La folle saison du Bourges Foot

Il y a des histoires comme ça qui font le bonheur des fans de football, et pour une fois, c’est en plein milieu du pays que cela s’est déroulé. Bourges, 70 000 habitants, capitale du Berry et préfecture du Cher a été le lieu d’une saison pleine de folie, celle du Bourges Foot.

Le petit poucet

C’est l’histoire du Bourges Foot, club de la banlieue nord de la cité berruyère, d’ailleurs pour l’anecdote le club se nommait encore Jeunes Bourges Nord il y a quelques saisons. Le club n’est alors même pas hiérarchiquement le meilleur club du département ni même de la ville, le concurrent local était le Bourges 18 anciennement FC Bourges ayant évolué en D2 il y a de ça presque 25 ans. Le club de Bourges Foot est engagé en National 3 cette saison, profitant des remises à niveau des championnats nationaux pour gravir un échelon la saison passée. Plus petit budget de National 3, les hommes du coach Laurent di Bernardo entame l’exercice 2018-2019 en étant bien loin d’imaginer leur saison fantastique pour ce club qui dispute encore ses rencontres sur un terrain synthétique, dans des quartiers ou seulement 40% de la population possède un emploi.

Premiers coup d’éclats

Après une défaite d’entrée face à la réserve du C’ Chartres Foot, les Verts et Noir berrichons vont commencer leurs coups d’éclats par une victoire 2-0 à domicile contre la réserve de l’US Orléans, un des favoris au titre et donc à la montée en National 2 (Ndlr : seul le premier de chaque groupe de National 3 accède à l’échelon supérieur). Commence alors le parcours en coupe de France dès le 3ème tour, avec une victoire logique 6-1 à Levroux puis 3-0 au 4ème tour à Bourgueil. Le tirage alors hérite d’un derby entre les deux clubs nord-berruyers : Le Bourges Moulon et le Bourges Foot. Un cinquième tour qui aurait pu être une bouffée d’oxygène dans la lutte au maintien me direz vous. C’est tout le contraire, Bourges est déjà leader de sa poule en National 3, enchaînant les victoires depuis sa défaite du 1er match à Chartres. Le derby en coupe ? Une démonstration de force 5-0 contre une équipe, certes deux étages en dessous. Les démonstrations, Bourges n’a pas fini d’en donner, le sixième tour de coupe de France à Romorantin (N2) se solde aussi par un 5-0 et le déplacement contre le Tours FC 2 est une volée monumentale : 7-0. Le 7e tour ? Un match d’anthologie contre le FC Agglo Troyenne avec une qualifications aux tirs au buts … 2-0, le gardien Kevin Mokanda (dont les supporters de l’OL ont du se souvenir quelques jours) a tout simplement dégoûté tous les tireurs troyens. On connaît la suite, un huitième tour reporté, un tirage au sort effectué avant … le Graal, le vainqueur du huitième tour reçoit l’OL. Soutenu par différentes personnalités, le Bourges Foot élimine le club de La Charité sur Loire et fonce vers son premier 32ème de finale de l’histoire contre le grand Olympique Lyonnais de Jean-Michel Aulas. Le parcours en championnat jusqu’ici ? Seulement 2 défaites et que des victoires sur la phase aller, un leader dominant de 8 points ses rivaux avant d’attaquer le 32e de finale.

Bourges a mangé du Lyon

Un soir de gala, ce 5 janvier dernier lorsque les caméras d’Eurosport diffusent le match dans le stade Jacques Rimbault (stade du Bourges 18 laissé pour l’occasion au rival local), les Verts et Noirs jouent yeux dans les yeux avec les Lyonnais. Tombés sur un énorme Anthony Lopes, les joueurs de Di Bernardo devront en rester là, mais la tête haute et le mental remonté pour aborder la deuxième partie de saison. En récompense de leur effort, un sacret boost au budget, le mythique président Lyonnais laissant l’intégralité des recettes à son hôte du soir. Pas sortis de leur tout nouvel objectif de la montée en National 2, le BF réagit avec 3 victoires en championnat. Un petit coup d’arrêt intervient vers février – mars, un coup de fatigue après autant d’émotions vécues sûrement. Pourtant, pas question d’abandonner la montée, 5 victoires consécutives pour terminer le championnat et voilà le Bourges Foot pour la première fois de son histoire en N2, et la ville de Bourges retrouve le 4e échelon national pour la première fois depuis 15 ans, à l’époque le FC Bourges en CFA avait été rétrogradé administrativement. Cerise sur le gâteau, le BF prendra aussi la Coupe du Centre au rival Vierzonnais, finira demi-finaliste de la Coupe du Cher avec son équipe réserve, équipe réserve qui excusée du peu s’est assurée une montée en Régional 2… vous n’en avez pas assez ? Ce dimanche, l’équipe 3 a elle aussi assurée sa montée, en Départemental 3 cette fois. Une saison de folie !

Quel avenir ?

L’avenir est encore bien incertain pour l’ex petit poucet de N3. Un budget très faible pour une N2 (malgré une dotation de la mairie doublée) est pour l’instant le principal problème que les dirigeants cherchent à combler notamment par la recherche de sponsors. La ville et le club du Bourges 18 ont eux aussi contribué en cette fin de saison à pérenniser cette montée en acceptant le partage du Stade Jacques Rimbault et ses 8000 places entre les deux principaux clubs de la ville, un atout qui pourrait rapporter un peu de budget par la billetterie et surtout ramener un engouement footballistique dans une ville dominée par le basket féminin avec les Tangos récentes vainqueurs d’une nouvelle Coupe de France.

Nous souhaitons au Bourges Foot de réussir dans leur projet afin de continuer sa progression dans la hiérarchie du football français et nous adressons nos félicitations pour ce parcours incroyable !

Crédit photo à la une : Le Berry Républicain

A propos de l'auteur

Le sport est la seule et unique chose qui me procure autant d'émotion que l'amour, sûrement parce que je suis amoureux du sport. Parfois il me le rend bien.

Commentaires

  • Avatar
    lac
    22 mai 2019

    Quel bel article!
    Espérons que ce beau récit sera partagé et que de généreux donateurs aiderons le club dans sa pérennisation

Poster un commentaire

id, Praesent Phasellus Sed accumsan risus.