’il entreprend cependant.

Kehrer (5) : Paumé sur le terrain, bouffé par des Foreziens. Un forain.

Silva (7) : > Gabriel. O Monstro semble en confiance. Gare au prochain craquage psychologique quand il enchaînera les boulettes face à Manchester.

Marquinhos (7) : C’est lui, le Franchise Player de Paris. Champion mon frère. Finalement, Tuchel prouve que l’on peut reconvertir un défenseur en 6, c’est aussi ça la Ligue des Talents.

Dani Alves (5) : Pour un joueur au crépuscule de sa carrière, il en a encore dans les jambes. D’habitude, plus on vieillit, plus on recule sur le terrain. lui ne cesse d’avancer.

Diaby (5) : Le titi parisien n’a pas été très à l’aise dans ce milieu à 5. S’entend bien avec Bernat, mais trop de déchet technique. Dommage.

Paredes (6) : Un match plutôt neutre. Une belle inspiration de la tête sur le but de Mbappé, mais il souffre beaucoup de la comparaison avec Verratti. Pas encore la paire d’as attendue.

Bernat (4) : Super arrière gauche. Non. Jamais sur son côté, adepte des semelles. Remplacé par Corentin Dagba (non noté), un autre petit prince.

Mbappé (7) : Franklin a bien grandi, il sait désormais faire ses lacets et compter deux par deux. À donc évolué en Donatello. Mais on a toujours envie de lui faire des câlins. Un beau but tout en finesse, soyeux.

Draxler (A) : ressemble à une Mercedes Classe A. La marque Allemande, le style en moins. Remplacé par Kurzawa (non noté) qui retourne sur un rond-point du 93, où il sera surement plus utile que sur le terrain.

Di Maria (5) : Voulait voler la vedette à Mbappé Lottin en se mettant en pointe. Tu es meilleur dans l’ombre Angel, tu es un assassin. Remplacé par Kimpembe (non noté) qui aurait presque pu rentrer avec ses enceintes, histoire d’ambiancer le Chaudron.

A propos de l'auteur

Si un jour on m'avait dit que je deviendrais journaliste F1 ... Fan d'athlètes espagnols en tout genre, mais surtout d'un en particulier. Considéré comme un footix par mes pairs, je supporte fièrement l'Olympique Lyonnais. Considéré comme un basketix par mes pairs, je supporte fièrement GSW.

Poster un commentaire

dapibus justo vel, mattis mi, sed porta. ipsum commodo Donec